L'Autobus à impériale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Autobus à impériale

Titre original Here Come the
Double Deckers
Genre Aventures pour la jeunesse
Musique Ivor Slaney
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine BBC One
ABC
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 17
Durée 21 minutes
Diff. originale

L’Autobus à impériale (titre orignal : Here Come the Double Deckers) est une série télévisée britannico-américaine en 17 épisodes de 21 minutes diffusée entre le et le sur BBC One au Royaume-Uni, et entre le et le [1] sur le réseau ABC aux États-Unis.

En France, la série a été diffusée pour la première fois le 18 octobre 1972 sur la première chaîne de l'O.R.T.F. Elle a été rediffusée sur TF1 dans les émissions suivantes : Les Visiteurs du mercredi (1976), Les Visiteurs de Noël (1980), et Croque Vacances (1983). La chaîne satellite Canal J est la seule à avoir rediffusé plusieurs fois la série.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Londres, une bande de cinq garçons et de deux filles, a choisi pour terrain de jeux et quartier général un autobus à impériale (un bus à deux niveaux, en anglais : double decker) abandonné dans un hangar désaffecté. Pour éloigner d'éventuels intrus, Prof', l'intellectuel de la bande, a inventé un ingénieux mécanisme de poulies à combinaison secrète qui permet d'accéder au hangar et au bus. Les jeunes gens passent leur temps à danser et à chanter, à inventer de drôles de machines, et à faire parfois des bêtises. Mais voici qu'un homme d'affaires sans scrupule, Monsieur Beaumont, veut raser le terrain où se trouve le bus pour y construire un parking ...

Production[modifier | modifier le code]

À l'origine, la série était programmée pour deux séries de 26 épisodes, mais la société de production américaine 20th Century Fox Television a mis un terme à la série après seulement 17 épisodes. Tournées aux studios Elstree, à Londres et dans la banlieue, les aventures loufoques et burlesques des jeunes personnages de la série, qui poussaient la chansonnette dans chaque épisode, ont rencontré un succès foudroyant partout où elles ont été diffusées. La modernité du programme (pour l'époque) va faire mouche dès le premier épisode. Le générique pétillant et très rythmé a beaucoup contribué à laisser un vif souvenir dans la mémoire des jeunes téléspectateurs. Malgré son succès en France, L'Autobus à impériale n'a jamais été rediffusée sur les chaînes hertziennes depuis 1983.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

À noter : d'autres acteurs ont fait partie de la distribution, comme Jane Seymour que l'on retrouve dans l'épisode Voyage au pays de la magie, ainsi que les futurs complices de Benny Hill dans l'émission burlesque du même nom.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

  • Glouton : William Coryn
  • inconnu : Pascale Christophe
  • Albert : Gérard Hernandez
  • Cap'taine :
  • Solo : inconnu
  • Belle : inconnu
  • Tigrette : inconnu
  • Prof' : inconnu
  • Youpla : inconnu

Les personnages de la série[modifier | modifier le code]

  • Cap'taine, le chef de la bande et l'aîné du groupe.
  • Belle, la jeune fille à queue de cheval, qui aime jardiner et qui veille sur Tigrette.
  • Prof', le garçon à lunettes, l'intellectuel de la bande et génial inventeur.
  • Glouton, le gros garçon qui passe son temps à manger des beignets.
  • Solo, le batteur en herbe, le plus jeune des garçons.
  • Youpla, le jovial garçon noir.
  • Tigrette, la petite fille, benjamine de la bande qui ne se sépare jamais de Tigre, sa peluche.
  • Albert, le seul ami adulte des sept enfants.

Épisodes[modifier | modifier le code]

À noter : Les épisodes 13 à 17 n'ont été télédiffusés que sur la chaîne du câble et sont également parus dans l'intégrale en DVD de la série[2].

  1. Tigrette au volant (Tiger Takes Off)
  2. Glouton a disparu (The Case of the Missing Doughnut)
  3. Silence, on tourne ! (Get a Movie On)
  4. Chasseurs d'autographes (Starstruck)
  5. Le Château hanté (Happy Haunting)
  6. Une partie de campagne (Summer Camp)
  7. Les Espiègles rient (The Pop Singer)
  8. Voyage au pays de la magie (Scooper Strikes Out)
  9. La Course infernale (The Go-Karters)
  10. Robbie le Robot (Robbie the Robot)
  11. Un chien en or (A Helping Hound)
  12. Les Envahisseurs de l'espace (Invaders from Space)
  13. Un sympathique mauvais diable (Man's Best Friend)
  14. Le Meilleur Ami de l'homme (Barney)
  15. Un pour tous, tous pour un (United We Stand)
  16. Les Puces savantes (Up to Scratch)
  17. Le Concert de charité (A Hit for a Miss)

Produits dérivés (France)[modifier | modifier le code]

VHS / DVD[modifier | modifier le code]

  • K7 VHS : les 12 premiers épisodes sont sortis en 4 VHS en 1995 (éditeur : 20th Century Fox).
  • DVD : L'intégrale en coffret de 4 DVD ; LCJ Éditions ; ASIN: B0070WG0SC ; sortie : 1er mars 2012

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Encyclopedia of Daytime Television, par Wesley Hyatt (Billboard Books, 1997)
  2. Liste des épisodes

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques Jelot-Blanc, 30 ans de séries et de feuilletons à la TV, Pac,‎ 1985 (ISBN 2853362418) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur un thème similaire :

  • Les Galapiats : série télévisée franco-belge de 1970 sur les aventures mystérieuses de jeunes gens en colonie de vacances.
  • La Main rouge, série télévisée américaine de 1980 sur les aventures d'une bande de cinq détectives en herbe.

Liens externes[modifier | modifier le code]