LGV Madrid - Lisbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La LGV Madrid-Lisbonne était un projet de ligne à grande vitesse (LGV) qui devait relier les capitales espagnole Madrid, et portugaise Lisbonne et qui, finalement a été abandonné en 2012, côté portugais[1],[2]. En revanche, côté espagnol les travaux qui ont démarrés en 2007 sont déjà avancés : plusieurs sont en cours de réalisation dans les régions de Castille-La Manche et d'Estrémadure, l'ensemble de la ligne jusqu'à Badajoz devait être mise en service en 2015[3].

Au Portugal, il s'agissait de la première LGV construite à écartement standard (au lieu de l'écartement ibérique). Le gouvernement portugais avait déjà retenu son tracé de 167 km entre Poceirão (pt) (près de Lisbonne) et Caia (pt), à la frontière entre les deux pays, nécessitant notamment la construction d'un troisième pont sur le Tage dans l'agglomération lisboète[2].
Le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho opposé au projet, mise désormais sur la construction de lignes de fret à voie normale partant des ports de Sines (ville située à près de 90 km au sud de la capitale) et Aveiro (située à près de 60 km au sud de Porto), pour se raccorder au réseau espagnol puis européen[1].
Le projet n'est cependant pas suspendu : en avril 2014, un plan d'investissement national inclut des fonds pour la création de la ligne Porceirão-Caia qui sera le tronçon central de la LGV et de la ligne fret[4].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Portugal renonce à la LGV Madrid-Lisbonne au profit d'une ligne fret article sur wk-transport-logistique.fr du 29 mars 2012.
  2. a et b Face à la crise, le Portugal est contraint d'abandonner le TGV - Article de L'Express du 22 mars 2012
  3. Dans le cadre du plan d'austérité, le Portugal suspend le projet de ligne à grande vitesse Madrid-Lisbonne - Article du Monde du 30 juin 2011.
  4. "La ligne Poceirão-Caia, par où passeront les marchandises de Sines et le train à grande vitesse Lisbonne-Madrid" est l'un des deux investissements les plus chers. - Jornal de Noticias : As obras que vamos daqui cinco anos (pt)