L'Interprète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Interprète.

L'Interprète

Titre original The Interpreter
Réalisation Sydney Pollack
Scénario Martin Stellman
Brian Ward
Charles Randolph
Scott Frank
Steven Zaillian
David Rayfiel
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Mozambique Mozambique
Genre Drame, Renseignement
Sortie 2005
Durée 120 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Interprète est un film américain de Sydney Pollack sorti en 2005, avec dans les rôles principaux Nicole Kidman et Sean Penn.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sylvia Broome est interprète au siège de l'ONU, à New York. Alors qu'elle passe dans sa cabine de travail, elle surprend une conversation en ku, dialecte (imaginaire) africain qu'elle est une des rares à connaître. Comprenant qu'il s'agit de la planification d'un assassinat visant le président de la République (fictive) du Matobo pendant sa visite aux États-Unis quelques jours plus tard, elle informe la police. Un enquêteur du Secret Service, Tobin Keller, est affecté à l'enquête. Les relations qu'il entretient avec Sylvia lui font éprouver des sentiments pour cette femme que personne ne connaît vraiment. Petit à petit, il découvre certaines informations sur son passé pour le moins troublant : Sylvia a la double nationalité des États-Unis et du Matobo, où elle a grandi.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source : Version française (V. F.) sur Voxofilm[2]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • La République du Matobo est un État fictif évoquant fortement le Zimbabwe : son drapeau, visible dans le film, est fortement similaire au drapeau du Zimbabwe ; l'emblème du MDC (authentique parti zimbabwéen) est brandi par les manifestants dans le film ; Edmond Zuwanie, président fictif du Matobo, est comme Robert Mugabe, président réel du Zimbabwe, un ancien chef de guérilla devenu dictateur ; enfin le nom Matobo rappelle les Monts Matobo, chaîne de montagnes du Zimbabwe.
  • Une langue fictive, le « ku » a été spécialement créée pour le film. Parlé dans le pays imaginaire du Matobo, le ku a été créé par le linguiste Said el-Gheithy, directeur du Centre for African Language Learning à Covent Garden à Londres[3].
  • L'Interprète est le premier film à avoir reçu les autorisations pour filmer l'intérieur du bâtiment de l'ONU. Inocencio Arias (en), ambassadeur d'Espagne auprès des Nations unies, et le Prince Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein (en), ambassadeur de la Jordanie auprès des Nations unies, ont dit avoir été déçus de n'avoir pas pu s'incarner eux-mêmes à l'écran pour ce film[4].
  • Nicole Kidman prononce quelques phrases en français dans la version originale.
  • Une scène du film montre Kidman jouant de la flûte. Elle a en effet suivi, pour préparer son rôle, des cours de musique, de français et de ku (voir plus haut).
  • On voit Nicole Kidman écrire de la main gauche (elle est effectivement gauchère).
  • Le réalisateur Sydney Pollack apparaît en clin d'œil dans deux scènes du film.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]