La Cartuja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cartuja (homonymie).
La Cartuja
Vue aérienne de la Cartuja en 2011, montrant notamment les vestiges de l'exposition universelle de 1992, le parc d'attractions Isla Mágica et une partie du parc technologique Cartuja 93.
Vue aérienne de la Cartuja en 2011, montrant notamment les vestiges de l'exposition universelle de 1992, le parc d'attractions Isla Mágica et une partie du parc technologique Cartuja 93.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Région Andalousie Andalousie
Province Province de Séville
Ville Séville
District Triana
Code postal 41 092[1]
Fonctions urbaines Hautes écoles, parc technologique, parc d'attraction
Étapes d’urbanisation Années 1990
Géographie
Coordonnées 37° 24′ 22″ N 6° 00′ 22″ O / 37.406111, -6.00611137° 24′ 22″ Nord 6° 00′ 22″ Ouest / 37.406111, -6.006111  
Altitude 8 m
Cours d’eau Guadalquivir
Canal Alphonse-XIII
Site(s) touristique(s) Expo 92
Isla Mágica
Transport
Gare Gare de la Cartuja (Cercanías Sevilla)
Bus plusieurs lignes de Tussam
Vélo partagé SEVICI
Localisation
La Cartuja en 2013, avec la localisation des différentes entités ayant pris place sur le site de l'exposition.
La Cartuja en 2013, avec la localisation des différentes entités ayant pris place sur le site de l'exposition.

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
La Cartuja

Géolocalisation sur la carte : Andalousie

Voir sur la carte administrative d'Andalousie
City locator 14.svg
La Cartuja

Géolocalisation sur la carte : Séville

Voir la carte administrative de Séville
City locator 14.svg
La Cartuja

Géolocalisation sur la carte : Séville

Voir la carte topographique de Séville
City locator 14.svg
La Cartuja

L’île de la Cartuja (en castillan Isla de la Cartuja), plus populairement appelée La Cartuja, se trouve à Séville, en Espagne. La Cartuja fait partie du quartier de Triana Oeste, dans le district de Triana.

Géographie[modifier | modifier le code]

Une des rues du site de l’Expo'92, dans le quartier de la Cartuja, photographiée en 2007

Le terme « île », introduit lors de Exposition universelle de 1992 est en fait erroné[2] : La Cartuja est la partie nord de la presqu'île limitée à l’ouest par le Guadalquivir et à l’est par la darse du Guadalquivir (ou canal Alphonse-XIII) qui traverse la ville de Séville, les deux se rejoignant au sud de la ville. Si, ainsi, la presqu’île traverse toute la ville du nord au sud, elle perd son nom de Cartuja au pont du Cachorro, au nord du quartier de Triana Casco Antiguo, à l’endroit où la distance entre le fleuve et la darse est la plus courte.

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est là que Christophe Colomb aurait préparé ses voyages vers les Indes et finalement vers les Amériques avant 1492. C’est une des raisons pour lesquelles l’Exposition universelle de 1992 s’est tenue à cet endroit autour du monastère de la Cartuja (officiellement monastère de Santa María de las Cuevas) rénové pour l’occasion, et qui a donné son nom au site. Le choix de ce site pour l’organisation de l’Expo qui était, avant cette dernière, délaissé par la ville et occupé par des gens du voyage a changé la destinée du lieu.

Actuellement, l’île de la Cartuja se divise en cinq zones plus ou moins bien définies: le site du monastère, un parc d’attraction (la Isla Mágica), une zone occupée par des bâtiments administratifs, un parc scientifique appelé Cartuja 93 (censé prolonger l’élan de l’Expo par une urbanisation du site) et des bâtiments universitaires. Ces trois dernières zones ont gardé quelques pavillons de l’Expo, à l'exemple de l'Avenue de l'Europe, conçue par l'architecte Jean-Marie Hennin. Malgré tout, une bonne partie du site de l’Expo est actuellement plus ou moins à l’abandon.

Inclus dans le district de Triana lors du Plan Général d'Arrangement Urbain de 2006 et faisant partie du quartier de Triana Oeste, La Cartuja aurait dû en être séparée en 2010 pour former un douzième district[3],[4] mais cette scission n'a finalement pas eu lieu[5].

Futur[modifier | modifier le code]

La tour Cajasol[6],[7] sera le premier gratte-ciel de Séville. Elle devrait voir le jour d'ici fin 2014 au sud du site de l'Expo. Elle aurait dû être le siège de la banque andalouse Cajasol. Mais suite à l'intégration de cette dernière à La Caixa (la caisse d'épargne et de retraite de Barcelone) en 2012, sa construction a été ralentie pendant quelques mois avant de reprendre en 2013. Malgré tout, La Caixa n'ayant pas besoin d'une telle surface pour ses bureaux sévillans, la question de son occupation reste problématique, même si La Caixa imagine y réunir des PME et les bureaux de grandes entreprises[8].

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Calles con distritos, códigos postales y barrios », sur http://www.sevilla.org (consulté le 15 février 2014)
  2. Raúl Rispa (dir.), César Alonso de los Rios (dir.) et María José Aguaza (dir.) (trad. Anne Guglielmetti, Christiane de Montclos, Christine Piot), Expo '92 Séville : Architecture et design, Gallimard/Electa et Sociedad Estatal para la Exposición Universal Sevilla 92 SA,‎ novembre 1992, 368 p. (ISBN 2-07-015004-6), p. 36
  3. (es) « El nuevo distrito municipal de La Cartuja será una realidad el lunes », Diario de Sevilla, 24 avril 2010
  4. (es) « Un nuevo distrito para la Cartuja », Diario de Sevilla, 27 avril 2010
  5. (es) « El distrito Cartuja, una buena idea que no llegó a funcionar », sur http://blogs.elcorreoweb.es/,‎ 7 octobre 2011 (consulté le 13 octobre 2013)
  6. (es) « Puerto Triana, le nouveau centre financier de Séville » (consulté le 4 août 2013)
  7. (es) « Torre Puerto Triana » (consulté le 4 août 2013)
  8. (es) Carlos Pizá, « Dragados terminará la Torre Cajasol en 2014 por 90 millones », El Economista,‎ 13 février 2013 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]