La Boule de billard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Boule de billard (titre original : The Billiard Ball) est une nouvelle de science-fiction d'Isaac Asimov, parue pour la première fois en mars 1967. Elle a été publiée en France dans les recueils de nouvelles Le Robot qui rêvait et Histoires mystérieuses.

Résumé[modifier | modifier le code]

James Priss et Edward Bloom étaient amis à l'université, désormais ils se haïssent. Priss est un grand physicien, consacré par le Prix Nobel ; Bloom fait de l'argent avec les théories de Priss. De surcroît, tous deux sont passionnés de billard et ne supportent pas d'y perdre.

Pour humilier Priss, Bloom fait le pari de créer un dispositif très complexe qui équivaudrait à un mouvement perpétuel. Le jour de la démonstration, il dévoile une sorte de fontaine d'électrons qui déforme l'espace-temps. Par pur caprice, il a fait installer l'appareil sur une table de billard, et il propose ironiquement à Priss d'y jouer.

Priss accepte, à regrets semble-t-il et la "fontaine" expédie la boule à vitesse luminique, droit dans le cœur de Bloom, à travers le mur, et vers l'univers. Bloom est bien sûr tué sur le coup. Priss se dit navré, mais le narrateur - un journaliste - se demande s'il est possible qu'il ait pu ignorer ce risque.

Autour de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Asimov a reconnu qu'il n'était pas satisfait de cette histoire pour deux raisons : d'une part, son ami Frederik Pohl a suggéré a posteriori un autre titre, Dirty Pool, qu'Asimov trouva meilleur ; d'autre part, il admet que la boule aurait dû être désintégrée atome par atome à mesure qu'elle entrait dans la "fontaine", et n'aurait donc pu garder sa cohérence.

Cette nouvelle est cependant la plus "hard science" de l'auteur : chaque processus y est démonté.

Cette nouvelle est le point de départ de l'essai de métaphysique du philosophe français Quentin Meillassoux Métaphysique et fiction des mondes hors-science[1]. Il s'interroge à partir d'elle sur la possible d'autres régimes de fiction l'amenant à distinguer entre science-fiction (S-F) et fiction hors science. Ce dédoublement lui permettra de mettre en valeur les erreurs de résolution d'un problème majeur de la métaphysique : le problème de Hume.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La conférence à la base de l'essai est disponible sur le site de l'E.N.S. et a été publié "Aux forges de Vulcain".