L'Auberge du Cheval-Blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cheval blanc.
L'Auberge du Cheval Blanc, Ath, 2003

L'Auberge du Cheval-Blanc (Im weißen Rößl) est une opérette allemande en trois actes de Ralph Benatzky, livret d'Erik Charell, Hans Müller et Robert Gilbert, airs additionnels de Robert Stolz, Robert Gilbert, Anton Profès, Bruno Granichstaedten et Hans Frankowsky, créée le 8 novembre 1930 au Großes Schauspielhaus de Berlin.

Une adaptation en langue française a lieu au théâtre Mogador, à Paris le 1er octobre 1932, livret de Lucien Besnard, lyrics de René Dorin, avec Gabrielle Ristori (Josépha), Milton (Léopold), Charpin (Bistagne), André Goavec (Florès), Rose Carday (Sylvabelle) et Robert Allard (Célestin). Elle y connait un immense succès. De 1948 à 1968, elle totalise plus de 1 700 représentations au théâtre du Châtelet.

Une nouvelle version en deux actes est réalisée en 1968 par Jean Valmy et Paul Bonneau. Régulièrement jouée dans les théâtres de province, une reprise est faite au théâtre Mogador en 1999.

Argument[modifier | modifier le code]

Léopold, maître d'hôtel à l'auberge du Cheval blanc, est éperdument amoureux de sa patronne, Josefa. Mais celle-ci le rabroue constamment, n'ayant d'yeux que pour un de ses fidèles clients, l'avocat Guy Florès. Quand arrive à l'auberge le Marseillais Napoléon Bistagne, accompagné de sa fille Sylvabelle, Léopold le prend immédiatement en sympathie, car Bistagne est en procès pour une sombre affaire de brevet plagié, et l'avocat de son adversaire est justement maître Florès.

Léopold offre aux Bistagne père et fille la chambre réservée par maître Florès, au grand dam de sa patronne, puis favorise une idylle naissante entre Florès et Sylvabelle. Excédée des empiètements de son maître d'hôtel dans sa vie privée, Josefa congédie Léopold. Mais voici que l'empereur annonce sa visite à l'auberge. Josefa, paniquée, rappelle Léopold, qui, malgré quelques gaffes, prend en charge le séjour de l'empereur.

Lors d'un entretien avec Josefa, le monarque explique à l'hôtelière que dans la vie, on ne peut pas toujours obtenir ce qu'on désire, et qu'elle devrait oublier Florès pour répondre à l'amour de Léopold. Tout se terminera par un double mariage: Josefa et Léopold, Florès et Sylvabelle.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Josefa, patronne de l'auberge
  • Léopold, son maître d'hôtel
  • Maitre Florès, avocat
  • Napoléon Bistagne, client marseillais
  • Sylvabelle, sa fille
  • Piccolo, jeune garçon, aide et confident de Léopold
  • Kathi, yodleuse et marchande de lait
  • Célestin, fils du concurrent de Bistagne
  • le professeur Hinzelmann
  • Clara, sa fille
  • l'empereur François-Joseph

Airs célèbres[modifier | modifier le code]

  • L'Auberge du Cheval-Blanc (Benatzky)
  • Pour être un jour aimé de toi (Benatzky)
  • On a le béguin pour Célestin (Gilbert)
  • Tout bleu (Stolz)
  • Ah ! mesdames et messieurs (Benatzky)
  • Au Joyeux Tyrol (Benatzky)
  • Mais quand parut le mois de mai (Benatzky)
  • Je vous emmènerai sur mon joli bateau (Profès)
  • Mon chant d'amour est une valse (Stolz)
  • Adieu, je pars (Stolz)

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

En allemand
  • Wiener Operetten Orchester, Georg Walter (dir.) - Concert Hall MMS-2202 (33 tours)
En français
  • Intégrales :
    • Luc Barney (Léopold), Colette Riedinger (Josefa), Fernand Sardou (Bistagne), Huguette Boulangeot, Bernard Plantey, Félix Nuvolone (dir.) - Carrère 67 685 - réed. CD Universal-Accord 465 880-2
    • Andrine Forli, Janine Ervil, Bourvil (Léopold), Michel Dens (Florès), Michel Galabru (Bistagne), orchestre de la Société des concerts du Conservatoire, Félix Nuvolone (dir.) - EMI C 161 12087/8 - rééd. CD 574070 2
    • Eliane Varon, Pierrette Delange, Christian Borel, Micaël Piéri, Jo Moutet (dir.) - Festival 251
  • Extraits :
    • Marcel Merkès (Guy Florès), Paulette Merval (Josefa/Sylvabelle), Jack Claret, Jacques Matehen (dir.) - CBS 63 457
    • Grand orchestre de la radio de Vienne, Heinz Sandauer (dir.) - Philips N 76.040 R (33 tours) + Le Pays du sourire (ext.)

Liens externes[modifier | modifier le code]