La Bussière (Loiret)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Bussière.
La Bussière
Rue principale de La Bussière.
Rue principale de La Bussière.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement Montargis
Canton Briare
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Briare
Maire
Mandat
Alain Bertrand
2014-2020
Code postal 45230
Code commune 45060
Démographie
Gentilé Bussérois
Population
municipale
800 hab. (2011)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 44′ 43″ N 2° 44′ 59″ E / 47.7453, 2.749647° 44′ 43″ Nord 2° 44′ 59″ Est / 47.7453, 2.7496  
Altitude Min. 144 m – Max. 186 m
Superficie 35,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte administrative du Loiret
City locator 14.svg
La Bussière

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte topographique du Loiret
City locator 14.svg
La Bussière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Bussière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Bussière

La Bussière est une commune française, située dans le département du Loiret, en région Centre, à 150 km au sud de Paris.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Bussiére est située au carrefour du Gâtinais, de la Puisaye et des bords de Loire et reste très proche de la Sologne et du Berry qui s'étend après le passage de Loire toute proche[Quoi ?] à Gien et à Briare (12Km).

Rose des vents Rose des vents
N
O    LA BUSSIÈRE    E
S
Carte de la commune de La Bussière et des communes limitrophes

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune tire son nom des buis qui y poussent. On a trouvé sur le site de la Bussière des exploitations de minerai de fer et des fours. La Bussière se trouvait sur le parcours d'une voie romaine et quelques débris romains ont été recueillis sur la commune. Le château de La Bussière apparaît dès le XIIIe siècle. Bien situé sur la route de Paris à la vallée de la Loire, La Bussière devient un relais de poste et une place commerciale, dont témoignent encore les immenses communs du château. Pendant les guerres de religion, La Bussière est dans le camp catholique, alors que Gien est une place forte des protestants. En 1567, les huguenots de Gien assiègent le château de La Bussière et y massacrent 17 religieux catholiques. Le château, propriété de la famille de magistrats du Tillet, est reconstruit au XVIIe siècle entouré de la pièce d'eau actuelle et le jardin dessiné par Le Nôtre. Après la Révolution, le château change de mains, il appartient depuis 1814 à la famille de Chasseval. La Bussière décline au XIXe siècle, le bourg avait plus de mille habitants en 1850 et tombe à 700 vers 1970. Mais avec les zones industrielles de Gien et Briare, la construction de l'autoroute A77, la population de La Bussière recommence à croître et atteint désormais 850 habitants.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 800 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
650 516 506 532 610 590 672 739 850
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
905 938 960 1 010 1 066 1 051 1 075 1 039 974
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
892 852 839 803 759 686 665 611 562
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
524 531 545 644 715 749 774 767 811
2011 - - - - - - - -
800 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Château de La Bussière

Cadre de vie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]