L'Opération diabolique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Opération diabolique

Titre original Seconds
Réalisation John Frankenheimer
Scénario Lewis John Carlino, d’après le roman de David Ely
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1966
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Opération diabolique (Seconds) est un film américain réalisé par John Frankenheimer, sorti en 1966 et restauré en 2014[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Un homme d'âge mûr, bien placé, reçoit un jour un coup de téléphone d'un ancien ami qu'il croyait mort. Celui-ci lui révèle alors qu'une vie nouvelle est possible, qu'il peut tout changer s'il le désire, mais qu'il doit se dépêcher "avant qu'il ne soit trop tard". Rappelé le lendemain par ce Charlie, il est troublé par cet appel et décide de répondre au rendez-vous qui lui est donné dans une blanchisserie . De là il est envoyé vers ce qui semble être une boucherie. Là il est enfermé dans un fourgon et convoyé jusque dans un bâtiment mystérieux. Reçu par un homme qui lui annonce "qu'il est mort", il découvre le sens des paroles de Charlie : en échange d'un contrat léonin, il pourra mener une vie entièrement nouvelle après une opération chirurgicale qui lui rendra sa jeunesse assortie d'une nouvelle identité et de la possibilité de jouir de tous les plaisirs dans un cadre paradisiaque. Il pourra devenir ce qu'il a toujours rêvé d'être, un peintre, cous le nom d'Antiochus Wilson. À la fois séduit et contraint, il signe.

Tout se passe comme prévu. Il mène une grande vie, reçoit, peint. Il reste insatisfait et ne parvient pas à s'adapter à sa nouvelle condition. Il rencontre une femme avec qui il entame une relation, Nora. Lors d'une fête où il boit plus que de raison il trahit sa véritable identité auprès de ses invités qui se révèlent être dans le même cas que lui. Le lendemain, Clarlie l'appelle et lui explique que Nora est une employée de la société qui lui a fait changer de vie.

Wilson va retrouver sa femme en se faisant passer pour un ami de son défunt mari. Il se rend compte qu'il était déjà très loin d'elle lorsqu'il était « vivant ». Sortant désabusé de cette entrevue, il demande à revenir au centre où il avait signé le contrat pour changer une nouvelle fois d'identité. On lui demande de « parrainer » un de ses amis sur qui on pourrait refaire l'expérience, mais il n'indique personne. On le place dans une salle d'attente où il rencontre son ami Charlie qui était dans la salle d'attente pendant tout le temps de l'expérience de Wilson. Charlie est emmené pour quitter la salle d'attente.

Wilson étant considéré comme un échec, il est attaché sur un brancard et va servir de cadavre pour une prochaine expérience.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sarah Vajda, « Une autre vie que la vôtre », sur Mauvaise Nouvelle,‎ 31/08/2014 (consulté le 02/09/2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]