L'Invasion secrète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Invasion secrète (The Secret Invasion) est un film de guerre américain réalisé par Roger Corman en 1964.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La Seconde Guerre mondiale est sur le point de voir la fin de la domination Allemande, les Alliés s'organisent et préparent des débarquements. Pour préparer celui destiné à reprendre l'Italie, le commandement allié constitue un commando composé de condamnés qui seront graciés en cas de réussite. Il y a un assassin, John Durrell, le patron d'un syndicat du crime, Roberto Rocca, un expert en explosifs, Terence Scanlon, un faux-monnayeur, Simon Fell, et un voleur d'objets d'art, Jean Saval. Le major Richard Mace, prend la tête du groupe afin d'organiser l'évasion d'un général italien tenu prisonnier à Dubrovnik, en Yougoslavie, afin qu'il retourne ses troupes contre les Allemands.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Ce film donnera une succession de remakes plus ou moins réussis dans le cinéma italien des années 1960/70, avant que Les Douze Salopards de Robert Aldrich ne prenne le relais.

Sorti un an avant la publication du roman de E.M. Nathanson qui sera adapté par Robert Aldrich pour Les 12 salopards, L'Invasion secrète ne saurait être taxé de copiage. Et pourtant, en cherchant bien, il n'est pas dit que Roger Corman n'ait pas tout de même cherché à griller la politesse à Robert Aldrich et même à Nathanson. Car si le livre ne parut qu'en 1965, il fut annoncé dès 1963, intéressant immédiatement le réalisateur et le studio MGM. Le brave Roger aura certainement eut vent de l'histoire annoncée et s'en sera servi pour compléter une autre source d'inspiration, un article au sujet de Dubrovnik que le futur fondateur de la New World aurait lu dans la salle d'attente de son dentiste... Telle est du moins la légende derrière L'Invasion secrète. Ajoutons que le sujet des marginaux enrôlés fut également au centre de l'obscure Attaque des commandos sortie en 1961. Ce qui n'est par contre pas une légende, c'est que pour l'une des seules fois de sa carrière, Corman fut épaulé par une grosse compagnie hollywoodienne, en l'occurrence la United Artists, venue s'immiscer sous couvert du rôle de distributeur dans le film de la "Corman Company", c'est-à-dire Roger en réalisateur, son frère Gene en producteur, R. Wright Campbell (Mitraillette Kelly,Teenage Cave Man, Le Masque de la Mort rouge...) en scénariste et le fidèle Chuck Griffith (collaborateur de Corman pendant plus de 30 ans) en assistant réalisateur. 

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]