L'Auto-Journal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Auto-Journal
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité bimensuel
Genre Presse nationale
Diffusion 111 891 [1] ex. (2008)
Fondateur Robert Hersant
Date de fondation 1950
Éditeur Mondadori France et Axel Springer
Ville d’édition Paris

Propriétaire Mondadori France
Directeur de publication Ernesto Mauri
ISSN 005-0768
Site web http://www.autojournal.fr/

L'Auto-Journal est un magazine bimensuel consacré à l’automobile créé en 1950 par Robert Hersant en compagnie de Jean-Marie Balestre et dirigé par Gilles Guérithault. Il fut revendu en 1994 à l'éditeur anglais EMAP. Douze ans plus tard, le groupe de presse italien Mondadori, dirigé par Marina Berlusconi, racheta L'Auto-Journal parmi les titres français d'EMAP. Depuis octobre 2009, le magazine est détenu à part égale par Mondadori et l'éditeur allemand Springer.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Auto-Journal fut le premier à proposer des scoops dans ses colonnes, le plus célèbre étant les révélations sur l’aspect de la Citroën DS en 1955. Les dessins des voitures étaient alors réalisés par le spécialiste et historien de l'automobile René Bellu. Le constructeur automobile Citroën avait réagi vivement aux scoops en accusant le magazine d'espionnage industriel. La police avait même perquisitionné les bureaux du journal. Les relations avec Citroën sont, du reste, restées difficiles pendant de nombreuses années.

À une époque où la tenue de route des voitures, dans la France d'après-guerre, était aléatoire, L’Auto-Journal a été le premier à tester en conditions réelles les voitures. Les essais, très détaillés et fort bien écrits, menés par le célèbre essayeur André Costa, constituent aujourd'hui une référence pour tous les passionnés qui y trouvent une mine d'informations sur les automobiles du temps jadis.

Fin 1969, L'Auto-Journal abandonne le format de journal (d'où le nom Auto-Journal) pour celui d'un magazine[2].

Plus tard, la rubrique « Le point de vue de Madame », écrite par Marianne Antoine et Florence Rémy, constitue à elle seule un morceau de bravoure journalistique.

Aujourd’hui les images de synthèse ont remplacé les dessins de Bellu, mais le magazine reste toujours un spécialiste des scoops, surtout en ce qui concerne les nouvelles voitures françaises.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Il était diffusé à 118 407 exemplaires en 2006, et à 109 115 en 2010 (diffusion France payée, chiffres OJD).

Outre les parutions bimensuelles, l’Auto-Journal possède une édition consacrée aux 4×4 (L'Auto-Journal 4×4). Le magazine fait également paraître régulièrement des hors-série.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ojd.com/engine/adhchif/chif_fiche.php?adhid=90
  2. L'Auto-Journal, 50 ans d'histoire automobile, Tome 1, 1950 - 1976, Michel Lafon, 2003.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]