L'Héritier de Burns

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Héritier de Burns
Saison 5
Épisode no 18

Titre original Burns' Heir
Titre québécois L'Héritier de Burns
Code de production 1F16
1re diffusion aux É.-U. 14 avril 1994
1re diffusion en France 14 janvier 1995
Tableau noir Le serment d'allégeance ne se finit pas par « Vive Satan »[1].
Gag du canapé Les personnages sont tous en forme de balle rebondissante, qui se retrouvent toutes sur le canapé puis reprennent l'apparence de chacun des personnages[1].
Scénariste Jace Richdale
Réalisateur Mark Kirkland
Chronologie
Précédent Mon pote l'éléphant Un ennemi très cher Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 5
Liste des épisodes des Simpson

L'Héritier de Burns (Burns' Heir) est le 18e épisode de la saison 5 de la série télévisée d'animation Les Simpson. Il a été pour la première fois diffusé aux États-Unis sur la Fox le 14 avril 1994 puis en France le 14 janvier 1995. Lors de cet épisode, M. Burns décide de nommer une personne pour hériter de ses biens à sa mort, après avoir vécu une expérience de mort imminente. Bart est d'abord rejeté mais finalement choisi par Burns qui est fasciné par sa malveillance. Marge convainc Bart d'aller passer quelque temps avec Burns mais l'enfant se détache de sa famille et décide de vivre avec M. Burns.

L’Héritier de Burns a été écrit par Jace Richdale. David Silverman devait à l'origine être le réalisateur de cet épisode mais, trop occupé par son travail de directeur de la production, il a été remplacé par Mark Kirkland.

Une scène coupée de cet épisode a été par la suite incluse dans le « show » des Simpson 138e épisode, du jamais vu !. Durant celle-ci, M. Burns, afin de se débarrasser d’Homer, active un robot à l'effigie de Richard Simmons.

Contenu[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

En ayant failli à se noyer alors qu’il prend un bain, M. Burns se rend compte que personne n’héritera de sa fortune lorsqu’il mourra. Il décide alors de trouver un jeune garçon qui héritera de ses biens. Pour ce faire, il organise une audition que de nombreux enfants de Springfield viennent passer, dont Nelson Muntz, Martin Prince, et Milhouse Van Houten. Bart et Lisa essayent également mais échouent tous deux : Lisa parce qu’elle est une fille et Bart en lisant les notes mal rédigées d’Homer. Après la fin des auditions, Bart est en colère et vandalise la maison de M. Burns. Ce dernier approuve la malveillance de Bart et le choisit comme son héritier.

Homer et Marge signent un document qui nomme officiellement Bart comme héritier de M. Burns. Marge suggère à Bart de passer un peu de temps avec M. Burns. Au départ repoussé par la froideur de ce dernier, Bart s’attache peu à peu au vieil homme qui lui promet de lui offrir tout ce qu’il souhaite. Il décide d'abandonner sa famille, M. Burns lui offrant une vie de milliardaire. Les Simpson souhaitent le retour de Bart et décident de poursuivre M. Burns en justice. L’affaire ne tournant pas en leur faveur, ils font appel à une personne pratiquant le deprogramming pour faire revenir Bart. Mais Hans Taupeman est choisi par erreur et subit un lavage de cerveau qui lui fait croire qu'il est un membre de la famille Simpson.

Pendant ce temps, Bart devient solitaire et veut retourner auprès de sa famille. M. Burns refuse qu'il parte et lui fait croire que sa famille le déteste en embauchant des acteurs pour interpréter la famille Simpson dans une vidéo truquée. Bart, qui a cru à ce coup monté, considère désormais Burns comme son père. Les deux décident de s'amuser en licenciant des employés à la centrale nucléaire. Mais l’un des employés est Homer. Burns tente alors de rompre les liens de Bart avec sa famille en le forçant à virer son père. Au lieu de cela, Bart s’en prend à Burns en le faisant tomber à travers la trappe de son bureau. Burns le déshérite logiquement et Bart retourne vivre avec sa famille.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

La vidéo d'annonce par M. Burns pour la recherche d'un héritier est une parodie du film Toys, sorti en 1992 avec Robin Williams[2]. Dans cette même vidéo, M. Burns parodie Let's All Go to the Lobby (en), une publicité datant de 1957, diffusée au cinéma avant les films et adaptée en Quand vient l'heure de l'entracte dans la version française[3].

