L'Itinéraire (ensemble)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Itinéraire.
L'Itinéraire
Lieux d'activité Drapeau de la France France
Années d'activité Depuis 1973
Style Musique contemporaine
Fondateur Tristan Murail et Roger Tessier
Site internet http://www.litineraire.fr

L'Itinéraire est l'un des principaux ensembles européens de musique contemporaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

La formation a été fondée en janvier 1973 par les compositeurs Tristan Murail et Roger Tessier. Avec la participation des compositeurs Michaël Lévinas, Hugues Dufourt, Gérard Grisey, Monic Cecconi-Botella ou encore François Bousch, elle n'a cessé de multiplier les collaborations avec les compositeurs vivants.

Né en janvier 1973, l'Itinéraire propose dès son entrée en scène, face à quelques tendances autoritaires, de promouvoir la musique de jeunes compositeurs résolument tournés vers l'avenir. Immédiatement encouragé par Olivier Messiaen, le collectif s’est heurté dès ses débuts à des difficultés d'intégration dans le milieu musical français. Victime de conflits plus politiques qu'esthétiques, il a fait l'objet de polémiques et fut prétexte aux querelles de fortes personnalités, tout en faisant face à des institutions officielles plutôt méfiantes vis-à-vis des projets artistiques novateurs. Cependant, le talent et la persévérance des fondateurs ont contribué à imposer dès la première saison la marque du Collectif. La collégialité, inspirée des évènements de mai 1968, et l'étroite collaboration entre les musiciens ont été bénéfiques à un groupe qui s’est doté au fil des saisons d’un mode de pensée inédit.

Depuis plus de trente ans, des centaines d'œuvres ont été créées par un ensemble qui reste sur le devant de la scène en renouvelant ses effectifs composés de solistes de très haut niveau.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sophie Stévance, Tessier... L'Itinéraire du timbre, Lillebonne, Éditions Millenaire III, 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]