L'Aube rouge (film, 2012)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de Dan Bradley. Pour le film de John Milius, voir L'Aube rouge.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Aube rouge.

L'Aube rouge

Titre québécois L'Aube rouge
Titre original Red Dawn
Réalisation Dan Bradley (en)
Scénario Jeremy Passmore
Carl Ellsworth (en)
Tony Gilroy
Acteurs principaux
Sociétés de production Contrafilm
Metro-Goldwyn-Mayer
Vincent Newman Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis
Genre Film de guerre
Film d'action
Sortie 2012
Durée 114 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Aube rouge (Red Dawn) est un film de guerre américain de Dan Bradley sorti en 2012 [1]. Il s'agit du remake de L'Aube rouge sorti en 1984.

Alors qu'à l'origine, il devait être question d'une guerre entre les États-Unis et la République populaire de Chine, des problèmes de distribution avec ce pays ont fait qu'il a été remplacé par la Corée du Nord.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un groupe d'adolescents américains résistent à l’invasion de leur ville par l’armée populaire de Corée — originellement par l'Armée populaire de libération.

Le montage d'introduction montre les retombées de la crise économique sur les pays membres de l'Union européenne ainsi qu'une OTAN affaiblie, alors qu'une coopération accrue se développe entre une Corée du Nord de plus en plus belliqueuse et une Russie dirigée par des ultranationalistes.

Les États-Unis, fortement endettés par la crise financière, sont obligés d'effectuer des coupes dans le budget de la défense. Parallèlement, la dégradation de la situation internationale oblige le pays à maintenir des effectifs militaires de plus en plus importants sur le globe. L'armée américaine n'est alors plus en mesure de protéger les États-Unis de par sa dispersion. Elle ne sera pas en mesure de s'opposer à l'invasion nord-coréenne.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[2] et RS Doublage[3] ; Version québécoise (V. Q.) sur Doublage.qc.ca[4]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Scénario similaire[modifier | modifier le code]

Le jeu vidéo Homefront se base sur un scénario similaire, sauf qu'on incarne un pilote d'hélicoptère de l'Armée Américaine, Robert Jacob, qui rejoint la Résistance pour lutter contre les Nord-Coréens.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Ben Fritz, « Sony finalizing distribution and co-financing deal with MGM, including next two 'Bond' films », Los Angeles Times,‎ 8 février 2011 (lire en ligne)
  2. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 5 septembre 2013
  3. « Deuxième fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 5 septembre 2013
  4. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 5 novembre 2012)