L'Envers du paradis (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Envers du paradis.
L'Envers du Paradis
Auteur F. Scott Fitzgerald
Genre roman
Version originale
Titre original This Side of Paradise
Éditeur original Éditions Scribner
Langue originale anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1920
Version française
Traducteur Suzanne Mayoux (de l'anglais)
Lieu de parution Paris
Éditeur Gallimard
Date de parution 1942
Chronologie
Les Heureux et les Damnés Suivant

L'Envers du paradis (This Side of Paradise) est le premier roman de F. Scott Fitzgerald. Publié en 1920, et tirant son titre d'un poème de Rupert Brooke intitulé Tiare Tahiti, ce livre dépeint les mœurs de la jeunesse de l'après-guerre. Le héros, Amory Blaine, est un étudiant de l'université de Princeton qui végète en Lettres avant de voir ses ambitions personnelles contrariées par les événements.

Publication[modifier | modifier le code]

L'Envers du Paradis fut distribué le 26 mars 1920, dans un premier tirage de 3 000 copies. Le livre est épuisé en trois jours, ce qui confirme les prévisions de son succès. Le 30 mars, quatre jours après la première publication et le lendemain de son épuisement, Scott envoie un message à Zelda pour l'inciter à venir l'épouser à New York. À peine une semaine après la sortie du livre, Zelda et Scott se marient à New York le 3 avril 1920[1].

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

La plupart des personnages sont inspirés des proches de Fitzgerald[2] :

Amory Blaine 
Le protagoniste du livre représente clairement son auteur. Tous deux viennent du Midwest, ont étudié à Princeton, vécurent une romance sans lendemain avec une débutante, ont servi dans l'armée, avant de vivre un nouvel échec sentimental avec une autre jeune débutante (même si après la publication du roman, Scott retrouvera Zelda).
Beatrice Blaine 
La mère du héros était plus inspirée par la mère d'une connaissance que par sa propre mère.
Isabelle Borgé 
Le premier amour d'Amory s'inspire du premier amour de Scott, la débutante de Chicago Ginevra King.
Monsignor Darcy 
Le mentor spirituel de Blaine est directement la transposition de Monseigneur Fay que l'auteur connaissait depuis Minneapolis.
Rosalind Connage 
Le second amour d'Amory est aussi le second amour de Scott, Zelda Sayre. Mais contrairement à Zelda, Rosalind est originaire de New York. Rosalind est également en partie inspirée par le personnage de Beatrice Normandy du roman Tono-Bungay de H. G. Wells.
Thomas Parke D'Invilliers 
l'un des amis proches de Blaine (que l'on retrouve en auteur fictionnel du poème ouvrant Gatsby le Magnifique) est aisément reconnaissable comme l'ami et le camarade d'études de Scott, le poète John Peale Bishop.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruccoli 2002, p. 127–128.
  2. Bruccoli 2002, p. 123–124.

Biographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Matthew Joseph Bruccoli, Some Sort of Epic Grandeur : The Life of F. Scott Fitzgerald, presses de l'université de Caroline du Sud,‎ 2002, 2e éd. (ISBN 1570034559).

Liens externes[modifier | modifier le code]