L'aigle s'est envolé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'aigle s'est envolé (The Eagle Has Landed) est un film britannique réalisé par John Sturges sorti en 1976, adapté du roman éponyme de Jack Higgins.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1943. Mussolini ayant été enlevé de la prison où il avait été emprisonné par ordre de Victor-Emmanuel III, Adolf Hitler demande à l'amiral Canaris de monter une opération semblable pour enlever Winston Churchill. L'amiral confie au colonel Radl le soin de faire une étude sur ce projet, convaincu qu'Hitler oubliera sous peu cette idée. C'est alors que Radl reçoit des informations d'un agent infiltré en Angleterre, Starling, lui annonçant que le premier ministre passera quelques jours dans un village sur la côte Est anglaise. Le colonel commence aussitôt à recruter une équipe pour mener à bien la mission, mais Canaris le stoppe dans son élan, supposant improbable un succès.

Radl est ensuite convoqué par le Reichsführer Himmler, qui lui ordonne de concrétiser l'opération, et lui donne des instructions du Führer qui lui permettent d'obtenir toute l'aide nécessaire pour ce faire. Radl commence par convaincre un membre de l'IRA, Liam Devlin, qui a déjà effectué des missions avec le soutien des Allemands. Ensuite le colonel s'occupe de trouver des troupes pour passer à l'action : il s'intéresse au colonel des Fallschirmjäger Kurt Steiner, qui a plusieurs succès à son actif dans des opérations délicates. Malheureusement, Steiner et ses hommes sont alors dans une colonie pénitentiaire insulaire à Aurigny, après s'être opposés à la déportation d'un convoi de juifs. Les instructions du Führer permettent à Radl d'approcher les parachutistes, qui s'occupent alors de missions quasi-suicidaires sur un lance-torpilles britannique capturé. Les hommes, une quinzaine, après concertation, acceptent la mission.

Devlin est envoyé en reconnaissance. Parachuté, il se met en contact avec Joanna Grey, alias Starling. Celle-ci lui a trouvé un logement, un emploi (garde des marais) qui lui permet de parcourir la côte sans éveiller les soupçons, et une mobylette pour se véhiculer. Liam rencontre peu à peu la population du village : Molly, jeune fille qui ne tarde pas à tomber dans ses bras, Arthur, une brute soupirant auprès de Molly, et le père Verecker, dont la sœur Pamela fait partie de la WAAF. Devlin doit récupérer du matériel pour véhiculer les hommes de Steiner, qui usurperont l'identité de parachutistes de la Pologne libre. À cette fin, ils apprennent un peu de polonais, revêtent des treillis appropriés. Toutefois, ils conservent leurs uniformes allemands en dessous, afin de ne pas être considérés comme des espions au cas où l'opération tournerait mal. Le soir où Devlin part les réceptionner, Arthur s'introduit chez lui et découvre des documents qui lui font soupçonner la vraie nature de Liam. Molly, entrée peu après, implore Arthur de ne pas dénoncer l'Irlandais, mais le tue accidentellement avec le fusil de celui-ci. A leur retour, Steiner et Devlin découvrent le corps et l'enterrent rapidement, sans savoir qui l'a tué. A Berlin, Radl informe Himmler que "l'aigle a décollé". Himmler est ravi, mais lui reprend les instructions d'Hitler, qu'il détruit devant ses yeux.

Le lendemain, grâce aux véhicules fournis par Liam, les parachutistes arrivent dans le village. Steiner, alias "colonel Miller", se présente aux quelques habitants venus le voir ; ils sont rejoints par Pamela Verecker, accompagnée du capitaine Clark, Ranger américain. "Miller" apprend qu'un détachement de Rangers est ainsi situé à une quinzaine de kilomètres du bourg. Les "Polonais" commencent des manœuvres et des petits entraînements qui fascinent la population, peu habituée aux distractions. Ces mouvements en apparence anodins doivent aboutir à l'établissement de barrages routiers qui permettront de contrôler les différentes voies de communication du village. Il ne reste plus qu'à attendre l'arrivée du convoi transportant Winston Churchill, prévue dans la soirée.

Mais, lors des manœuvres, une petite fille tombe par accident dans le canal du moulin à eau. Un des parachutistes plonge pour la sauver, et peut la sortir de l'eau à temps, mais il est lui-même happé par la roue à aubes et écrasé. Son corps encore accroché à la roue laisse voir clairement son uniforme allemand, que les habitants encore sous le choc reconnaissent rapidement. Steiner les réunit rapidement, et les fait enfermer dans l'église. Dans le même temps, ses hommes occupent les points stratégiques du bourg. Seules Molly, venue à l'église pour se confesser du meurtre qu'elle vient de commettre, et Pamela peuvent s'enfuir par la sacristie : Pamela se dirige chez Joanna Grey, Molly chez Liam, chacune pour trouver un moyen de transport afin d'avertir les Rangers. Molly retrouve Devlin chez lui, alors qu'il allait partir en lui laissant une lettre : elle lui annonce qu'elle sait qu'il est un traître. Apprenant la situation, il décide de rejoindre les Allemands dans le bourg. Pamela est blessée par Joanna, mais a le temps de lui prendre sa voiture, et finit par arriver au camp américain. Joanna quant à elle prévient Steiner que l'alerte a été donnée ; elle retourne ensuite chez elle pour se préparer au départ.

