La Cité des eaux mouvantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Cité des eaux mouvantes
1er album de la série 'Valérian'
Scénario Pierre Christin
Dessin Jean-Claude Mézières
Première publication 1970

Prépublication Pilote
de 1968
à 1969
Albums de la série 'Valérian'
Précédent L'Empire des mille planètes Par les chemins de l'espace Suivant

La Cité des eaux mouvantes est un album de bande dessinée dans la série Valérian, écrite par Pierre Christin et dessinée par Jean-Claude Mézières.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Valérian et Laureline, agents du service spatio-temporel de Galaxity jouent aux échecs lorsqu'ils sont appelés par le chef du service de l'espace-temps. Celui-ci leur apprend que Xombul s'est échappé de prison et qu'il s'est emparé d'un astronef spatio-temporel. Il a été localisé à New York en 1986, période à laquelle le monde est en proie à un effondrement global : un cataclysme, l'explosion d'un dépôt de bombes H dans l'arctique a changé complètement le climat de la Terre. Valérian part alors à la recherche de aurélie..

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Valérian, agent spatio-temporel de Galaxity
  • Laureline, agent spatio-temporel de Galaxity
  • Le chef du service spatio-temporel
  • Xombul, ancien technocrate de Galaxity
  • Sun Rae, musicien et chef de gang de 1986
  • Schroeder, scientifique de 1986

Lieux[modifier | modifier le code]

  • Plantations hydroponiques de Vénus
  • Galaxity, service de l'espace-temps
  • New York en 1986
  • Parc de Yellowstone
  • Brasilia

Notes[modifier | modifier le code]

  • L'album a été publié dans Pilote en deux parties : la première partie, la Cité des eaux mouvantes publiée en 1968 qui s'arrête lorsque nos héros partent de New York dans l'aéroglisseur. La seconde partie publiée en 1969 et intitulée Terre en flammes reprend juste après lorsque Valérian et Laureline sont en route pour Yellowstone dans l'avion.
  • Les événements qui conduisent au cataclysme ne sont pas décrits dans cet album. Néanmoins on apprend plus sur cette catastrophe dans l'album Les Spectres d'Inverloch.
  • Le personnage du Dr Schroeder est inspiré de Julius Kelp, joué par Jerry Lewis dans le film Docteur Jerry et Mister Love.