L'Homme-molécule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Molecule Man
l’Homme-molécule
Personnage de fiction apparaissant dans
univers Marvel.

Nom original Molecule Man
Alias Owen Reece (véritable identité)
Naissance Brooklyn, New York
Cheveux marrons
Yeux marrons
Activité(s) Employé d'une centrale nucléaire
Pouvoirs spéciaux contrôle de toute matière grâce aux molécules, peut voler et contrôler des machines complexes
Entourage Nouvel Homme-molécule
Volcana
Éditeur(s) Marvel Comics

Owen Reece dit l’Homme-molécule (Molecule Man) est un super-vilain appartenant à l’univers de Marvel Comics. Il est apparu pour la première fois dans Fantastic Four #20, en 1963.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Enfant choyé jusqu’à la mort de sa mère, Owen Reece est un laborantin reclus et peureux, travaillant dans une centrale nucléaire. Un jour, il provoque un accident et est irradié par des particules inconnues, le transformant en un des êtres les plus puissants du monde : l’Homme-molécule. Sa transformation ouvre également un trou de ver entre la Terre et une autre dimension, abritant une entité appelée Beyonder. Pendant des années, le Beyonder observe l’Humanité.

Licencié, Reece tombe dans la criminalité, utilisant ses pouvoirs pour se venger de la société. Sa psychologie haineuse le rend cependant vulnérable, lui imposant des limitations sur son pouvoir. Il pensait qu’il ne pouvait affecter que les molécules inorganiques.

Uatu le Gardien découvre la menace que représente Reece et alerte les Quatre Fantastiques qui réussissent à vaincre le super-vilain. Uatu l’enferme alors dans une dimension temporelle, où le temps passe plus vite.

Se pensant piégé à jamais, Reece se crée un compagnon humanoïde qui pense être son fils. À sa mort physique, Reece transfère sa conscience et ses pouvoirs dans une baguette portée par son fils, baptisé le Nouvel Homme-molécule. N’ayant pas de barrière psychologique, l’humanoïde se libère et revient sur Terre. Il est battu par La Chose et est désintégré. Toutefois, l’essence d’Owen Reece est toujours dans la baguette métallique et il prend possession de tous ceux qui la touchent. Il affronte ainsi Iron Man.

Reece parvient à mieux contrôler ses pouvoirs et se recrée un corps physique. Il menace de détruire le monde mais Tigra le persuade de se rendre et d’être interné.

Owen Reece reprend une vie normale jusqu’à ce que le Beyonder le fasse participer aux Guerres secrètes, dans le camp du docteur Fatalis. Durant le story-arc, il tombe amoureux de Volcana, seule femme lui ayant manifesté de la tendresse depuis sa mère. Son amour et sa volonté d’être en paix lui font encore mieux maîtriser ses pouvoirs, et il téléporte de nombreux criminels avec lui sur Terre. Il reprend une vie normale en travaillant dans une centrale nucléaire à Denver.

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

  • Owen a été irradié par des radiations cosmiques. Il peut manipuler mentalement toute forme de matière à un niveau subatomique, pouvant même la convertir en énergie et vice-versa. Par exemple, il peut transformer un être humain en eau, en argent...
  • Durant le cross-over les Guerres Secrètes, le Beyonder lui ôte une barrière psychologique dont il ignorait même l'existence lui permettant de contrôler les molécules organiques - jusqu'alors son pouvoir ne lui permettait d'agir que sur les molécules inertes, étendant donc sa puissance à toute la matière. Il devient donc selon les termes du Beyonder « le deuxième plus puissant parmi les plus puissants ».
  • D’une simple pensée, il peut donc créer des boucliers invisibles et des rayons laser.
  • Sa puissance dépasse de loin les structures même les plus solides. Il a ainsi déformé et reformé le bouclier de Captain America, Mjolnir ou encore la planche du Surfer d'argent.
  • Reece peut ouvrir des portails à travers l’hyperespace, lui permettant de voyager plus vite que la lumière.
  • À la suite de l’accident, le visage de Reece est marqué de cicatrices en forme d’éclair.

Liens externes[modifier | modifier le code]