LGV Madrid-Barcelone-Figueras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
LGV Madrid-Barcelone
⇒ Voir la carte de la ligne ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
un talgo 350 entre Madrid et Tarragone
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Villes desservies Madrid, Saragosse
Tarragona, Barcelone
Historique
Mise en service 2008 (ligne inachevée)
Caractéristiques techniques
Longueur 621 km
Vitesse maximale
commerciale
310
Vitesse maximale
de conception
350
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

25 kV – 50 Hz

Pente ou rampe maximale 12,5 ‰
Nombre de voies Double voie
Signalisation ERTMS niveau 2
Trafic
Propriétaire ADIF
Exploitant(s) RENFE
Trafic AVE, Avant, Altaria
Schéma de la ligne

La LGV Madrid - Barcelone - Figueras est une ligne à grande vitesse espagnole constituée de trois tronçons, mis en service en 2003 (entre Madrid et Lérida), puis en 2008 (entre Lérida et Barcelone)[1] et enfin en 2013 (entre Barcelone et Figueras). Elle est connectée au réseau ferré français par le biais de la LGV Perpignan - Figueras transfrontalière qui traverse les Pyrénées par un tunnel de 8 km de long sous le col du Perthus. Elle permet de relier les villes de Madrid et Barcelone en 2h30. Le dernier tronçon Barcelone - Figueras comporte un tunnel et une nouvelle gare sous Barcelone.

Le tronçon Barcelone-Sants-Figueras a été inauguré le 8 janvier 2013 et mis en exploitation commerciale le 9 janvier 2013. À cette date, ne manquent que l'interconnexion à Figueres et la mise en service de la future gare de Barcelone-Sagrera (prévue pour 2016-2017).

Au premier semestre 2014, la LGV a transporté 1,7 millions de voyageurs, représentant une part de marché de 61% sur la liaison Madrid-Barcelone, devant le transport aérien et le transport routier[2].

Malgré les retards, la ligne a été achevée au début de l'année 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne a été ouverte en trois étapes entre Madrid et Lérida (2003) puis entre Lérida et Barcelone (2008) et enfin (2011) entre la Figueres-Vilafant et Perpignan. Le troisième tronçon est en cours de construction mais a pris du retard notamment pour le tunnel sous Barcelone et les tunnels Girona I et Girona II sous Gérone. En juillet 2011 ces trois tunnels ont été achevés[3]. La mise en service, originellement prévue pour 2009, a été effectuée le 28 avril 2013.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Desserte internationale envisagée pour 2012[modifier | modifier le code]

Références nécessaires pour la table ci-après[réf. nécessaire]

Gares
Lille X
Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV X
Marne-la-Vallée - Chessy X
Paris ! X X X
Genève ! ! ! ! X
Bellegarde ! ! ! ! X
Lyon X ! ! ! X X
Valence TGV X ! ! X X !
Marseille ! ! ! ! ! ! X X[4]
Aix-en-Provence TGV ! ! ! ! ! ! ! X[4]
Avignon TGV ! ! ! ! ! ! X X[4]
Nîmes X ! X X X ! ! X[4]
Montpellier X X X X X X X X[4]
Béziers X ! X ! X ! ! X[4]
Narbonne X X X ! X ! ! X[4]
Bordeaux ! ! ! ! ! ! ! X[4]
Toulouse ! ! ! ! ! ! ! X[4]
Carcassonne ! ! ! ! ! ! ! X[4]
Perpignan X X X X X X X X[4]
Figueras X ! ! X ! X ! X
Gérone X ! X ! X ! ! X
Barcelone-Sagrera X X X X X X X X
Barcelone-Sants X X X
Tarragone X X X
Saragosse X X X
Madrid X X X

Desserte internationale depuis décembre 2013[modifier | modifier le code]

L'ouverture d'une desserte continue entre la France et l'Espagne a été inaugurée le 15 décembre 2013, avec une liaison Paris-Barcelone[5]. Cette date correspond à la date de changement de la grille des trains publiée en France, dite horaires hiver. Les billets sont en vente dès le 17 octobre 2013. Cela permettra au voyageurs de savoir s'il est possible d'acheter des places à bord des trains dont les horaires sont publiés sur le site Internet.

Le site en espagnol de la SNCF indique en tout cas que "les billets pour voyager vers la France et l'Europe entre le 15 décembre 2013 et le 17 janvier seront à la vente à partir du 17 octobre sur ce site".

Juan Manuel Sanchez-Bustamante, sous-délégué du gouvernement espagnol à Gérone, a affirmé lors d'une visite à la gare de Figueres-Vilafant : «Je peux assurer que très bientôt, les voyageurs ne devront plus prendre la correspondance à Figueres pour continuer jusqu'en France ». La société Renfe indique que les trains-hôtels Madrid-Barcelone-Paris continueront à circuler « au moins jusqu'au 13 décembre ».

Le compte rendu d'une rencontre entre les ministres des Affaires étrangères Laurent Fabius et José Manuel Garcia-Margallo indique que l'inauguration est «prévue en novembre», alors qu'un sommet franco-espagnol doit avoir lieu en Espagne le 27 novembre 2013[6].

D'après l'AFP, le 20 novembre 2013, le ministre espagnole des Transports, Ana Pastor, a annoncé le premier train à grande vitesse reliant directement Paris à Barcelone, en un peu plus de six heures, pour le 15 décembre 2013. Le voyage de bout en bout durera six heures et 20 minutes grace à la suppression de changement de train à Figueres. Le service direct commencera avec deux trajets aller-retour chaque jour. Lorsque le tronçon Perpignan et Nîmes, prévu pour 2021 pour le moment, sera achevé le Barcelonne-Paris ne durera plus que 5h35[7].

Au 22 novembre, la SNCF n'a pas confirmé la date d'ouverture de la ligne en attendant l'homologation du train par les techniciens. La ligne devrait être exploitée par une co-entreprise Renfe - SNCF. Une ligne Lyon-Madrid est également envisagée [8].

L'ouverture de cette ligne aura été marquée par une dizaine de reports avant son inauguration[9].


Déssertes TGV commercialisées en service à partir du 15 décembre 2013.

Gares
N° train sens descendant 9741 9711 9715 9735 9731
Paris-Lyon X X
Lyon-Part Dieu X ! !
Valence TGV X  ! X
Marseille-Saint-Charles  !  !  ! X
Aix-en-Provence TGV ! ! ! X
Avignon TGV ! ! ! X
Nîmes X X X X
Montpellier-Saint-Roch X X X X
Béziers  !  !  ! X
Toulouse-Matabiau  !  !  ! X  !
Carcassonne ! ! ! X !
Narbonne X X X  !  !
Perpignan X X X X X
Figueres Vilafant X X X X X
Gérone X X X X X
Barcelone-Sagrera TAV  !  !  !  !  !
Barcelone-Sants X X X X X
Saragosse X
Madrid X
N° train sens montant 9738 9706 9702 9720 9724

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :