L'Australie dans la guerre de 1939-1945

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Australie dans la guerre de 1939-1945 est une série de 22 volumes consacrée à la participation de l'Australie dans la Seconde Guerre mondiale et servant d'histoire officielle. La série a été publiée par l’Australian War Memorial entre 1952 et 1977. La plupart des volumes de la série ont été édités par Gavin Long, qui a également écrit trois volumes de la série et le volume de synthèse sur les six années de guerre.

Contrairement à l'histoire officielle de l'Australie dans la guerre de 1914-1918, cette série met davantage l'accent sur l'impact de la guerre sur la vie en Australie, avec des volumes consacrés aux décisions du gouvernement australien et aux contributions faites par l'industrie et la recherche australienne. En outre, l'Australie dans la guerre de 1939-1945 comprend une série sur l'histoire des services médicaux de l'armée australienne et les problèmes rencontrés par ces services, pendant la guerre.

Préparation[modifier | modifier le code]

En avril 1943, le cabinet de guerre australien décida de planifier l'écriture d'une histoire officielle de l'implication de l'Australie dans la Seconde Guerre mondiale. En janvier 1943, sur recommandation de Charles Bean, le rédacteur en chef de l'Histoire officielle de l'Australie dans la guerre de 1914-1918, Gavin Long fut nommé rédacteur en chef général de la série prospective et présenta un projet provisoire de la série au Cabinet de guerre qui l'approuva en juillet 1943. À cette époque, on prévoyait que la série serait composée de 14 volumes, chacun d'environ 500 pages. [3] Les projets prévisionnels de Long prévoyaient que les buts de cette série étaient les suivants :

« a. de détailler les faits une fois pour toutes et pour toute utilisation à venir
b. d'écrire une histoire qui emporterait la conviction dans d'autres pays
c. de donner satisfaction aux hommes qui ont pris part à la guerre pour que l'ouvrage soit un hommage adéquat à leurs efforts et leurs sacrifices
Gavin Long, 1944 »


Le Cabinet de guerre approuva un plan révisé peu après la fin de la guerre et après d'autres améliorations en 1950, il fut décidé que la série comprendrait 22 volumes. Un volume envisagé sur la politique stratégique de l'Australie, notamment les négociations avec les gouvernements britanniques et américains, ne fut pas autorisé car on craignait que cela puisse être préjudiciable à la politique de l'après-guerre. En 1982, l’Australian War Memorial publia conjointement le livre de David Horner High Command. Australia and Allied Strategy 1939–1945 qui fut commercialisé comme étant « le livre dont le premier ministre John Curtin demanda à l'historien officiel de ne pas écrire ».

Écriture de la série[modifier | modifier le code]

Gavin Long choisit les auteurs de la série et ces nominations furent approuvées par une commission gouvernementale. Long exigea que les auteurs aient « tout ou partie des trois qualités suivantes: l'expérience des événements, la capacité démontrée d'écrire clairement et de manière captivante, [et] une formation d'historien ». Il fut également décidé que les auteurs ne pourraient pas écrire sur des sujets où ils avaient joué un rôle de premier plan pendant la guerre. Le choix et l'embauche des auteurs prit beaucoup de temps à Long, certains auteurs potentiels déclinant leur offre de nomination et il fallut trouver un remplaçant à Chester Wilmot chargé d'écrire le volume sur le siège de Tobrouk et la bataille d'El Alamein après qu'il fut tué dans un accident d'avion en 1954. Une fois sélectionnés par Long, les auteurs furent confirmés par un comité composé du Premier Ministre, de deux ou trois autres ministres et du chef de l'opposition. Long et le rédacteur en chef général de la série médicale furent salariés et les autres auteurs signèrent des contrats pour terminer leurs travaux dans un laps de temps spécifié et furent payés par des versements, selon les parties de leur travail livrées. Sur les 13 auteurs principaux, cinq étaient universitaires et cinq journalistes. Les historiens officiels furent aidés par des assistants de recherche salariés qui étaient membres de la fonction publique australienne et le projet fut administré par le ministère de l'Intérieur.

Alors que la série était financée par le gouvernement australien, les auteurs furent libres d'écrire sur tous les sujets à l'exception des secrets d'État qui étaient classés à l'époque et ne furent pas autrement censurés. Les auteurs eurent accès sans restriction aux documents officiels, et les volumes sur l'Armée de Terre, la Marine et l'Armée de l'Air ont été essentiellement rédigés d'après ces dossiers et les centaines de longs entretiens qui eurent lieu avec des militaires australiens pendant la guerre. Les dossiers allemands, italiens et japonais furent également été utilisés pour fournir des informations sur les ennemis que les militaires australiens avaient combattu et le projet fut envoyé pour commentaires aux historiens officiels en Grande-Bretagne, Nouvelle-Zélande et États-Unis.

L'œuvre a été écrite pour être lue par tout public. Elle visait à fournir à la population en général un compte rendu détaillé du rôle de l'Australie dans la guerre, y compris en couvrant les aspects du « front intérieur (en) » , industriels et médicaux de la guerre. La série a également eu une motivation nationaliste, l'objectif de Long étant de veiller à ce que le rôle de l'Australie ne soit pas éclipsé par celui de la Grande-Bretagne et des États-Unis. Long croyait que cette motivation était partagée par les historiens officiels dans les autres pays du Dominion.

