L'Invasion de Noël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Invasion de Noël
Épisode de Doctor Who
Titre original The Christmas Invasion
Numéro d'épisode Saison 2 (2de série)
Épisode 0 (spécial Noël)
Réalisation James Hawes
Scénario Russell T Davies
Production Phil Collinson
Durée 60 minutes
Diffusion Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni :
25 décembre 2005 sur BBC1
Drapeau de la France France :
25 décembre 2006 sur France 4
Personnages Docteur :
10e (David Tennant)
Compagnon :
Rose Tyler
Epoque 2006
Chronologie
Précédent À la croisée des chemins
Doctor Who : Children in Need (hors saison)
Une nouvelle Terre
Attack of the Graske (épisode interactif)
Suivant
Liste des épisodes

L'Invasion de Noël est un épisode spécial de la deuxième saison de la deuxième série du feuilleton télévisé britannique de science-fiction Doctor Who. Il dure 60 minutes. Tourné en juillet 2005, il a été diffusé pour la première fois le 25 décembre 2005 au Royaume-Uni (et le 26 décembre 2005 au Canada). C'est le premier épisode avec l'acteur David Tennant dans le rôle principal et le premier épisode « spécial Noël » de l'histoire de la série.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le TARDIS ramène Rose et un Docteur comateux à Londres la veille de Noël. Pendant que Jackie et Mickey tentent d'aider Rose à guérir le Docteur, une sonde spatiale envoyée il y a peu de temps attire l'attention de la race extra-terrestre des Sycorax. Le Premier Ministre, Harriet Jones et UNIT tentent d'arrêter les extra-terrestres, mais ceux-ci réussissent à contrôler un tiers de la population, les poussant à devenir les maîtres du monde.

Distribution[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Suite aux événements de l'épisode À la croisée des chemins, le TARDIS retourne à l'immeuble de Jackie Tyler, peu avant Noël, attendu avec soulagement par Mickey Smith et Jackie. Mais ces derniers ne reconnaissent pas l'homme qui sort du TARDIS avec Rose et qui semble mal en point. Rose leur explique la situation : il s'agit du Docteur, dont la régénération semble mal se passer. Ils le transportent chez Jackie et l'habillent avec un pyjama laissé par un « ami » de Jackie. Pendant que le Docteur essaye de récupérer, Rose et Mickey font du shopping à un marché de Noël tout proche, mais sont attaqués par des Pères Noëls masqués armés de lance-flammes. Ils s'échappent et reviennent à l'appartement de Jackie, pour apercevoir dans le salon un sapin de Noël, que personne ne l'a acheté. Le sapin commence alors à bouger, tournoyant de plus en plus vite et détruisant tout sur son passage. Rose prend le tournevis sonique du Docteur et le place dans la main de ce dernier, toujours inconscient, lui demandant de l'aider. Instinctivement, le Docteur se réveille et utilise le tournevis pour détruire l'arbre ; il se rend compte que ce dernier était contrôlé par d'autres Pères Noëls masqués devant l'immeuble et qui se téléportent sous la menace du tournevis sonique. Le Docteur est à nouveau victime de spasmes violents, et n'a que le temps de dire à Rose que c'est l'énergie dégagée par sa régénération qu'ont pistée les Pères Noëls et que ces derniers ne sont que l'avant-garde, avant de tomber inconscient. Il est remis par les autres au lit.

Dans le même temps, la sonde « Guinevere One » du programme spatial anglais mis en place par le Premier Ministre Harriet Jones, est sur le point d'atterrir sur Mars, d'où elle va diffuser en direct les premières images de la surface de la planète. La sonde semble interceptée par un vaisseau gigantesque qui fonce droit sur la Terre. Alors que les premières images provenant de la sonde arrivent sur Terre, les téléspectateurs sont surpris de voir à la place des images de Mars une face d'alien qui leur parle dans un langage incompréhensible. Harriet Jones apprend rapidement que la diffusion de cette image ne provient pas de Mars mais d'un point à 5 000 miles au-dessus de la Terre. Les phrases prononcées par l'alien sont peu à peu traduites et il se révèle être un Sycorax. Les Sycorax semblent clamer que la planète est à eux et que les humains doivent se rendre ou « ils » mourront. Harriet leur répond qu'elle ne se rendra pas et que la Terre est armée, mais les Sycorax ignorent sa réponse et activent un mécanisme qui hypnotise un tiers de la population mondiale. Les hypnotisés sont poussés à grimper sur les toits des immeubles les plus hauts et à se tenir sur le bord, prêts à se jeter dans le vide. L'équipe de crise réunie autour de Harriet Jones découvre vite que le point commun entre toutes les personnes hypnotisées est le groupe sanguin A+ ; le directeur de projet de la sonde leur apprend alors que la sonde contenait un échantillon de sang A+ destiné à une éventuelle rencontre extraterrestre, et que les Sycorax s'en servent probablement pour manipuler la population. Réalisant que la Terre est en danger, Harriet lance un appel à l'aide au Docteur par l'intermédiaire de la télévision ; mais le Docteur est plus mal en point que jamais. Peu après, Harriet et son équipe sont téléportés à l'intérieur du vaisseau alien, qui est arrivé au-dessus de Londres. Les Sycorax leur demandent de leur laisser la moitié de la population humaine comme esclave, ou un tiers de la population se suicidera.

