Laïos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laïus.

Dans la mythologie grecque, Laïos (en grec ancien Λάϊος / Láïos, « le gauche ») ou Laïus, fils de Labdacos, est le roi de Thèbes et le père d'Œdipe.

Mythe[modifier | modifier le code]

Il n'a qu'un an à la mort de son père : la régence est confiée à son grand-oncle Lycos. Quand il atteint sa majorité, Laïos, au lieu de monter sur le trône, est chassé de Thèbes et trouve asile auprès du roi Pélops. Celui-ci lui confie son fils Chrysippe en lui demandant de lui apprendre l'art de conduire un char. Laïos s'éprend de son jeune élève, l'enlève pendant une course de chars et en fait son amant. Accablé de honte, Chrysippe se serait pendu. Selon une autre version, il aurait été assassiné par ses demi-frères sur la demande de leur mère Hippodamie. Pélops appelle alors sur Laïos la malédiction d'Apollon.

Après que Zéthos (qui régnait sur Thèbes avec son jumeau Amphion) s'est donné la mort, Laïos devient roi de Thèbes et épouse Jocaste. Mais un oracle à Delphes l'avertit que si un héritier mâle lui naît, il tuera son père et épousera sa mère. Laïos, prudent, se garde alors de toute relation avec son épouse. Une nuit pourtant, sous l'emprise de la boisson, il fait l'amour avec Jocaste . De leur union naît un fils : Œdipe. Pour conjurer l'oracle, il fait exposer l'enfant sur le mont Cithéron. Mais Œdipe est recueilli par le roi de Corinthe, Polybe, et élevé loin de Thèbes dans l'ignorance de son origine adoptée.

Des années plus tard, Œdipe apprend par l'oracle de Delphes que sa destinée est de tuer son père et d'épouser sa mère. Croyant être le fils naturel de Polybe, il décide de s'enfuir loin de Corinthe afin d'empêcher l'accomplissement de la prophétie. Lors de sa fuite, il croise Laïos sur une route étroite. Œdipe laisse passer le convoi du roi, mais un écuyer tue un de ses chevaux (dans une autre version, les deux personnages se disputent pour savoir qui devra renverser son char sur le côté pour laisser passer celui de l'autre). Une bagarre éclate alors dans laquelle Laïos est tué par son propre fils. Ainsi, la première partie de la malédiction se réalise.

Sources[modifier | modifier le code]