Les 22 volumes ont été publiés par l'Australian War Memorial entre 1952 et 1977, la plupart des livres étant terminés et publiés dans les années 1950 et 1960. La société d'édition Collins a lancé un projet d'imprimer la série avec de nouvelles introductions par des érudits modernes dans les années 1980 après l’University of Queensland Press ait réimprimé l'Histoire officielle de l'Australie dans la guerre de 1914-1918. Ce projet a été arrêté après que les trois premiers volumes de la série de l'Armée de Terre et les deux volumes de la série de la Marine aient été réimprimés.

Volumes[modifier | modifier le code]

Les 22 volumes de l'Australie dans la guerre de 1939-1945 ont été divisés en cinq séries. Gavin Long édita les séries sur l'Armée de terre, la Marine, l'Armée de l'Air et les Civils alors qu'Allan Walker Seymour édita la série médicale et écrivit la plupart des volumes sur le sujet. La série comprend aussi un bref historique du rôle de l'Australie dans la guerre, qui a été écrit par Long et qui était intitulé Les six années de guerre.

Série 1 - Armée de terre[modifier | modifier le code]

  • Volume I - A Benghazi - Gavin Long (1952)
  • Volume II - Grèce, Crète et Syrie - Gavin Long (1953)
  • Volume III - Tobrouk et El Alamein - Barton Maughan (1967)
  • Volume IV - La poussée japonaise - Lionel Wigmore (1957)
  • Volume V - La zone Sud-Ouest du Pacifique - Première année: Kokoda à Wau - Dudley McCarthy (1959)
  • Volume VI - Les offensives de Nouvelle-Guinée - David Dexter (1961)
  • Volume VII - Les dernières campagnes - Gavin Long (1963)

Série 2 - Marine[modifier | modifier le code]

  • Volume I - Royal Australian Navy, 1939-1942 - G. Hermon Gill (1957)
  • Volume II - Royal Australian Navy, 1942-1945 - G. Hermon Gill (1969)

G. Hermon Gill a écrit les deux volumes de la série sur les activités de marine australienne. Gill était un journaliste qui avait servi dans la Royal Australian Navy (RAN) au cours de la guerre. Il a réussi, davantage que la plupart des autres auteurs, à placer son sujet dans un contexte global même si à l'occasion, il a exagéré l'importance de la RAN dans l'effort de guerre de l'Australie. Les deux volumes de la série ont été publiés en 1957 et 1969.

Le compte-rendu fait par Gill de la bataille entre le HMAS Sydney et le croiseur auxiliaire allemand Kormoran en novembre 1941 a été critiqué par certains auteurs qui le considèrent comme faisant partie d'une version officielle. Gill est arrivé à ses conclusions de manière indépendante et sans censure et son récit de la bataille est généralement considéré comme ayant été aussi précis que possible étant donné que peu de données sont disponibles sur les événements qui ont conduit le Sydney à être coulé avec la perte de son équipage. Néanmoins, l'historien naval et évêque anglican de l’Australian Defence Force Tom Frame fait valoir que si Gill était un homme intègre et non influencé par la Marine, son récit de la bataille est un « mauvais récit », car il est contradictoire et il « est allé au-delà des éléments de preuve fiables et concordantes qui lui étaient disponibles ».

Série 3 - Armée de l'air[modifier | modifier le code]

  • Volume I - Royal Australian Air Force, 1939-1942 - Gillison Douglas (1962)
  • Volume II - La guerre aérienne contre le Japon, 1943-1945 - Odgers George (1957)
  • Volume III - La guerre aérienne contre l'Allemagne et l'Italie, 1939-1943 Herington John - (1954)
  • Volume IV - La puissance aérienne pour l'Europe, 1944-1945 Herington John - (1963)

La série Air couvre les opérations de la Royal Australian Air Force pendant la guerre, y compris la formation de milliers de membres de la RAAF par le British Commonwealth Air Training Plan, membres qui ont ensuite servi dans la Royal Air Force. La série a été écrite par trois auteurs. Douglas Gillison est considéré comme le journaliste australien spécialiste en matière d'aviation et il a servi dans la RAAF pendant la guerre, [19] George Odgers est également un journaliste qui a servi dans l'armée de terre et l'armée de l'air[20] et John Herrington a une formation d'historien. Il servit dans l'armée de terre et les escadrilles de patrouille maritime de la RAAF. [21] [22]

Alors que le volume de George Odgers ne couvre que les opérations de la RAAF contre le Japon, les deux autres auteurs de la série Air et, en particulier, John Herington ont relevé le défi de couvrir les diverses expériences des diplômés du British Commonwealth Air Training Plan qui ont servi dans plus de 500 escadrilles britanniques. La solution d'Herington à ce défi a été d'écrire une histoire complète sur la guerre aérienne britannique, en mettant l'accent sur le faible nombre d'escadrilles australiennes et les principales activités des Australiens dans les unités de la RAF [10]. Gillison et Herington ont également décrit le fonctionnement du cette formation et ses implications pour l'Australie. La version d'Herington est généralement considérée comme supérieure à celle fournie par Gillison, dont le compte-rendu est considéré comme relativement exempt d'analyse et de critique. [19] [22]

Série 4 - Les civils[modifier | modifier le code]

  • Volume I - Le gouvernement et le peuple, 1939-1941 - Paul Hasluck (1952)
  • Volume II - Le gouvernement et le peuple, 1942-1945 - Paul Hasluck (1970)
  • Volume III - L'économie de guerre, 1939-1942 - S.J. Butlin (1955)
  • Volume IV - L'économie de guerre, 1942-1945 - S.J. Butlin et C B Schedvin (1977)
  • Volume V - Le rôle de la science et de l'Industrie - P. David Mellor (1958)

Série 5 - La médecine[modifier | modifier le code]