Rose et Mickey, au courant de la situation grâce à Mickey qui a piraté le site de l'armée, transportent le Docteur dans le TARDIS ; mais ce dernier est identifié comme une source d'énergie et est téléporté dans le vaisseau des Sycorax, avec Rose et Mickey à l'intérieur, tandis que Jackie est laissée derrière. Paniqués, Rose et Mickey sont amenés devant les Sycorax, faisant tomber par inadvertance un thermos de thé dans le TARDIS près du Docteur inconscient. Rose tente un coup de bluff en imitant la façon dont le Docteur avait parlé à la Conscience Nestene, mais elle est huée par les Sycorax. La déception de Rose est de courte durée. Le Docteur apparaît, pleinement régénéré, réveillé par le thermos de thé dont une partie s'était évaporée en brûlant sur une lampe du TARDIS. Après avoir pris des nouvelles de Rose et de Mickey, le Docteur découvre que le système de contrôle du sang utilisé par les Sycorax n'est que du bluff, car l'instinct de survie empêche un suicide initié de cette manière, et déshypnotise la population.

Le Docteur propose au commandant des Sycorax un duel, dont le sort de la Terre dépendra. Ils se battent à l'épée, tout d'abord dans le vaisseau, puis sur une aile de ce dernier, mais le Docteur ne semble pas de taille et son adversaire lui sectionne la main droite. Le Sycorax pense avoir gagné, mais le Docteur, qui est encore dans les 15 premières heures de sa régénération, dispose encore de pouvoirs de récupération incroyables : il fait pousser une nouvelle main et prend l'avantage sur le Sycorax. Après s'être avoué vaincu, celui-ci essaie de prendre le Docteur en traître, moyennant quoi le Docteur le fait tomber du vaisseau.

Le Docteur retourne sur Terre juste à temps pour voir le vaisseau repartir vers les étoiles, prévenu que la Terre est défendue et qu'ils ne doivent jamais y revenir. Harriet Jones reçoit alors un message de l'armée, lui indiquant que « Torchwood est prêt » ; elle donne son accord. Sous les yeux horrifiés du Docteur, trois rayons lumineux verts émergent de la ville et détruisent le vaisseau. Harriet se justifie en disant que la Terre doit se défendre lorsque le Docteur n'est pas là. Ce dernier lui répond qu'il peut ruiner sa carrière avec 6 mots seulement, et lorsqu'elle lui dit que c'est impossible, il chuchote à son secrétaire « Vous ne la trouvez pas fatiguée ? »