M. Burns possède des caméras de surveillance dans chaque foyer, notamment chez Les Simpson, et il dit en avoir eu l'idée à partir du film Sliver de 1993[2].

La scène dans laquelle Moe s'adresse à son miroir est une parodie du film Taxi Driver avec Robert De Niro[2].

Lorsque M. Burns interpelle Bart dans la rue en lui demandant quel jour on est, et qu'un enfant, se croyant concerné, répond qu'on est la veille de Noël est une allusion à Un chant de Noël de Charles Dickens.

Le fait que M. Burns souhaite faire enterrer son assistant Waylon Smithers vivant avec lui rappelle la tradition de l'Égypte antique selon laquelle le serviteur du pharaon devait être enterré avec lui dans son tombeau.

Lorsque Krusty interrompt son émission, il annonce l'invasion des îles Malouines lors de la guerre qui eut lieu en 1982 entre le Royaume-Uni et l'Argentine.

La chambre de Bart dans la maison de Burns est remplie de jouets comme l'appartement de Josh dans le film Big. Le panier de basket et le dinosaure gonflable, communs aux deux pièces, laissent penser que les dessinateurs se sont inspirés de ce film.

La scène où Burns se noie dans la baignoire puis se redresse subitement pour s'en prendre à Smithers qui le croyait mort est une parodie de la scène finale du film Liaison fatale. Alors que Dan (Michael Douglas) pense qu'Alex (Glenn Close) est morte, celle-ci se relève d'un coup et tente de le poignarder.

Réalisation et diffusion[modifier | modifier le code]

Mark Kirkland (photo) remplaça David Silverman pour la réalisation de cet épisode.

Production[modifier | modifier le code]

L'Héritier de Burns est l'épisode qui marque l’accréditation de Jace Richdale en tant que scénariste, même si ce dernier faisait partie de l'équipe de la série depuis plusieurs années. Lorsque l'on lui a offert ce poste, on lui a demandé d'avoir quelques idées d'histoire et il rédigea l'intrigue de cet épisode[4]. David Silverman, qui devait à l'origine réaliser cet épisode, était trop occupé par son travail de directeur de la production et il a été remplacé par Mark Kirkland[5].

Lorsque les Simpson sont au cinéma, il s'agit d'une parodie d'un son conçu par la société THX. Durant cette scène, la tête d'un homme explose, en référence au film Scanners. Les dirigeants de THX ont tellement apprécié la parodie que la scène a été ajoutée à une véritable bande-annonce de THX[2].

Richard Simmons est parodié dans une scène retirée de l'épisode.

Une partie supprimée de l'épisode met en scène un robot à l'effigie de Richard Simmons, activé par M. Burns pour se débarrasser d'Homer et qui danse sur un enregistrement de Shake Your Booty de KC and the Sunshine Band. Simmons avait été invité à participer à l'épisode mais il déclina après avoir appris qu'il devait donner sa voix à un robot[2]. Cette scène avait été entièrement réalisée mais supprimée de l'épisode car elle n'avait pas engendré de bonnes réactions dans toute l'équipe. Selon Bill Oakley, les avis des membres de l'équipe différaient de façon importante pour déterminer si Richard Simmons était pris pour cible et moqué ou non[6]. À la surprise de l'équipe de production, la scène a provoqué des éclats de rire alors qu'elle était diffusée lors de conventions et présentée dans des collèges. Elle a donc été incluse à l'épisode de la septième saison 138e épisode, du jamais vu ! ainsi que dans la section des scènes coupées du DVD de la cinquième saison[6].

