L'Impossible Monsieur Bébé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Impossible Monsieur Bébé

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Katharine Hepburn et Cary Grant.

Titre original Bringing Up Baby
Réalisation Howard Hawks
Scénario Dudley Nichols
Hagar Wilde
Acteurs principaux
Sociétés de production RKO Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre screwball comedy
Sortie 1938
Durée 102 minutes (1 h 42)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Impossible Monsieur Bébé (Bringing up Baby) est un film américain réalisé par Howard Hawks en 1938, considéré comme l'un des plus représentatifs de la screwball comedy.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quiproquos en cascade entre un paléontologue et une jeune femme fortunée. Celle-ci, excentrique, veut attirer l'attention du scientifique alors que « Bébé », léopard apprivoisé, se trouve remplacé par un autre, sauvage, qui provoque des catastrophes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • L'Impossible Monsieur Bébé est probablement l'une des comédies les plus loufoques de l'époque, une « screwball comedy ». En effet, si le ressort comique du film repose d'abord sur l'opposition entre deux univers, celui de la recherche pour David et celui du luxe pour Susan, il n’en reste pas moins que tous les personnages sont hors-norme, y compris les animaux. Susan court après un léopard, David après la clavicule d’un brontosaure et tous deux après le chien de la tante qui a enterré l'os tant attendu.
  • Le léopard est, en réalité, un jaguar, grand félin d'Amérique du Sud, ainsi que le laisse entendre Susan, au cours d'un dialogue (elle parle d'un léopard qui vient du Brésil). D'ailleurs, la robe caractéristique qu'arbore le félin, en atteste.
  • Hawks n’est pas juge de ses personnages, il n’impose pas de morale sociale, chacun amène à l'autre la douce folie qu’il espérait sans se l’avouer. David était sur le point de se marier avec sa secrétaire qui n'y voit qu'une « union professionnelle » et Susan était enfermée dans sa prison dorée.
  • Une fois arrivés dans la maison de la tante, les quiproquos s'enchaînent à vive allure. Howard Hawks n'hésitait d'ailleurs pas à réécrire certaines scènes au cours d’un tournage. David est devenu M. Bone (traduit en français par « M. Bel-os ») afin de ne pas éveiller les soupçons et a été présenté comme un chasseur de fauves par Susan.
  • Outre son rythme infernal et ses dialogues savoureux, L'Impossible Monsieur Bébé impose également le personnage féminin comme le meneur de l'intrigue. Si Susan demeure maladroite, elle est avant tout intelligente et volontaire, elle parvient à embarquer David dans son périple et le séduit. Katharine Hepburn est alors l’incarnation de la femme émancipée, élégante et drôle.

Elle montrait toute la richesse de son jeu, elle qui deux ans auparavant jouait déjà avec Cary Grant, le rôle d’une femme se faisant passer pour un homme dans Sylvia Scarlett de George Cukor. Un parallèle qui permet d’apprécier autrement la prouesse du duo de Hawks. Dans L'Impossible Monsieur Bébé, Hepburn domine un Cary Grant dépassé par les évènements, dans Sylvia Scarlett, Hepburn se fait lâchement manipuler par un Cary Grant, escroc à la petite semaine.

  • Le film fait partie des sept comédies repérées par le philosophe Stanley Cavell pour établir le genre du remariage [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]