Ce soir-là, alors que de la cendre provenant du vaisseau détruit tombe sur Londres en guise de neige, le Docteur choisit un costume dans la garde-robe du TARDIS et rejoint Rose, Mickey et Jackie pour le dîner, regardant à la télévision Harriet Jones. L'opposition émet la possibilité d'avancer les élections, suite à des rumeurs circulant concernant son état de santé. Le Docteur et Rose se préparent ensuite à de nouveaux voyages à travers le temps et l'espace.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • L'épisode commence par le même plan de zoom de la Terre qu'au début du pilote de la série.
  • Dans la version anglaise, la dernière phrase du prégénérique dite par Jackie est « Who ? Doctor Who ? » (Qui ? Docteur Qui ?) une réplique traditionnelle de la série. Ce qui, dans la version française, a donné « Où est le Docteur, où ? », mauvaise traduction.
  • Harriet Jones est maintenant devenue Premier Ministre ce qui confirme les prédictions du Docteur à la fin de l'épisode « Troisième Guerre Mondiale ». Le running gag où elle présente son titre après avoir dit son nom est gardé, augmenté de fait que chaque personne auquel elle se présente lui dit qu'il sait qui elle est. Il met un terme à son pouvoir et modifie le futur où il était censé être long et glorieux.
  • Toujours en référence à l'épisode « Troisième Guerre Mondiale », la Tour de l'Horloge du Palais de Westminster est en réparations.
  • C'est la troisième fois que le Docteur passe son temps au lit après une régénération (« Spearhead from Space » (1970) « The Caves of Androzani » (1984))
  • C'est la première fois que l'on apprend que le QG d'UNIT se trouve dans la Tour de Londres.
  • Un membre d'UNIT estime que les Sycorax ne ressemblent pas à des martiens sans doute en référence aux guerriers de glaces.
  • Parmi les termes extraterrestres cités par Rose, les Slitheens et leur planète Raxacoricofallapatorius, les Gelths (« Des morts inassouvis »), le Jagrafess (« Un jeu interminable ») ainsi que les Daleks. Elle fait mention aussi de la Proclamation de l'Ombre.
  • La destruction du vaisseau des Sycorax rappelle la destruction des Siluriens à la fin de l'épisode « Doctor Who and the Silurians » (1970) et cet événement est cité par Kate Stewart lors de la négociation avec les Zygons dans « Le Jour du Docteur »
  • Lorsque le Docteur se cherche une tenue à la fin de l'épisode dans la garde robe du TARDIS, on peut apercevoir plusieurs de ses tenues de la série classique, comme l'écharpe du 4e Docteur.
  • Le faux site de Mickey[1] explique que le monde a été sauvé par lui et que tout le monde s'en fiche. Il existait aussi un site du projet « Guinevere One » dans lequel se trouvait une présentation par Harriet Jones et Daniel Llewellyn. Ce projet fut nommé dans l'épisode « Remembrance of the Daleks » (1988). Ce site internet n'existe plus.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Sycorax est le nom de la sorcière dans la pièce de Shakespeare : La Tempête.
  • Le nom de la sonde, Guinevere One, est inspiré du personnage de la reine Guenièvre.
  • Parmi les bâtiments célèbres, on y voit la Tour Eiffel, le Collisée et le 30 St Mary Axe de Londres dont les vitres explosent.
  • Lors de son monologue, le Docteur s'aperçoit qu'il est en train de citer la chanson « l'histoire de la vie » tirée du dessin animé Le Roi lion. Néanmoins dans la version française cette référence est moins visible, puisque le Docteur y dit la traduction de la chanson originale (en anglais), qui diffère nettement de la chanson française du film.
  • Le Docteur fait allusion à Arthur Dent (Arthur Accroc) le personnage de la saga du "Guide du Routard Galactique".
  • La décision d'Harriet Jones de détruire le vaisseau Sycorax renvoie à l'action de Margaret Thatcher de couler le vaisseau argentin le Belgrano en 1982.
  • Dans la garde robe du TARDIS on peut voir deux allusions à d'autres rôles de David Tennant comme une tenue de Casanova ou l'habit de Poudlard.

Production[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

L'idée de créer un épisode spécial de la série entre deux saisons pour les fêtes de Noël fut une idée de la cheffe de la fiction, Jane Tranter qui soumit l'idée au showrunner de la série Russell T Davies trois jours après la diffusion du pilote de la série, le 29 mars 2005. C'est la première fois qu'un épisode spécial Noël est créé dans la série depuis la partie The Feast of Steven en 1965. Davies savait depuis fin 2004 que Christopher Eccleston quitterait la série à la fin de la première saison et commença à écrire un script sous le nom de « The Christmas Invasion » qui permettrait d'introduire un nouveau Docteur. Afin de rassurer le téléspectateur sur la continuité de la série, il décide de faire un épisode mettant en scène l'entourage de Rose déjà vu dans la saison 1, dont la jovialité à l'approche de Noël pourrait contraster avec une histoire d'invasion extra-terrestre. Il s'assure aussi du retour de Penelope Wilton dans le rôle d'Harriet Jones.

Davies avait dans l'idée de détruire une nouvelle fois Big Ben en référence à « L'Humanité en péril » mais il se décida à juste en montrer les réparations. Il décide aussi de donner un rôle plus conséquent à UNIT dans cet épisode. Il fait un clin d'œil à ses neveux Catherine et Jonathan en nommant ainsi les noms de deux personnages contrôlés par les Sycorax. Néanmoins, Davies écrit son nouveau Docteur tout en pensant à Eccleston, sachant qu'une partie de la caractérisation du personnage viendrait par la prestation de David Tennant. Une ligne de dialogue devait expliquer pourquoi le nouveau Docteur avait un nouvel accent, mais il fut supprimé au montage final.

