La Chaussée-sur-Marne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Chaussée-sur-Marne
L'église Saint-Pierre de Coulmiers.
L'église Saint-Pierre de Coulmiers.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Vitry-le-François
Canton Vitry-le-François-Est
Intercommunalité CC Vitry, Champagne et Der
Maire
Mandat
Isabelle Pestre
2014-2020
Code postal 51240
Code commune 51141
Démographie
Gentilé Chausséens
Population
municipale
751 hab. (2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 06″ N 4° 31′ 25″ E / 48.835, 4.5236 ()48° 50′ 06″ Nord 4° 31′ 25″ Est / 48.835, 4.5236 ()  
Altitude Min. 87 m – Max. 187 m
Superficie 22,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de Marne
City locator 14.svg
La Chaussée-sur-Marne

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de Marne
City locator 14.svg
La Chaussée-sur-Marne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chaussée-sur-Marne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chaussée-sur-Marne

La Chaussée-sur-Marne est une commune française, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Ses habitants sont appelés les Chausséens et les Chausséennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Chaussée-sur-Marne est un village marnais situé entre Châlons-en-Champagne et Vitry-le-François. Composé de deux hameaux, Mutigny (à l'ouest) et Coulmiers (à l'est), le village est arrosé par la rivière le Fion, la Marne et le Canal latéral à la Marne. Il est notamment desservi par la route nationale 44[1].

Communes limitrophes de La Chaussée-sur-Marne
Omey Francheville Dampierre-sur-Moivre
Cheppes-la-Prairie La Chaussée-sur-Marne Saint-Amand-sur-Fion
Saint-Martin-aux-Champs Ablancourt Aulnay-l'Aître

Toponymie[modifier | modifier le code]

Coulmiers apparaît dès le début du XIe siècle sous le nom de Columbarium dans le polyptyque de Saint Remy 77. La Chaussée est une ancienne partie de Coulmiers, où se trouvaient le château et l'église paroissiale. En 1633, son toponyme est La Chaussée-lez-Coulumier. Les premières traces du village de Mutigny remontent à 1252 (Montigniucum). Peu à peu, il devient Mutigny-sur-Marne (1392) puis Mutigny-la-Chaussée (1696). À la Révolution, la nouvelle commune se nomme La Chaussée et Mutigny. Elle prend ensuite de la nom de La Chaussée, avant de devenir La Chaussée-sur-Marne en 1905. Ce nom est toutefois employé dès 1834 sur la carte d'État-Major[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le combat de la Chaussée est un affrontement qui eut lieu le 3 février 1814, à la Chaussée, entre les brigades de cavalerie des généraux Dommanget et Thiry et les 2 500 hommes du général York sous Napoléon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1995 2008 André Castagna    
2008 en cours Christian Grandjean[4]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 751 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
873 690 716 741 838 850 831 800 812
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
791 792 766 737 682 654 625 640 604
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
576 544 529 525 522 512 491 551 506
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
538 546 525 569 628 651 670 673 751
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Éducation[modifier | modifier le code]

En juin 2008, un centre de loisirs sans hébergement périscolaire (CLSH) ouvre dans la commune.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre-ès-Liens de Coulmiers.
  • L'église Saint-Pierre de Coulmiers, du XIIe siècle, classée monument historique en 1930[6].
  • L'église Saint-Martin de Mutigny, des XIIe et XIIIe siècles. Dans l'église, une cloche en bronze de 1523 et une statue de la Vierge à l'Enfant du XVIIIe siècle sont classées monument historique au titre objet[7].
  • Le monument aux morts rend hommage aux combattants des conflits de 1870 et 1914-1918[8].
  • Au lieu-dit les Prés La Linotte, se trouve un site de l'Âge du fer, partiellement inscrit en tant que monument historique en 1996[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN de La Chaussée-sur-Marne sur Géoportail. Consulté le 3 février 2014.
  2. Auguste Longnon, Dictionnaire topographique de département de la Marne : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Paris, Imprimerie nationale, coll. « Dictionnaire topographique de la France »,‎ 1891 (lire en ligne), p. 62, 77 et 196
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice de la commune de La Chaussée-sur-Marne », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté en 3 février 2014)
  4. [xls]« Liste des maires de la Marne au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté en 22 décembre 2008).
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  6. « Notice no PA00078664 », base Mérimée, ministère français de la Culture : Église Saint-Pierre-de-Coulmiers.
  7. « Notice no PM51001300 » et « Notice no PM51000281 », base Palissy, ministère français de la Culture
  8. Alexandre Niess, 2001. « Notice no IA51000534 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. « Notice no PA51000001 », base Mérimée, ministère français de la Culture : Site archéologique des Prés La Linotte.