La Belle (bateau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belle.
La Belle
Expédition de Robert Cavelier de La Salle à la Louisiane en 1684, peint en 1844 par Théodore Gudin. La Belle est sur la gauche, Le Joly au centre et L'Aimable est échoué à droite.
Expédition de Robert Cavelier de La Salle à la Louisiane en 1684, peint en 1844 par Théodore Gudin. La Belle est sur la gauche, Le Joly au centre et L'Aimable est échoué à droite.

Gréement barque longue
Longueur hors-tout 16,6 m
Maître-bau 4,5 m
Tirant d'eau 2,4 m
Chantier Honoré Mallet
Armateur Louis XIV

La Belle est l'un des quatre navires de l'expédition de René-Robert Cavelier de La Salle dans le Golfe du Mexique, visant à établir une colonie française à l'embouchure du Mississippi, en 1685. Prise dans un ouragan, La Belle s'échoua dans la baie de Matagorda en février 1686, causant la perte de la colonie de La Salle au Texas.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

À la fin du XVIIe siècle, une grande partie de l'Amérique du Nord est occupée par les pays européens. L'Espagne possède la Floride, le Mexique et la plus grande partie du sud-ouest du continent. La côte nord-atlantique est aux mains des Britanniques et les Français occupent la Nouvelle-France, une grande partie de ce qui est aujourd'hui le Canada, ainsi que le Pays des Illinois. Les Français craignent que leur territoire ne soit vulnérable aux visées expansionnistes de leurs voisins. En 1681, Robert de La Salle lance une expédition qui descend le Mississippi, espérant rejoindre l'océan Pacifique[1], mais il découvre en fait, une voie menant au golfe du Mexique. Bien que Hernando De Soto ait exploré et prit possession de cette région pour l'Espagne, cent quarante ans auparavant[2], le 9 avril 1682, La Salle revendique la vallée du Mississippi au nom du roi de France, Louis XIV, et la baptise Louisiane, en son honneur[3]

Sans la présence française à l'embouchure du Mississippi, l'Espagne contrôlerait l'ensemble du golfe du Mexique et constituerait une menace sur les frontières méridionales de la Nouvelle-France[4]. La Salle estime que le Mississippi est proche de l'extrémité orientale de la Nouvelle-Espagne, et lors de son retour en France en 1683, il propose la création d'une colonie à l'embouchure du fleuve. La colonie pourrait fournir une base pour la promotion de christianisme au sein des peuples autochtones ainsi qu'une tête de pont idéale pour attaquer la province espagnole de Nueva Vizcaya et prendre le contrôle de ses riches mines d'argent[2],[5]. Il fait valoir qu'un faible nombre de Français pourraient parvenir à envahir la Nouvelle-Espagne grâce à une alliance avec les peuples autochtones, fâchés d'être réduits à l'esclavage par les Espagnols[2]. Après que l'Espagne a déclaré la guerre à la France, en octobre 1683, Louis XIV accepte de soutenir le plan de Robert de La Salle[2] ; ses fonctions officielles comprennent dès lors « de confirmer l'allégeance des Indiens à la couronne de France, qui les conduit à la vraie foi, et de maintenir la paix inter tribale. »[5]

La Belle aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Les restes de La Belle, retrouvés en 1995.

Pendant plus de trois siècles, l'épave de La Belle resta dans l'oubli, bien qu'elle figurât sur plusieurs cartes espagnoles et françaises, jusqu'à ce que des archéologues de l'État du Texas la redécouvrent en 1995. La mise au jour du dernier navire de La Salle fut alors considéré comme la plus importante découverte archéologique du siècle au Texas, et une fouille à grande échelle fut menée afin de remonter l'ensemble de l'épave et plus d'un million d'objets. Ces restes sont présentés en plusieurs lieux au Texas, au titre d'un prêt effectué par la France pour 99 ans. La propriété de la France des restes de La Belle a dû être réaffirmée par un accord entre les États-Unis et la France, signé à Washington le 31 mars 2003[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bannon 1997, p. 94.
  2. a, b, c et d Weber 1992, p. 148.
  3. Chipman 1992, p. 72.
  4. Chipman 1992, p. 73.
  5. a et b Calloway 2003, p. 250.
  6. Décret no 2003-540 du 17 juin 2003 portant publication de l'accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement des États-Unis d'Amérique concernant l'épave de La Belle, signé à Washington le 31 mars 2003, JORF no 144 du 24 juin 2003, p. 10560–10561, texte no 5, NOR MAEJ0330045D, sur Légifrance.
  7. [PDF] Accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement des États-Unis d'Amérique concernant l'épave La Belle, Recueil des Traités : Traités et accords internationaux enregistrés ou classés et inscrits au répertoire au Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies, vol. 2238, Publication des Nations unies, janvier 2008, 448 p. (ISBN 978-92-1-900327-9), partie I : « Traités et accords internationaux enregistrés en janvier 2004, nos 39789–39828 », no 39828, p. 413–417.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) John Francis Bannon, The Spanish Borderlands Frontier, 1513–1821, Albuquerque, University of New Mexico Press,‎ 1997 (ISBN 0-8263-0309-9) ; 1re  éd. Holt, Rinehart and Winston, New York, 1970 (ISBN 0-03-084567-X)
  • (fr) Jean Boudriot, « La Belle » 1684, Paris, J. Boudriot, coll. « Archéologie navale française »,‎ 2000 (ISBN 2-903178-28-3)
  • (en) James E. Bruseth et Toni S. Turner (préf. T. R. Fehrenbach), From a Watery Grave : The Discovery and Excavation of La Salle's Shipwreck, « La Belle », College Station, Texas A&M University Press,‎ 2005 (ISBN 1-58544-431-6 et 1-58544-347-6)
  • (en) Colin G. Calloway, One Vast Winter Count : The Native American West Before Lewis and Clark, Lincoln, University of Nebraska Press, coll. « History of the American West »,‎ 2003 (ISBN 0-8032-1530-4)
  • (en) Donald E. Chipman, Spanish Texas, 1519-1821, Austin, University of Texas Press,‎ 1992 (ISBN 0-292-77659-4 et 0-292-77656-X)
  • (en) David J. Weber, The Spanish Frontier in North America, New Haven, Yale University Press,‎ 1992 (ISBN 0-300-05198-0)
  • (en) Robert S. Weddle, The French Thorn : Rival Explorers in the Spanish Sea, 1682–1762, College Station, Texas A&M University Press,‎ 1991 (ISBN 0-89096-480-7)