L'Innommable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Innommable
Auteur Samuel Beckett
Genre Roman
Pays d'origine Drapeau de l’Irlande Irlande
Éditeur Éditions de Minuit
Date de parution 1953
Chronologie
Précédent Malone meurt

L'Innommable est un roman de Samuel Beckett publié en 1953.

Circonstances[modifier | modifier le code]

L'Innommable est le troisième roman d'une trilogie avec Molloy et Malone meurt.

Ce roman est publié en français avant de l'être en anglais seulement en 1958.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les personnages[modifier | modifier le code]

L'« innommable » est un homme immobile, incapable de bouger, incapable de parler, incapable de ne pas parler. Assis dans un endroit gris, environné de gris, il ne voit presque rien, n'entend rien, ne sent rien... Un homme réduit à sa plus simple expression, à savoir une conscience. Conscience d'être / d'avoir une conscience, qui dit "je", qui se cherche, qui cherche ce qu'est la vie.

Cependant, puisqu'il « a à parler », il parle, de ce qu'il sait ou plutôt, de ce qu'il ne sait pas, de ses doutes, de ce que lui disent ses voix intérieures (« eux »), des histoires des différents personnages qu'il convoque et que, d'une certaine manière, il essaie d'être : Mahood, homme tronc dans un jarre, que personne ou presque ne voit, mais qui lui, au moins, existe, ou Worm l'inadapté total, une conscience brute jadis alertée et qui depuis veille.

Beckett va toujours plus loin dans le questionnement de la vie, de ce qu'elle est, des indices de sa présence ou de son absence. Le personnage principal de l'Innommable peut être vu comme la suite logique, finale, de l'évolution des personnages précédents (Molloy, Moran, Malone).

Citations[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

« Et sans la lointaine évidence de mes paumes, de mes plantes, dont je n'ai pas encore su me débarrasser, je me donnerai volontiers la forme, sinon la consistance, d'un œuf, avec deux trous pour empêcher l'éclatement. »

« Assez de faire l'enfant qui, à force de s'entendre dire qu'on l'avait trouvé dans un chou finit par se rappeler dans quel coin du potager c'était [...] »

« Il est plus facile d'élever un temple que d'y faire descendre l'objet du culte. »

« C'est peut-être ça que je suis, la chose qui divise le monde en deux, d'une part le dehors, de l'autre le dedans [...] »

« Moi, dont je ne sais rien, je sais que j'ai les yeux ouverts, à cause des larmes qui coulent sans cesse. »

Jugements sur L'Innommable[modifier | modifier le code]

« De même que Dante chemine de cercle en cercle pour atteindre son Enfer ou son Paradis, de même Samuel Beckett situe-t-il, chacun dans un cercle bien distinct, les trois principaux protagonistes des romans de sa trilogie, Molloy, Malone meurt et L'Innommable, afin qu'ils atteignent, peut-être, le néant auquel ils aspirent. D'un roman à l'autre, ce cercle est de plus en plus réduit ». (Edith Fournier)[réf. nécessaire]

« Peut-être ne sommes-nous pas en présence d'un livre, mais peut-être s'agit-il de bien plus que d'un livre de l'approche pure du mouvement d'où viennent tous les livres ; de ce point originel où sans doute l'œuvre se perd, qui toujours ruine l'œuvre, qui en elle restaure le désœuvrement sans fin, mais avec lequel il lui faut aussi entretenir un rapport toujours plus initia!. sous peine de n'être rien. C'est à épuiser l'infini qu'est condamné l'Innommable. » (Maurice Blanchot (Le Livre à venir, Éditions Gallimard, 1963)

Éditions[modifier | modifier le code]

Édition française
  • Éditions de Minuit, 1953 Notice BnF. Réédition : 1992 [ISBN 2-7073-0669-X], 2004.
  • Union Générale d'Éditions, coll. « 10/18 », 1972
Édition anglaise
  • Grove Press, New York, 1958
  • Calder, Londres, 1959
Autres

L'Innommable a aussi été publié[1] en : Allemand, Danois, Espagnol, Hébreu, Norvégien et Suédois.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David Lodge, « Les apories », dans L'Art de la fiction, Payot et Rivages, 1996, chronique 49.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. site Worldcat