L'Effaceur (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Effaceur.

L'Effaceur

Titre original Eraser
Réalisation Chuck Russell
Scénario Tony Puryear
Walon Green
Michael S. Chernuchin
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 115 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Effaceur (Eraser) est un film d'action de Chuck Russell sorti en 1996.

Synopsis[modifier | modifier le code]

John Kruger est un marshal qui travaille dans un programme de protection des témoins. Il est désigné pour protéger le Dr. Lee Cullen qui travaille pour l'entreprise Cyrez, un fabricant d'armes secrètes et fournisseur du Ministère de la Défense. Le travail de Kruger commence lorsque Cullen découvre une preuve d'un trafic d'armes illégal du FBI. Kruger doit alors la protéger en effaçant toutes les traces de son identité et en anéantissant toutes menaces contre elle.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

L'Effaceur a obtenu des critiques allant de mitigées à négatives : si le site Rotten Tomatoes lui attribue un pourcentage de 36 % dans la catégorie All Critics, sur la base de 45 commentaires et une note moyenne de 4.9/10 et un pourcentage de 42 % dans la catégorie Top Critics, sur la base de 12 commentaires et une note moyenne de 5.3/10[1], le site Metacritic lui attribue un score de 56/100, sur la base de 18 commentaires[2].

Au box-office américain, si le film démarre à la première place, et ne rencontre pas un énorme succès, bien qu'ayant récolté 101 millions de dollars de recettes, au vu de son budget de 100 millions[3], mais c'est à l'étranger que L'Effaceur marche le mieux avec 141 millions de dollars[4].

Le film totalise 242 millions de dollars de recettes mondiales[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film est notamment remarquable pour la présence en plusieurs exemplaires d'un rail gun d'épaule.
  • Ce fut la dernière fois où Arnold Schwarzenegger a été doublé en version québécoise par Dominique Briand. Par la suite, c'est Yves Corbeil qui prit la relève.
  • Dans la version française, DeGuerin (James Caan) s'énerve contre un des enquêteurs en l'appelant "Dick Tracy", sans doute est-ce un clin d'œil au film du même nom sorti en 1990 (Dick Tracy) et auquel l'acteur a participé en jouant le rôle de Spaldoni.
  • L'édition Blu-ray du film est multilingue et inclut dix pistes audio différentes, soit: Dolby TrueHD: English 5.1, Dolby Digital English 5.1, Français 5.1 (parisien et doublé au Québec), Español (Castilian 5.1 and Latin 2.0) German 5.1, Italian 5.1, Japanese 5.1, and Português 2.0[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]