L'Enchanteresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Enchanteresse (en russe : Чародейка ; prononcer Tcharodeïka) est un opéra en quatre actes de Piotr Ilitch Tchaïkovski, sur un livret russe d'Ippolit Chpajinski, composé entre septembre 1885 et mai 1887 et créé le 1er novembre 1887 au théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg.

Genèse[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Prince Nikita Danilytch Kourliatev, gouverneur de Nijni Novgorod (baryton)
  • Princesse Eupraxie Romanovna, sa femme (mezzo-soprano)
  • Youri, leur fils (ténor)
  • Mamyrov, vieux clerc (basse)
  • Nenila, sa sœur, suivante de la princesse (mezzo-soprano)
  • Ivan Jouran, maître de chasse du prince (basse)
  • Nastassia (surnommée Kouma), jeune femme tenant une auberge près de l'Oka (soprano)
  • Foka, son oncle (baryton)
  • Pola, amie de Kouma (soprano)
  • Balakine, hôte venant de Nijni Novgorod (ténor)
  • Potap, marchand (basse)
  • Loukach, marchand (ténor)
  • Kitchiga, lutteur (basse)
  • Païssi, errant sous l'apparence d'un moine (ténor)
  • Koudma, sorcier (baryton)

Représentations successives[modifier | modifier le code]

Argument  : L'action se passe à Nijni Novgorod au milieu de XVe siècle[modifier | modifier le code]

Acte I

Nastaja, aussi appelée Kouma, s'occupe d'une auberge aux environs de Nijni Novgorod, ce qui lui procure beaucoup de popularité, autant due à ses charmes extérieurs qu'à son caractère attirant. Le roué écrivain du prince Kurliatev, Mamyrov, qui faisait les yeux doux à l'aubergiste et a été éconduit, répand la rumeur qu'à l'auberge il se passe des choses anormales et que Nastaja est une sorcière qui détourne les jeunes gens. Ce jour même, alors que les clients boivent, mangent et chantent gaiement, Nastaja voit par la fenêtre, prés de la rivière, Youri le fils du prince. Elle en tombe amoureuse immédiatement. Le prince vient à l'auberge pour une inspection, et dés qu'il la voit, il succombe à ses charmes et à sa beauté. Mamyrov, qui avait informé le Prince sur la soi-disant sorcière, doit, comme punition de son mensonge, danser devant les gens avec des saltimbanques qui viennent d'arriver et tout le monde se moque de lui.

Acte II

La princesse Eupraxie, épouse du prince et mère de Youri, apprend par Mamyrov, ce qui s'est passé à l'auberge. Elle demande à son mari de mettre fin à cette histoire. Celui-ci, toujours sous le charme de la jeune et jolie Nastaja, la menace de l'enfermer dans un couvent si elle ne le laisse pas tranquille. La princesse révèle à son fils leur querelle ; Youri veut sauver l'honneur de sa mère et promet de tuer cette soi-disant enchanteresse.

Acte III

Le prince retourne à l'auberge et veut voir l'aubergiste avec tant de violence, qu'elle ne voit aucun autre moyen de s'en débarrasser qu'en le menaçant d'un couteau. Déçu et en colère, le Prince s'enfuit ; puis arrive son fils qui se précipite sur Nastaja avec un poignard, mais dans son élan, perd pied et laisse tomber son arme. Nastaja convainc Youri de son innocence et tous les deux tombent désespérément amoureux.

Acte IV

Nastaja et Youri ont décidé de s'enfuir pendant une chasse organisée par le prince. Ils ont préparé leur fuite avec l'aide d'un chasseur ami de Youri. Mais apparaît la princesse Eupraxie, informée par Mamylov, qui a découvert leur plan. Elle s'est habillée en pèlerin et veut se venger elle-même de Nastaja en l'empoisonnant. Elle réussit à lui faire porter en guise de cadeau un gobelet de rafraîchissement ; Nastaja le boit et meurt dans les bras de Youri.

Analyse[modifier | modifier le code]

Orchestration[modifier | modifier le code]

Programme[modifier | modifier le code]

Airs célèbres[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]