Réception[modifier | modifier le code]

Lors de sa première diffusion, L'Héritier de Burns finissait 53e dans les audiences de la semaine du 11 au 17 avril 1994 avec une note de 9,4 sur l'échelle de Nielsen, visionné par 8,85 millions de téléspectateurs[7]. La série perdait quatre places après avoir fini 49e la semaine précédente[8]. Pour cette semaine, c'était la troisième émission de la Fox la plus classée, derrière Living Single (en) et Mariés, deux enfants[7].

Les auteurs du livre I Can't Believe It's a Bigger and Better Updated Unofficial Simpsons Guide, Warren Martyn et Adrian Wood, ont écrit que « l'épisode n'a pas le punch émotionnel des autres dans le sens où les membres de la famille [Simpson] sont séparés »[9]. Colin Jacobson de DVD Movie Guide décrit l'épisode comme « un si grand concept qu'il est une surprise que personne n'avait imaginée avant ». Il a estimé que l'épisode « devient mou de temps en temps, mais évite de devenir trop sentimental. C'est incroyable de voir le monde de Burns du point de vue de Bart. »[10]. DVD Talk attribua à l'épisode une note de 5 sur 5[11] alors que DVD Verdict lui donnait un grade B[12]. Paul Campos de Rocky Mountains News dit à propos de la scène du robot Richard Simmons qu'elle est d' « un niveau de comédie surréaliste qui se rapproche du génie »[13].

La citation d'Homer « Kids, you tried your best and you failed miserably. The lesson is never try. » (« Les enfants, vous avez tenté le coup et vous vous êtes plantés en beauté ! Moralité : Faut jamais rien tenter... » dans la version française[3]) a été incluse dans le The Oxford Dictionary of Quotations en août 2007[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) L'Héritier de Burns, The Simpsons Park. Consulté le 15 novembre 2012
  2. a, b, c, d et e (en) David Mirkin, Commentaire audio de l'épisode L'Héritier de Burns, DVD, 20th Century Fox, 2004
  3. a et b (fr) Retranscription de l'épisode L'Héritier de Burns, The Simpsons Park. Consulté le 16 novembre 2012
  4. (en) Jace Richdale, Commentaire audio de l'épisode L'Héritier de Burns, DVD, 20th Century Fox, 2004
  5. (en) David Silverman, Commentaire audio de l'épisode L'Héritier de Burns, DVD, 20th Century Fox, 2004
  6. a et b (en) Bill Oakley, Commentaire audio de l'épisode 138e épisode, du jamais vu, DVD de la Saison 7 des Simpson, 20th Century Fox, 2005
  7. a et b (en) Nielsen Ratings Apr. 11-17, Long Beach Press Telegram, 20 avril 1994
  8. (en) Scott Williams, CBS edges ABC in weekly ratings race, South Florida Sun Sentinel, 21 avril 1994
  9. (en) Warren Martyn, Adrian Wood, « Burns' Heir », sur BBC,‎ 2000 (consulté le 17 novembre 2012)
  10. (en) Colin Jacobson, « The Simpsons: The Complete Fifth Season (1993) », sur DVD Movie Guide,‎ 21 décembre 2004 (consulté le 17 novembre 2012)
  11. (en) Bill Gibron, « The Simpsons - The Complete Fifth Season », sur DVD Talk,‎ 21 décembre 2004 (consulté le 17 novembre 2012)
  12. (en) Judge Patrick Bromley, « The Simpsons: The Complete Fifth Season », sur DVD Verdict,‎ 23 février 2005 (consulté le 17 novembre 2012)
  13. (en) Paul Campos, « Simpsons' charm is in telling truth », Rocky Mountains News, 11 janvier 2000.
  14. (en) Russell Shorto, « Simpsons quotes enter new Oxford dictionary », sur The Daily Telegraph,‎ 24 août 2007 (consulté le 16 novembre 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]