L'Esprit vengeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Esprit vengeur
Épisode de Buffy contre les vampires
Titre original Pangs
Numéro d'épisode Saison 4
Épisode 8
Invités David Boreanaz, dans le rôle d'Angel
Réalisation Michael Lange
Scénario Jane Espenson
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis : sur The WB

Drapeau de la France France : sur M6

Chronologie
Précédent Intrigues en sous-sol Le Mariage de Buffy Suivant
Liste des épisodes

L'Esprit vengeur est le 8e épisode de la saison 4 de la série télévisée Buffy contre les vampires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Alors qu'Alex creuse sur un chantier de construction, il tombe dans un trou et découvre des artefacts appartenant aux Amérindiens Chumash, les premiers habitants de Sunnydale. Le lendemain, Anya trouve Alex extrêmement malade. L'esprit d'un Amérindien est sorti de ce trou et est décidé à venger son peuple. Il commence par tuer un conservateur de musée, puis un prêtre (des personnes qui, pour lui, ont des positions de pouvoir). Le Scooby-gang, qui prépare le repas de Thanksgiving, découvre de quoi il s'agit, grâce à Buffy qui a surpris et combattu l'esprit juste après son deuxième meurtre.

Giles et Willow savent qu'Angel est en ville, le vampire ayant eu vent d'un danger menaçant Buffy, mais le cachent à la Tueuse. Alex semble être atteint de syphilis, maladie qu'il a contracté à cause de l'esprit, et Spike, traqué par l'Initiative, demande asile chez Giles, offrant des informations en échange. L'esprit amérindien, avec l'aide d'autres esprits qu'il a invoqués, assiège la maison de Giles car Buffy est pour lui le meilleur guerrier. Angel vient prêter main-forte au groupe, sans que Buffy ne le voit à un seul instant. Finalement, les esprits sont tués et le repas de Thanksgiving peut se dérouler normalement même si Alex révèle involontairement à Buffy qu'Angel est venu les aider.

Production[modifier | modifier le code]

La scénariste Jane Espenson a déclaré que Joss Whedon voulait depuis longtemps faire un épisode avec un Amérindien mort à Thanksgiving, une illustration poétique rappelant que « nous vivons dans ce pays [les États-Unis] en vertu d'une horrible conquête ». Whedon a d'ailleurs participé à l'écriture du scénario, notamment dans sa deuxième partie[1].

Références internes[modifier | modifier le code]

Angel vient à Sunnydale car Doyle a eu une vision de Buffy en danger à la fin de l'épisode Enterrement de vie de démon de la série Angel. Buffy se rend ensuite à Los Angeles lors de l'épisode Je ne t'oublierai jamais, diffusé pour la première fois juste après L'Esprit vengeur.

Statut particulier[modifier | modifier le code]

C'est l'unique épisode de la série qui a pour cadre la fête de Thanksgiving. Noel Murray, du site A.V. Club, évoque un épisode « outrageusement divertissant » où les scènes comiques abondent et qui offre par ailleurs un bon aperçu du sujet des « oppressions passées et de la lutte darwinienne continuelle qui façonnent nos sociétés », son seul bémol étant qu'il « n'avale pas l'inflexibilité de Willow tout au long de l'épisode »[2]. Les rédacteurs de la BBC sont partagés, certains trouvant que le thème du massacre des Amérindiens est traité « de manière plutôt diluée » comme si la série était « mal à l'aise » avec, alors que d'autres estiment qu'il est « rafraîchissant de voir une série américaine évoquer ces problèmes moraux d'une façon si ambigüe » et mettent en avant le côté comique de l'épisode et notamment les répliques d'Anya[3]. Pour Mikelangelo Marinaro, du site Critically Touched, qui lui donne la note de B+, « l'intrigue principale n'est pas intéressante et le retour d'Angel sous-utilisé mais l'épisode est tellement amusant que cela n'a aucune importance »[4].

Analyse[modifier | modifier le code]

Dans un essai traitant de l'épisode, Rhonda Wilcox note que c'est l'un des épisodes les plus controversés de la série, en raison de sa thématique sur le massacre des Amérindiens, et que les universitaires l'ayant abordé ont souvent des vues très contradictoires à son sujet. Wilcox elle-même pense que l'épisode pose la problématique mais n'a pas l'ambition de la résoudre[1]. Dans le livre The Truth of Buffy, Sally Emmons-Featherston, elle-même d'origine choctaw, estime que l'épisode commence par poser un débat moral intéressant et remarque que Buffy porte au début de l'épisode un chapeau de cowboy noir, traditionnellement associé aux méchants dans les westerns. Cependant, elle regrette que l'épisode véhicule les stéréotypes habituels sur les Amérindiens, sauvages, primitifs et proches de la magie et du surnaturel, et qu'il se conclut par une confrontation des bons contre les méchants, avec les guerriers Chumash dans ce dernier rôle[5]. Wilcox concède que la fin de l'épisode ne présente pas les Amérindiens à leur avantage mais que son ton général, à travers les dialogues, la musique et le visuel, met surtout l'accent sur les faiblesses des personnages principaux, à la fois conscients du passé et désireux de garder leur confort, physique et émotionnel, et leurs acquis[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Rhonda Wilcox, « Let it Simmer: Tone in Pangs », sur slayageonline.com (consulté le 23 mars 2015)
  2. (en) Noel Murray, « Pangs », sur A.V. Club (consulté le 20 novembre 2013)
  3. (en) « Pangs - Review », sur BBC (consulté le 20 novembre 2013)
  4. (en) Mikelangelo Marinaro, « Pangs », sur criticallytouched.com (consulté le 20 novembre 2013)
  5. (en) Sally Emmons-Featherston, The Truth of Buffy : Essays on Fiction Illuminating Reality, McFarland & Company,‎ (ISBN 0-7864-5167-X), p. 55-65

Lien externe[modifier | modifier le code]