LGV Pékin - Tianjin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis LGV Pékin-Tianjin)
Aller à : navigation, rechercher
LGV de
Pékin à Tianjin
⇒ Voir la carte de la ligne ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
Ligne et train en 2011.
Villes desservies Pékin, Tianjin
Historique
Mise en service 2008
Électrification 2008
Caractéristiques techniques
Longueur 117 km
Vitesse maximale
commerciale
350 km/h
Vitesse de référence 300 km/h
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

25 kV – 50 Hz

Pente ou rampe maximale 12 ‰
Trafic
Propriétaire État chinois
Exploitant(s) China Railway Corporation
Trafic voyageurs

La ligne à grande vitesse Beijing – Tianjin ou ligne à grande vitesse Pékin – Tianjin (chinois simplifié : 京津城际铁路 ; chinois traditionnel : 京津城際鐵路) est une ligne à grande vitesse de 114 km de long reliant Pékin (Beijing) et Tianjin, en Chine. Conçue pour être parcourue à une vitesse maximale de 350 km/h, elle est en service commercial depuis le .

Les trains CRH3 circulent sur cette ligne à 300 km/h [1] mais ont circulé à 350 km/h du au , devenant ainsi à l'ouverture de la ligne les trains conventionnels les plus rapides au monde [2] [3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette ligne est la première en Chine à être construite pour être parcourue à plus de 300 km/h, et même 350 km/h à l'avenir[4]. Le trajet entre Pékin et Tianjin dure 30 minutes[5].

Le 1er août 2008, la ligne entre en service commercial avant les jeux olympiques d'été de 2008, réduisant ainsi le temps de parcours entre Pékin et Tianjin de 70 à 30 minutes.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ligne[modifier | modifier le code]

La ligne fait exactement 113,544 km de long, dont environ 100 km en viaduc et les derniers 17 km sur un remblai. Le coût total de la ligne fut d'environ 2 milliards de dollars américains[4].>.

Signalisation[modifier | modifier le code]

La signalisation utilise l'ETCS niveau 1 [6].

Gares[modifier | modifier le code]

La ligne possède deux gares terminales : la gare de Pékin-Sud et la gare de Tianjin, ainsi que trois gares intermédiaires Yizhuang, Yongle et Wuqing.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]