Chez les Rangers, leur chef, le colonel Pitts, enrage de n'avoir pas eu la possibilité de combattre en première ligne durant toute la guerre, et doit bientôt retourner aux États-Unis. Il saute donc sur l'occasion, et prend une vingtaine d'hommes afin de contrer les Allemands, sans pourtant prévenir ses supérieurs du danger qui guette le premier ministre. C'est Clark qui se charge de lui-même d'alerter l'escorte de Churchill de la présence des parachutistes. Pitts, pendant ce temps, prépare une attaque tous azimuts du bourg, mais les parachutistes, bien placés, font un carnage : pour un Allemand tué, une quinzaine de Rangers sont mis hors de combat. Pitts et son chauffeur font demi-tour pour donner l'alerte : arrivés chez Joanna Grey pour téléphoner, ils s'apprêtent à l'appréhender, mais elle abat Pitts, avant que le chauffeur ne lui rende la pareille. Après avoir mis à l'abri Churchill, Clark prend la direction d'une vraie force armée pour déloger les Allemands de l'église où ils se sont réfugiés. Le capitaine demande à Steiner, qui a abandonné son treillis polonais, de libérer les otages, ce que Steiner accepte immédiatement.

Le dernier otage n'est pas sorti de l'église que Devlin fait irruption par la sacristie, et montre à Steiner qu'une voie de secours est possible ; la mission n'est donc pas encore un échec total. Steiner veut tenter le coup, mais ses hommes, pour lui donner une chance, veulent résister dans l'église pour retenir les Américains le plus longtemps possible. Seul le colonel, son second grièvement blessé et Devlin partent. Au cottage de Liam, ils retrouvent Molly, qui attendait l'Irlandais, et la radio, qui leur permet de contacter le lance-torpilles qui vient les chercher. Seul le second de Steiner monte à bord : le colonel tente une dernière fois de réussir l'opération, et Devlin a décidé de rester sur l'île. Steiner se rend donc seul au manoir où Churchill doit arriver. Pendant ce temps, les Allemands barricadés dans l'église sont tués les uns après les autres par l'assaut des Rangers.

Dans les bois bordant la propriété, il parvient à assommer un Rangers, puis à lui voler sa jeep. Il entre donc directement à l'intérieur de la propriété par la grande porte, précédant de peu l'escorte accompagnée de Clark. Dissimulé près de la résidence, il peut voir Churchill prendre l'air sur un des balcons. Clark apprend alors la neutralisation du garde et la disparition de la jeep, et se rue dans la chambre du premier ministre. C'est malheureusement trop tard : Steiner tue Churchill, puis est abattu par Clark. Les Britanniques apprennent alors à ce dernier que l'Anglais tué n'est qu'une doublure du dirigeant, un acteur de théâtre, George Fowler, engagé pour jouer le rôle du "Prime minister", le temps que celui-ci se rende en toute sécurité à la conférence de Téhéran. En Allemagne, Himmler apprend par une communication du lance-torpilles de l'échec de la mission. Radl est fusillé en France par les SS pour falsification d'ordres et haute trahison. En Angleterre, Devlin regarde le lance-torpilles échoué dans la vase sans avoir pu rejoindre la mer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Différences entre le livre et le film[modifier | modifier le code]

Il est à noter quelques différences entre le roman et le film, différences qui ont pour effet d'alléger le scénario. Les motivations des protagonistes sont notamment éludées ou abordées de façon partielle.

Liam est membre de l'IRA, et est bien connu sur le territoire britannique. Dans le roman, des membres de la police royale de l'Ulster le dénichent dans son cottage. Joanna est boer et ne s'est pas remise de la guerre qui a opposé son pays au Royaume-Uni, mais elle se fait passer pour anglaise afin de capter la confiance des villageois. Un personnage du commando, Anglais acquis aux idées d'Oswald Mosley et membre d'un British Freiheit Corps imaginaire, a également été supprimé.

Dans le roman, si Arthur est bien en conflit ouvert avec Liam, il n'est pas tué, mais sombre dans une folie meurtrière lors de la prise du village. De même, l'acteur jouant le rôle de Churchill n'est pas abattu par Steiner, celui-ci retenant au dernier moment sa main. L'acteur décède lors d'un bombardement, et la vérité n'est connue qu'à la fin de la guerre.

Lien externe[modifier | modifier le code]