L'Homme à la peau de serpent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Homme à la peau de serpent

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Anna Magnani et Sidney Lumet

Titre original The Fugitive Kind
Réalisation Sidney Lumet
Scénario Tennessee Williams
Meade Roberts
Acteurs principaux
Sociétés de production Jurow-Shepherd Productions
Pennebaker Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1959
Durée 119 minutes (h 59)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'homme à la peau de serpent (The Fugitive Kind) est un film américain réalisé par Sidney Lumet en 1959, produit par la United Artists.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Val Xavier, guitariste et vagabond, arrive de La Nouvelle-Orléans (où il a eu des ennuis avec la justice) dans une petite ville du Mississippi, avec la ferme volonté de devenir honnête et travailleur. Il est embauché par « Lady Torrance », patronne d'un bazar, aigrie par son mariage malheureux avec Jabe Torrance, actuellement malade et alité. Bientôt, elle tombe sous le charme du musicien qui ne laisse pas non plus indifférentes Vee Talbot, l'épouse du shérif, et une jeune femme alcoolique et nymphomane, Carol Cutrere...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Budget[modifier | modifier le code]

The New York Times publiait en mai 1959 que le budget était estimé à 2 millions $, et un article de Variety de juillet 1959 indiquait que le cachet de Marlon Brando s'élevait à lui seul à 1 million $. Brando aurait également perçu une rémunération parce que sa société de production Pennebaker, qui coproduisait le film, connaissait des problèmes financiers, et que L'Homme à la peau de serpent aurait permis à sa société de retrouver sa solvabilité[2].

Chanson du film[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film est attachant tant par la qualité des dialogues que par l'interprétation remarquable et la mise en scène à l'avenant, à condition d'accepter le parti-pris de noirceur tragique des situations et des personnages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon un article de The New York Times de mai 1959.
  2. a, b et c Source : The TCM Movie Database États-Unis.

Lien externe[modifier | modifier le code]