L'Homme de la plaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Homme de la plaine

Description de cette image, également commentée ci-après

James Stewart interprétant le personnage de Will Lockhart

Titre original The Man from Laramie
Réalisation Anthony Mann
Scénario Philip Yordan
Frank Burt
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
William Goetz Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Sortie 1955
Durée 104 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L’Homme de la plaine (The Man from Laramie) est un film américain réalisé par Anthony Mann, sorti en 1955. C'est le dernier des cinq films du cycle de westerns d'Anthony Mann avec James Stewart.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Will Lockhart convoie des marchandises en provenance de Laramie, il approche bientôt de Coronado. Dans ce lieu perdu jouxtant un territoire apache, une colonne de l'armée a été récemment décimée par les indiens. Les marchandises livrées, Will Lockart s'attarde. Il a des raisons très personnelles de rester pour comprendre qui a fourni des fusils aux Apaches. Il apprend vite, et à ses dépens, que la ville a un maître tyrannique, Alec Waggoman, flanqué d'un fils caractériel sur lequel personne ne semble avoir prise et d'un contremaître ambitieux.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Chanson du film[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Le scénario est écrit par Philip Yordan et Frank Burt d'après une histoire parue dans le Saturday Evening Post de Thomas T. Flynn. Lors d'un entretien avec les Cahiers du cinéma, Anthony Mann explique :

« Si on m'avait laissé entièrement libre pour L'Homme de la plaine, Stewart n'aurait pas été un personnage venu de l'extérieur. J'en aurais fait le frère aîné du jeune homme et la violence et les rapports entre les personnages du drame en aurait été accrue ; en fait, il aurait même découvert à la fin que son père était le véritable auteur du trafic d'armes avec les Indiens. Je crois qu'ainsi l'histoire aurait eu bien plus de force, mais le producteur n'a pas osé. »

— Anthony Mann[2]

Distribution[modifier | modifier le code]

Réalisation[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Promotion, distribution vidéo et exploitation télévisuelle[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après IMDB (Cf. lien externe), l'histoire dont est tirée le scénario serait une nouvelle parue dans le Saturday Evening Post, d'après l'AFI (Cf. lien externe), il s'agirait d'un roman, paru aussi en feuilleton dans le Saturday Evening Post
  2. Charles Bitsch et Claud Chabrol, « Entretien avec Anthony Mann », Cahiers du cinéma, no 69,‎ mars 1957

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marc Bouineau, Alain Charlot et Jean-Pierre Frimbois, Les 100 chefs-d'œuvre du western, Alleur, Belgique, Marabout,‎ avril 1989, 1e éd., 220 p. (ISBN 2-501-01167-8)
  • (en) Jeanine Basinger, Anthony Mann, Wesleyan University Press,‎ 2007, 1e éd., 214 p. (ISBN 9780819568458, résumé)
  • (en) William Darby, Anthony Mann: The Film Career, McFarland,‎ 2009, 294 p. (ISBN 9780786454488, résumé)

Liens externes[modifier | modifier le code]