L'Homme qui trompait la mort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Homme qui trompait la Mort ou L'Homme qui faisait des miracles (The Man Who Could Cheat Death) est film fantastique britannique réalisé en 1959 par Terence Fisher. Il est inédit en salles françaises.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le docteur George Bonner détient l'élixir de l'éternelle jeunesse : une greffe glandulaire effectuée tous les dix ans lui permet en effet de continuer à paraître trente-cinq ans quand, en fait, il est déjà centenaire. Mais son collègue, le très âgé Ludwig Weisz, qui refuse de continuer à l'opérer, est assassiné. Devant la nécessité de le remplacer, Bonner kidnappe Janine et fait pression sur son amant, le Dr Pierre Gérard, pour qu'il pratique de toute urgence cette greffe au risque de périr d'un vieillissement accéléré...

Analyse[modifier | modifier le code]

Adapté d'une œuvre théâtrale de Barre Lyndon qui inspira déjà le film de 1945 The Man in Half Moon Street, L'Homme qui trompait la mort n'est pas sans témoigner d'un certain statisme dû à son abondance de dialogues. Contrairement à ses très libres adaptations de Frankenstein et de Dracula précédemment sorties, le scénariste Jimmy Sangster ne s'est guère éloigné de la pièce d'origine. La mise en scène de Terence Fisher repose donc essentiellement sur le travail de sa photo (en l'occurrence, le technicolor), ainsi que sur sa distribution, à qui revient tout le soin d'insuffler du rythme au récit.

À ce propos, dans un rôle pourtant tout désigné pour Peter Cushing, l'acteur allemand Anton Diffring agrémente son incarnation du cynique Dr. Bonnet de l'attitude désinvolte du charmeur. Christopher Lee, à qui, dans ces années-là, on confiait plus volontiers le rôle de second plan, interprète -une fois n'est pas coutume- le personnage plus sympathique de Pierre. Aux prises avec un douloureux dilemme, ce dernier détiendra le pouvoir de déterminer la suite des événements et, par là-même, de mettre fin aux méfaits du dangereux docteur.

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]