L'Honneur perdu de Katharina Blum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Honneur perdu de Katharina Blum
Auteur Heinrich Böll
Genre Roman
Version originale
Titre original Die verlorene Ehre der Katharina Blum
Éditeur original Kiepenheuer et Witsch
Langue originale Allemand
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Lieu de parution original Cologne
Date de parution originale 1974
ISBN original 3-423-01150-5
Version française
Traducteur Solange et Georges de Lalène
Lieu de parution Paris
Éditeur Seuil
Date de parution 1975
ISBN 2-02-001616-8

L'Honneur perdu de Katharina Blum est un roman de l'écrivain allemand Heinrich Böll. Paru en 1974, il est sous-titré : « Comment peut naître la violence et où elle peut conduire » et est considéré comme une de ses œuvres majeures.

Au début de ce roman, l'auteur avertit le lecteur par cette citation : « L’action et les personnages de ce récit sont imaginaires. Si certaines pratiques journalistiques décrites dans ces pages offrent des ressemblances avec celles du journal Bild, ces ressemblances ne sont ni intentionnelles ni fortuites mais tout bonnement inévitables. »

Résumé[modifier | modifier le code]

L'action se déroule à Cologne, la ville natale de l’auteur. Le roman évoque le sort d'une femme, Katharina Blum, victime d'un scandale médiatique dont elle ignore la raison.

Cette femme de 27 ans, gouvernante chez un avocat, mène une existence calme et sans histoires. À l'occasion d'une fête pendant le carnaval, Katharina fait la connaissance d’un homme dont elle tombe amoureuse et dont elle ne connaît que le nom : Ludwig Götten. Or, ce dernier est un criminel recherché par la police. Elle décide de l’héberger, ce qui fait basculer brusquement sa vie. Le lendemain, la maison de Katharina est prise d’assaut par la police, mais l’homme recherché est déjà en fuite. La police arrête Katharina et l’interroge jusqu’au soir.

Au moment de la prise d’assaut, des photographes de presse sont présents. La presse finira par détruire sa réputation.

Le contexte historique[modifier | modifier le code]

La publication du roman en 1974 est d'abord une réponse de Heinrich Böll, prix Nobel de littérature, à la presse allemande et au Bild Zeitung qui l'avait violemment attaqué après une série de ses articles dénonçant l'acharnement de la presse à sensation. Ce roman polémique n’est pas seulement dirigé contre les abus de la presse mais aussi contre le système policier : c'est la période des années de plomb marquées par la répression s'opposant aux mouvements révolutionnaires violents tels que la Fraction armée rouge menée par Andreas Baader et Ulrike Meinhof.

Adaptation au cinéma[modifier | modifier le code]

Film reel.svg

Une année après la parution du roman de Böll, les cinéastes allemands Margarethe von Trotta et Volker Schlöndorff l'adaptent au cinéma pour en faire un film porte-parole d’une génération confrontée au contexte de la société allemande des années 1970. Le film se veut une dénonciation des dangers qui menacent la démocratie dans un pays où la presse à scandale, par sa situation de quasi-monopole, peut calomnier, humilier et persécuter impunément des personnes innocentes et les pousser à une révolte violente.

Des différences distinguent toutefois le film du roman : si les personnages et les événements sont les mêmes, les réalisateurs renforcent la dénonciation du système policier. La conclusion diffère également : alors que le roman de Heinrich Böll se conclut sur l’arrestation de Katharina, le film s'achève sur l’enterrement du journaliste tué.

Le 10 octobre 1975, le film est projeté en avant-première dans neuf salles en République fédérale d'Allemagne et le 18 mai 1978 sur l’écran de la chaîne ARD, puis les mois suivant dans les cinémas américains et russes.

La musique est du compositeur allemand Hans Werner Henze.

Livre audio[modifier | modifier le code]

  • Heinrich Böll (auteur), Solange de Lalène (cotraductrice), Georges de Lalène (cotraducteur) et Philippe Lejour (narrateur), L'Honneur perdu de Katharina Blum [« Die verlorene Ehre der Katharina Blum »], Paris, Livraphone,‎ 12 janvier 2004 (ISBN 978-2-87809-344-5, lien notice BnF?)
    Support : 5 disques compacts audio ; durée : 3 h 53 min environ ; référence éditeur : Livraphone LIV 237C. Note : la notice bibliographique BNF indique une durée de « 4 h 10 min ».
  • Heinrich Böll (auteur), Solange de Lalène (cotraductrice), Georges de Lalène (cotraducteur) et Philippe Lejour (narrateur), L'Honneur perdu de Katharina Blum [« Die verlorene Ehre der Katharina Blum »], Paris, Livraphone,‎ 17 novembre 2004 (ISBN 335-89-500-0007-4, lien notice BnF?)
    Support : 1 disque compact audio MP3 ; durée : 3 h 53 min environ ; référence éditeur : Livraphone LIV 237M. Réédition au format MP3. Note : la notice bibliographique BNF indique une durée de « 4 h 10 min ».

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]