Après l'utilisation du mot « Bad Wolf » (méchant loup) durant la première saison, Davies imagine un nouvel arc avec le mot « Torchwood », une anagramme de Doctor Who utilisé durant la première saison pour camoufler le projet de revival de la série. Il se sert du script de cet épisode afin de titiller le spectateur sur son existence.

Casting[modifier | modifier le code]

Le 16 avril 2005, David Tennant fut révélé à la presse comme étant celui qui allait jouer le nouveau Docteur. Celui-ci souhaitait un costume avec un long manteau et de multiples poches et souhaitait que son personnage se révèle moins « agressif » que celui joué par Eccleston. Alors que la costumière lui proposa de porter des bottes de l'armée japonaise, Tennant suggéra plutôt de porter sa propre paire de Converse.

De plus, de nombreuses rumeurs coururent à l'époque sur le fait que Billie Piper ne pourrait pas être présente sur la totalité de la saison 2. Cela fut démenti par elle-même le 15 juin 2005.

L'actrice Lachele Carl joue le rôle de la présentatrice télé, rôle qu'elle avait tenue en caméo dans « L'Humanité en péril » et qu'elle reprend dans de nombreux épisodes.

Tournage[modifier | modifier le code]

Bien que censé être diffusé plus tôt cet épisode fut tourné lors du premier bloc de tournage de la deuxième saison en même temps que « Une nouvelle Terre » et « L'École des retrouvailles ». Le réalisateur engagé pour ces épisodes fut James Hawes qui avait déjà filmé les épisodes « Drôle de mort/Le Docteur danse ».

Le tournage débuta le 22 juillet par les scènes vues sur les écrans de la télévision, filmées à Tredegar House ainsi qu'au studio Unit Q2 à Cardiff, le studio principal servant aux épisodes de la série. La semaine suivante eut lieu le tournage à Londres à la Wallis House (25 juillet) et à Brandon Estate (26, 27 et 29 juillet) Le 28 juillet eut lieu un tournage de prises de vues à la Tour de Londres, Doctor Who étant la première série à avoir été autorisée à tourner des scènes dans ce monument historique. Le dernier jour de tournage à Londres vit Peter Davison, l'acteur ayant joué le 5e Docteur, venir sur le tournage afin de souhaiter bonne chance à David Tennant.

La plupart des scènes se déroulant autour de l'appartement des Tyler furent filmées le 1er août, à Cardiff dans le quartier de Loudoun Square. Les scènes se déroulant à l'intérieur du TARDIS furent filmées à Unit Q2 et celles se déroulant dans l'appartement des Tyler au HTV Studio 1. Elles furent filmées du 2 au 5 août. Le 8 août furent tournées les scènes où les humains hypnotisés montent les escaliers, ainsi que les scènes se déroulant au marché de Noël. Les scènes à l'intérieur du vaisseau Sycorax furent filmées du 10 au 13 août dans les grottes de Clearwell afin de donner un design plus « rupestre » à celui-ci. L'équipement ayant des problèmes pour être déplacé, le tournage d'une scène où le TARDIS est tracté par le vaisseau Sycorax fut abandonné.

Le reste du tournage de l'épisode consista en la scène où Mickey travaille au garage de Clancy (15 août), la scène de combat à l'épée entre le Docteur et le chef des Sycorax (le 16 août sur les docks de Barry Island le seul endroit dégagé où l'on ne pouvait voir des immeubles à l'horizon), les scènes dans le centre de contrôle de UNIT (du 17 au 19 août au Cardiff's Millennium Stadium), les scènes sur fond vert (le 22 août au HTV studio), les plans de maquettes (6 et 7 septembre au BBC Model Unit de Londres), la scène de destruction d'un robot-Père Noël (le 8 septembre sur le parking de Unit Q2), la scène où le Docteur est dans sa garde-robe (le 8 octobre) et les inserts de journaux (le 3 novembre)[2].

Post production[modifier | modifier le code]

À l'origine on devait voir des gens contrôlés par les Sycorax tentant de sauter des Pyramides d'Égypte afin de montrer que la menace touche la Terre entière, mais l'effet ne fut pas jugé assez convaincant.

Musique[modifier | modifier le code]

Les musiques, ainsi que le nouveau thème de la série, furent composés par Murray Gold et enregistrés le 14 novembre 2005 par l'Orchestre National de la BBC de Galles.

