L'Officiel de la couture et de la mode de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Officiel
L'Officiel de la couture et de la mode de Paris
Image illustrative de l'article L'Officiel de la couture et de la mode de Paris
L'Officiel : couverture en décembre 1950.

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Mensuelle
Genre Presse féminine
Prix au numéro 4,50 euros (2012)
Date de fondation 1921
Éditeur Éditions Jalou
Ville d’édition Paris

Propriétaire Marie-José Susskind-Jalou
Maxime Jalou
Directeur de publication Marie-José Susskind-Jalou
Rédacteur en chef Vanessa Bellugeon (mode)
Daphné Hézard (magazine)
Louis Bompard (internet)
ISSN 0030-0403
Site web http://www.lofficielmode.com/

L'Officiel est un magazine de mode français. Le nom complet du magazine est L'Officiel de la couture et de la mode de Paris[n 1]. Il s'adresse aux femmes dans la catégorie de revenus supérieurs, dans la tranche d'âge de 25 à 49 ans.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1921 Max Brunhes crée L'Officiel de la couture et de la mode de Paris pour Andrée Castanié, qui en assurera la direction générale jusqu'à sa mort. À la fin des années 1920, le magazine est publié en trois langues : français, anglais et espagnol. Georges Jalou rejoint le magazine en 1932 comme directeur artistique, puis devient directeur de celui-ci et finit par racheter le magazine trente ans plus tard. Après la Guerre, l'éditeur était Éditions Veuve E. Max Brunhes.

Le magazine utilise des photographes dès les années 1920 pour réaliser des séries de mode qui présentent les dernières tendances. Dès 1933 les photographies couleur font leur apparition dans les pages de L'Officiel.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le magazine qui continue de paraître avec une pagination réduite s'attire les foudres de l'occupant en publiant des couvertures aux couleurs du drapeau français. Pendant ce temps Andrée Castanié cache des aviateurs américains à son domicile[1].

L'héritage de L'Officiel est marqué par la contribution de grandes plumes comme Colette et Jean Cocteau, sans oublier l'illustrateur René Gruau qui collabore très régulièrement avec le magazine à partir des années 1940.

Le retour de la haute couture dans les années 1950 en fait un nouvel âge d'or pour L'Officiel qui est alors considéré comme le magazine le plus influent de la mode.

Dans les années 1960, L'Officiel est un des premiers magazines à publier les photos de Patrick Demarchelier.

En 1986, Georges Jalou transmet la propriété du magazine à ses trois enfants : Laurent devient président des Éditions Jalou, Marie-José Susskind-Jalou, rédactrice en chef dès les années 1980 prend la direction éditoriale et Maxime celle de la publication. Après la mort de Laurent en janvier 2003, sa sœur Marie-José devient présidente des Éditions Jalou.

Développement et internationalisation[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, L’Officiel est le premier magazine français à voir le jour en Chine. Aujourd’hui le magazine et ses satellites disposent de 30 éditions étrangères dans 20 pays : Allemagne, Asie centrale, Azerbaidjan, Brésil, Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie (2013), Italie, Lettonie, Liban, Lituanie, Maroc, Moyen-Orient, Pays-Bas, Russie, Singapour, Thaïlande, Turquie et Ukraine[2].

Au fil du temps de nouveaux titres sont venus compléter le patrimoine de L’Officiel : L’Officiel 1000 modèles, L’Officiel Chirurgie et Médecine esthétique ou encore L’Officiel Voyage[3].

En 2005 le magazine relance son édition masculine L’Officiel Hommes, trimestriel réalisé par un styliste et non par un journaliste et actuellement dirigé par l’artiste André Saraiva.

En mars 2012, Les Éditions Jalou lancent L'Officiel Art, trimestriel d’art contemporain dirigé par Jérôme Sans[4]. Vincent Darré rejoint l'équipe de L'Officiel en 2013[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le magazine dans son édition française est marqué L'Officiel de la couture et de la mode de Paris, mais également L'Officiel Paris ; les Éditions Jalou, dans leur liste de publications, indique L'Officiel de la mode. Dans tous les cas, l'usage du terme L'Officiel est majoritaire dans les médias.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Veillon. Fashion under the Occupation. New York: Berg, 2002
  2. Site internet des Éditions Jalou : pages internationales, 2013, http://www.editionsjalou.com
  3. Site internet des Éditions Jalou : pages marques, 2013, http://www.editionsjalou.com
  4. Bienvenue à L’Officiel Art, 28 mars 2012, www.lofficielmode.com.
  5. Elvire von Bardeleben, « La presse mode revue et corrigée », Mode, sur next.liberation.fr, Libération,‎ 5 juin 2013 (consulté le 12 décembre 2013) : « Vincent Darré, ex-directeur artistique d'Ungaro, aujourd'hui propriétaire de sa propre marque de design, qui rejoint la dream team des people curateurs aux Editions Jalou (après le graffeur André Saraiva pour l’Officiel hommes et le critique d’art Jérôme Sans pour l’Officiel art). Darré prendra en charge l’Officiel mode pour quatre numéros par an (en octobre, décembre, mars et juin-juillet). »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]