Bible de Jérusalem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La Bible de Jérusalem)
Aller à : navigation, rechercher

La Bible de Jérusalem est une traduction de la Bible élaborée sous la direction de l'École biblique et archéologique française de Jérusalem. Selon l'éditeur, « réalisée par les meilleurs spécialistes des études bibliques, elle est actuellement la plus répandue en France et fait figure de classique[1] ». Étant un ouvrage collectif, elle tombera dans le domaine public en France le 1er janvier 2027, 70 ans après la date de sa première parution. En effet, c'est en 1956 que la Bible de Jérusalem est publiée pour la première fois en un seul et unique volume.

La Bible de Jérusalem a d'abord été publiée de 1948 à 1955 sous la forme de 43 fascicules comprenant chacun la traduction, une introduction et un apparat critique. Sa réalisation est due au père dominicain Thomas-Georges Chifflot, directeur littéraire aux Éditions du Cerf, en étroite collaboration avec Roland de Vaux, directeur de l'École biblique dominicaine. L'entreprise de traduction des 43 fascicules a associé 33 traducteurs exégètes à une douzaine de professeurs d'université ou d'écriture. La traduction de qualité du volume édité en 1956 est telle que les droits d'adaptation sont acquis en anglais, allemand, espagnol, italien, etc[2].

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Première édition, 1956,
  • Deuxième édition révisée, 1973,
  • Troisième édition, 1998. Imprimatur : Rome, le 30 septembre 1999.

Ordre des livres de l'Ancien testament[modifier | modifier le code]

  • Le Pentateuque (La Genèse, l'Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome)
  • Les livres historiques (Samuel, Rois, Josué, Juges, Maccabées, Tobie, etc)
  • Les livres poétiques et sapentiaux (Job, Psaumes, Proverbes, etc)
  • Les livres prophétiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation des Éditions du Cerf
  2. Dominique Barthélemy, Critique textuelle de l'Ancien Testament, Saint-Paul,‎ 1986 (lire en ligne), p. 7

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]