La Chapelle-Neuve (Morbihan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle-Neuve et la Chapelle.
La Chapelle-Neuve
L'église Notre-Dame-de-la-Fosse.
L'église Notre-Dame-de-la-Fosse.
Blason de La Chapelle-Neuve
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Pontivy
Canton Locminé
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Locminé
Maire
Mandat
Anne Sorel
2014-2020
Code postal 56500
Code commune 56039
Démographie
Gentilé Chapelle-Neuvois, Chapelle-Neuvoise
Population
municipale
759 hab. (2011)
Densité 35 hab./km2
Population
aire urbaine
11 647 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 51′ 55″ N 2° 56′ 30″ O / 47.8653, -2.9417 ()47° 51′ 55″ Nord 2° 56′ 30″ Ouest / 47.8653, -2.9417 ()  
Altitude 50 m (min. : 35 m) (max. : 149 m)
Superficie 21,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 14.svg
La Chapelle-Neuve

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
La Chapelle-Neuve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Neuve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Neuve

La Chapelle-Neuve [la ʃapɛl nœv] est une commune du département du Morbihan, dans la région Bretagne. Le nom de la commune en breton est Ar Chapel-Nevez.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Chapelle-Neuve est délimitée au nord par Guénin, à l'est par Plumelin, au sud par Pluvigner et à l'ouest par Camors et Baud. Ses nombreuses forêts s'étendent sur 215 ha. Il s'agit d'une commune très étendue et composée de nombreux hameaux, parfois éloignés du bourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les seigneurs de Rohan bâtirent en leur fief de Plumelin une nouvelle chapelle : Notre dame de la Fosse. À la fin du XVIe siècle, elle est reconstruite. Par la suite, cette commune prend le nom de La Chapelle Neuve. En juin 1867, la commune se sépare de Plumelin et devient une commune à part entière.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 759 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1872. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 061 1 073 1 094 1 137 1 174 1 266 1 294 1 254 1 320
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 290 1 317 1 330 1 295 1 334 1 130 1 004 920 781
1982 1990 1999 2004 2006 2009 2011 - -
739 732 724 751 766 738 759 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1901 1950 Joseph Menaheze    
         
1981 1995 François Sorel    
1995 2008 Denis Morvan    
2008 2014 Michel Trégouët - Responsable administratif et comptable
2014 en cours Anne Sorel - Aide soignante
Les données manquantes sont à compléter.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame-de-la-Fosse a été classée monument historique et contient un cœur polygonal construit au XVIe siècle. À l'intérieur de l'église on peut apercevoir la vierge à l'enfant, statue de bois datant du XVIe siècle.
  • À proximité de l'église, la fontaine Notre Dame de la Fosse haute de 3 mètres datant de 1698 est construite en granit. La fontaine fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par un décret du 23 septembre 1928.
  • La Chapelle de Locmaria (XVe siècle) avec son calvaire. Un pardon s'y tient chaque été. La chapelle fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par un décret du 16 avril 1975.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011