La Bataille des deux Springfield

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Bataille des deux Springfield
Saison 12
Épisode no 2

Titre original A Tale of Two Springfields
Titre québécois Un code, une ville
Code de production BABF20
1re diffusion aux É.-U. 5 novembre 2000
1re diffusion en France 28 août 2001
Tableau noir Je n'utiliserai pas de messa-gore sublimin-al
Gag du canapé Bart place un coussin péteur sous la place d'Homer.
Scénariste John Swartzwelder
Réalisateur Shaun Cashman
Chronologie
Précédent Simpson Horror Show XI Une fille de clown Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 12
Liste des épisodes des Simpson

La Bataille des deux Springfield (France) ou Un code, une ville (Québec) (A Tale of Two Springfields) est le 2e épisode de la saison 12 de la série télévisée d'animation Les Simpson.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un blaireau occupe la niche de Petit Papa Noël. Homer Simpson, en voulant le dégager, est sérieusement blessé et décide d'appeler un service de dératisation. Mais le numéro abouti à une tonalité d'anomalie. Marge lui explique que pour des raisons d'épuisement du stock de numéros téléphoniques, la ville s'est vu dotée d'un deuxième indicatif.

Lors d'une réunion, Homer se rend compte que tous les riches du quartier (Hibbert, Skinner, Krusty, Burns, Apu, Tahiti Mel, Krapabelle, Hoover, Otto Bus, Smithers, le Professeur Frink, Quimby et d'autres...) ont pu garder le premier indicatif, le 636.

En écoutant la radio, Homer apprend avec rage que le gagnant d'un prix possède le même numéro de téléphone que lui mais qu'il habite chez les riches. Homer décide alors avec Moe, Flanders, Barney, Carl, Willie, McAllister, Lenny, Lionel Hutz et d'autres de fonder le nouveau Springfield. Il en devient même le maire mais comme il laisse les habitants vivre n'importe comment, tout le monde exceptés les Simpson passe dans le vieux Springfield. Du coup Homer coupe l'électricité et l'eau des habitants de l'ancienne ville. Ce n'est que pendant un concert des Who que toute la ville est de nouveau réunie.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • La scène où les habitants du Vieux Springfield jettent à la rivière une cargaison de bière destinée au Nouveau Springfield est une référence à la Boston Tea Party.
  • L'oiseau des Flanders ressemble par son apparence et son cri à Woody Woodpecker.
  • La séquence où Homer rêve qu'il devient le maire du nouveau Springfield est une parodie, plan pour plan, du générique de la série de western L'Homme à la carabine.
  • Homer demande aux Who de chanter Pacman Fever (en) de Dan & Dav, ne connaissant pas, et prétendant que la majorité des choix de Homer sont des chansons de Led Zeppelin.
  • À la fin on y voit le groupe des The Who chantant Won't get fooled again au-dessus du tas d'ordure séparant les deux Springfield.
  • Le mur entre les deux Springfield pauvre et riche peut être vu comme une légère référence au mur de Berlin.
  • Dans le mur fait de "matériaux recyclé" on retrouve le faux squelette de l'épisode Les ailes du délire.