  • Durant la scène d'habillement un nouveau morceau, Song for Ten (en référence au 10e Docteur) fut composé par Murray Gold et pour la première fois, chanté par Tim Phillips[3]. On réentend cette musique, plus lentement dans l'épisode "L'école des retrouvailles"[4].
  • Deux nouveaux morceaux furent aussi créés lors du speech d'Harriet Jones et lors de l'arrivée du vaisseau Sycorax sur Londres.
  • Dans le générique de fin, on entend une partie du thème de Doctor Who qui n'avait pas été reprise dans le générique de la saison 1. C'est cet arrangement que l'on retrouve dans le générique de fin de la saison 2[5]. La diffusion canadienne a utilisé une version différente, sans inclure ce morceau de thème dans la bande annonce des futurs épisodes.
  • Ces morceaux et cette réorchestration sont disponibles dans la B.O. sortie en 2006 : Doctor Who: Original Television Soundtrack.
  • On peut entendre trois chansons traditionnelles de Noël : God Rest Ye Merry, Gentlemen Rudolph, the Red-Nosed Reindeer ainsi que Vive le vent lors de l'attaque du sapin de Noël.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

La diffusion de cet épisode spécial fit la couverture du magazine Radio Times pour la première fois depuis 16 ans[6]. L'article contenait d'ailleurs des indices sur la façon dont le Docteur allait être sauvé, étant donné que certaines lettres étaient plus grosses que les autres, donnant en acronyme "A Cup of Tea" (« une tasse de thé ».)

Diffusé le 25 décembre 2005 sur BBC1, l'épisode fit 9,8 millions de téléspectateurs et 42% de part de marché, ce qui en fit l'épisode comme le deuxième programme le plus regardé de la soirée après l'épisode de EastEnders [7] et mis l'épisode dans le classement des 10 programmes les plus regardés cette semaine-là. Ce fut jusqu'à la diffusion de « Une croisière autour de la Terre » l'épisode de Doctor Who le plus regardé depuis le lancement de la nouvelle série.

Durant la diffusion de l'épisode, le site web de la BBC affichait ce message : "THE CHRISTMAS INVASION is on BBC One NOW. HARRIET JONES SAYS: Switch this website off for Britain." ("L'INVASION DE NOËL est sur BBC one maintenant. HARRIET JONES DIT : Éteignez ce site internet pour l'Angleterre.")[8] Immédiatement après la diffusion de l'épisode, les possesseurs de télévisions numériques furent invités à jouer un jeu interactif sur leur téléviseur intitulé "Attack of the Graske" en utilisant le canal BBC Red Button.

L'épisode fut diffusé au Canada sur CBC et présenté par Billie Piper. Lors de sa diffusion aux USA en 2007 sur Sci Fi Channel, l'épisode fut remonté afin de durer le même temps qu'un épisode normal de Doctor Who.

Après la diffusion de l'épisode, l'épée Sycorax fut vendue sur eBay afin de débloquer des fonds pour un hôpital. Ils récoltent £920,51.

Sortie DVD[modifier | modifier le code]

En Angleterre, l'épisode fut diffusé dans le coffret de la saison 2 de la série, sortie le 20 novembre 2006. Cette édition incluait un commentaire audio de l'épisode par Russell T Davies, Julie Gardner et Phil Collinson. Ce commentaire audio est disponible en mp3 sur le site de la BBC[9].

L'épisode ne fut pas inclus dans la première édition DVD de la seconde saison en France.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « WORLD SAVED. WHO CARES? » (consulté le 5 janvier 2011)
  2. (en) « Christmas Invasion - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 17 décembre 2013)
  3. BBC - Doctor Who (David Tennant and Billie Piper) - News
  4. Épisode School Reunion de la série Doctor Who. Diffusé pour la première fois le 2006-04-29 sur la chaîne BBC One du réseau BBC à Cardiff. Autres crédits : Writer Toby Whithouse, Director James Hawes, Producer Phil Collinson.
  5. BBC - Doctor Who (David Tennant and Billie Piper) - News
  6. « Who's on Radio Times? », BBC,‎ 28 novembre 2005 (consulté le 20 décembre 2011)
  7. « BBC wins Christmas TV ratings war », BBC News,‎ 26 décembre 2005 (lire en ligne)
  8. http://i51.photobucket.com/albums/f391/anonym22/website.jpg
  9. BBC - Doctor Who - Sounds