L'Esprit de Caïn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Esprit de Caïn

Titre original Raising Cain
Réalisation Brian De Palma
Scénario Brian De Palma
Sociétés de production Pacific Western
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller
Sortie 1992
Durée 91 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Esprit de Caïn (Raising Cain) est un film américain réalisé par Brian De Palma, sorti en 1992.

Tout comme Body Double, Brian De Palma rend ici un nouvel hommage à Alfred Hitchcock[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Carter, un père de famille perturbé, découvre un jour que sa femme le trompe. Dès lors, quelque chose se « déchire » en lui...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : 7 août 1992
Drapeau de la France France : septembre 1992 (Festival du cinéma américain de Deauville)
Drapeau de la France France : 30 septembre 1992

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Durant le tournage de son précédent film, Le Bûcher des vanités, Brian De Palma imagine une ébauche de scénario d'un thriller, bien qu'il hésite à revenir à ce genre cinématographique qu'il a beaucoup utilisé dans sa carrière[4].

Casting[modifier | modifier le code]

Le réalisateur retrouve ici John Lithgow, après Obsession (1976) et Blow Out (1981). Brian De Palma a avoué regretter de ne pas l'avoir également pris à la place de Tom Hanks pour son précédent film, Le Bûcher des vanités, qui a été un cuisant échec public et critique[5].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé à Los Altos, Menlo Park, Mountain View, Palo Alto et San Francisco, en Californie.

Musique[modifier | modifier le code]

La musique du film est composée par Pino Donaggio, qui avait déjà collaboré avec Brian De Palma en 1976 pour Carrie au bal du diable, en 1980 pour Home Movies et Pulsions, en 1981 pour Blow Out, en 1984 pour Body Double et collaborera à nouveau avec lui en 2012 pour Passion. On peut également entendre dans le film la musique Morning Mood, composée par Edvard Grieg comme accompagnement musical de la pièce de théâtre Peer Gynt.

Liste des titres
  1. Raising Cain - 2:00
  2. Tricking Karen - 1:50
  3. Cain Takes Over - 4:46
  4. Love Memories - 3:12
  5. A Blow on the Head - 4:16
  6. Jenny and Carter Talk - 1:21
  7. Jenny's Return - 2:39
  8. The Clock - 2:24
  9. Father Against Cain - 2:24
  10. The Sinking - 1:35
  11. Dr. Walheim Hypnotizes Carter - 5:09
  12. The Gift Giver - 2:22
  13. Following Margo - 1:59
  14. Shadows of the Past - 2:42
  15. Jenny Tries to Save Amy - 1:43
  16. Flying Babies - 3:37
  17. Carter's Return - 1:21
  18. The Plan - 3:15
  19. Love Wins - 3:21

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film récolte des critiques mitigées. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film n'obtient que 52% d'opinions favorables, pour 21 critiques presse recensées[7].

Box-office[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anecdotes - AlloCiné
  2. (en) Business sur l’Internet Movie Database
  3. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Julie Salamon, The Devil's Candy, Boston, Houghton Mifflin Harcourt,‎ 1991, 388 p. (ISBN 0-395-56996-6).
  5. Interview de Brian De Palma dans le n°93 du magazine Empire, décembre 2008, p.94
  6. a, b et c (en) « Pino Donaggio Raising Cain », sur Allmusic.com (consulté le 18 août 2014).
  7. (en) « Raising Cain (1992) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 18 août 2014).
  8. (en) « Raising Cain », sur Box Office Mojo (consulté le 18 août 2014).
  9. « L'esprit de Cain (Raising Cain) », sur JP's box-office (consulté le 18 août 2014).
  10. (en) Awards sur l’Internet Movie Database