L'Auberge du sixième bonheur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Auberge du sixième bonheur

Titre original The Inn of the Sixth Happiness
Réalisation Mark Robson
Scénario Alan Burgess (livre)
Isobel Lennart
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film biographique
Film de guerre
Sortie 1958
Durée 158 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Auberge du sixième bonheur (The Inn of The Sixth Happiness) est un film américain réalisé par Mark Robson, sorti en 1958.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans les années 1930, une jeune gouvernante britannique tente en vain d'être envoyée en Chine comme missionnaire. Elle travaille donc à Londres en économisant petit à petit pour se payer son billet de train vers la Chine.

Grâce à son patron, elle est attendue dans une auberge tenue par une vieille missionnaire dans la campagne retirée du nord de la Chine.

Arrivée là-bas, elle gagne le respect des gens et devient inspecteur des pieds, pour surveiller que les pieds des petites filles ne soient plus bandés.

Elle gagne même le respect d'un général eurasien méfiant envers les Européens, qui est surpris de voir que c'est maintenant elle la personne qui connaît le mieux les gens des villages reculés. Devant l'invasion japonaise, elle recueille les orphelins et entreprend un dangereux voyage avec cette foule d'enfants pour les amener en lieu sûr.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Chansons du film[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

  • La « vraie missionnaire Gladys Aylward (en)» était furieuse contre la 20th Century Fox, disant que le film était « un tas de mensonges », car on ne lui avait jamais remis le scénario final et n'avait, notamment, jamais vécu d'histoire d'amour avec un officier chinois. Elle accusait encore que « son nom ait été utilisé sans sa permission et associé à celui de cette méchante femme (sic) », faisait bien entendu allusion à Ingrid Bergman qui avait provoqué un scandale aux États-Unis en quittant mari et enfant pour entamer une liaison avec le réalisateur Roberto Rossellini. Elle n'a jamais excusé les « péchés » d'Ingrid Bergman, mais malgré ses protestations et lettres écrites aux médias, elle n'a jamais intenté de procès à la 20th Century Fox[3],[4].
  • D’après un article de janvier 1958 paru dans Hollywood Reporter, les extérieurs devaient être tournés à Taïwan (anciennement « Formose »), mais le projet a été abandonné à la suite de l’interruption des relations diplomatiques avec le gouvernement chinois, et ce sont les paysages du pays de Galles qui ont finalement représenté ceux de la Chine. Hollywood Reporter affirmait que Mark Robson devait réaliser et produire le film, mais c’est Buddy Adler qui est crédité comme producteur, et ce fut sa dernière production, il est décédé à la fin du tournage, le [3],[4].

Casting[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nick Nack Paddy Whack (La Marche des gosses), adaptation française par Boris Vian, notamment interprétée par Les Compagnons de la chanson, Annie Cordy (en écoute). Voir accréditation Sacem
  2. a et b Décédé durant le tournage, le .
  3. a, b, c, d, e et f Source : The TCM Movie Database États-Unis.
  4. a et b Traduction libre de l'anglais par l'éditeur
  5. a et b Source : IMDb.

Liens externes[modifier | modifier le code]