L'Armée des ombres (Doctor Who)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Armée des ombres
Épisode de Doctor Who
Titre original Army of Ghosts
Numéro d'épisode Saison 2 (2de série)
Épisode 12
Réalisation Graeme Harper
Scénario Russell T Davies
Production Phil Collinson
Durée 45 minutes
Diffusion Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni :
1er juillet 2006 sur BBC1
Drapeau de la France France :
8 février 2007 sur France 4
Personnages Docteur :
10e (David Tennant)
Compagnon :
Rose Tyler
Époque 2007
Chronologie
Précédent Londres 2012 Adieu Rose Suivant
Liste des épisodes

L'Armée des ombres est le douzième et avant-dernier épisode de la saison 2 de la deuxième série de la série Doctor Who. Il a été diffusé pour la première fois le 1er Juillet 2006, il est la première partie d'une histoire en deux épisodes se terminant par Adieu Rose.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire prend place sur Terre à notre époque quelque temps après que le Docteur et Rose ont visité la Terre lors de l'épisode L.I.N.D.A. Pendant ce laps de temps, les terriens se sont habitués à l'apparition intermittente de fantômes. Le Docteur trace l'origine des fantômes à l'Institut Torchwood, où le Docteur apprend que les Cybermen ont traversés une brèche dans le Voïd créé par un vaisseau d'origine inconnue.

Distribution[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Rose narre le début de l'épisode. Elle pensait qu'elle resterait toujours avec le Docteur mais elle dit qu'elle vivra sa dernière aventure avec lui avant sa mort.

Le TARDIS se matérialise dans le domaine Powell afin que Rose puisse voir sa mère, Jackie Tyler. Jackie montre au Docteur et à Rose, à leur grande surprise, que des fantômes ont été régulièrement vus depuis leur dernière visite. Après avoir regardé différents programmes de télévision parlant des fantômes, le Docteur et Rose apprennent que les fantômes ont commencé à venir depuis plusieurs mois, et que l'humanité les a acceptés depuis. Troublé par les fantômes et leurs apparences, le Docteur trace ces derniers jusqu'à One Canada Square, la base secrète de l'Institut Torchwood. Il s'envole alors avec Rose et involontairement avec Jackie à bord du TARDIS vers Torchwood.

Torchwood, qui révèle être à l'origine des fantômes, effectue des expérimentations sur une mystérieuse sphère, qui est arrivée en même temps que les fantômes. La sphère ne semble avoir ni masse, ni champ de gravitation - physiquement, elle n'existe pas. La cause de ces apparitions est une brèche entre les univers causée par l'apparition de la sphère, ce qui permet aux Cybermen d'un univers parallèle de s'infiltrer, et de lentement rentrer dans les rangs de Torchwood. En arrivant à Torchwood, le Docteur est fait prisonnier avec Jackie par Yvonne Hartman, directrice de Torchwood. Yvonne Hartman déclare que la rencontre du Docteur avec la reine Victoria (Un loup-garou royal) qui a fait de lui un ennemi de la couronne, a été le catalyseur de la création de Torchwood. Elle lui montre ensuite la sphère, qu'il identifie comme un vaisseau du Voïd, et explique que les expériences sur la brèche entre les mondes ne fait que la propager à travers l'univers. Rose, qui n'a pas été fait prisonnière, se fait passer pour une employée de l'Institut et explore Torchwood. Elle pénètre dans la chambre où le vaisseau du Voïd se trouve, mais elle est immédiatement détectée par le Dr Singh, qui est chargé de l'expérimentation sur la sphère. Il découvre que Rose est un imposteur, et demande à son collègue Samuel (qui est en réalité Mickey Smith) de sceller les portes.

À la fin de l'épisode, la brèche est complètement ouverte, et une armée Cybermen traverse le Voïd et envahit la Terre. Dans le même temps, le vaisseau du Voïd commence à s'ouvrir, et Mickey qui s'attend à trouver des Cybermen à l'intérieur, s'arme. Mais les Cybermen déclarent au Docteur qu'ils n'ont fait que suivre la sphère à travers les mondes et qu'ils ne connaissent pas son origine. Quand elle s'ouvre complètement, quatre Daleks émergent, identifient leur localisation comme étant la Terre et déclarent vouloir exterminer toute forme de vie.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • C'est dans cet épisode que l'intérieur d'un Institut Torchwood et son véritable but sont montrés pour la première fois. Ce nom qui avait été glissé dans les dialogues de la seconde saison est l'anagramme de Doctor Who[1].
  • Les Gelths de l'épisode « Des morts inassouvis » sont évoqués par Rose comme une possible explication de l'apparition des fantômes.
  • La scène avec les Cybermen en train de briser une coque en plastique est un élément visuel vu dans les épisodes « The Tomb of the Cybermen » (1967), « The Invasion » (1968) et « Earthshock » (1982)
  • C'est le retour des Cybermen tels qu'ils ont été vus depuis « Le Règne des Cybermen, deuxième partie » ainsi que le retour de Mickey Smith.
  • Parmi le matériel extra-terrestre volé par Torchwood on trouve un sarcophage, sans doute en clin d'œil à l'épisode de 1975 « Pyramids of Mars »
  • Le personnage d'Yvonne Hartman est inspiré de deux personnages issus de Spare Parts une nouvelle audiophonique tirée de Doctor Who sur les Cybermen, Yvonne Hartley et Doctorman Allan.

Références extérieures[modifier | modifier le code]

  • On voit un court passage parodique du soap-opéra anglais EastEnders dans lequel l'actrice Barbara Windsor voit le retour d'un personnage célèbre, Den Watts, déjà mort deux fois dans la série originale.
  • On y voit des présentateurs anglais comme Alistair Appleton, Trisha Goddard ou Derek Acorah.
  • Il est fait une rapide référence au film Ghostbusters lors de la réplique : « Qui va-t-on appeler ? GhostBusters ! » (Le Docteur - Rose).
  • Dans la version originale de l'épisode, le Docteur ne cesse de dire l'expression française « Allons-y » puis, recherche un « Alonso » afin de pouvoir dire « Allons-y, Alonso ».

Production[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

À l'origine, l'épisode devait se situer à Cardiff sur la même faille que celle qui servait de prétexte aux épisodes « Des morts inassouvis » et « L'Explosion de Cardiff » sur laquelle l'institut Torchwood aurait été situé. Mais, lorsque Davies eu en 2005 le feu vert pour initier la série spin-off Torchwood, il décida de garder la faille de Cardiff comme élément d'un second institut et de créer le scénario de cet épisode sur une seconde faille sur l'immeuble de Canary Wharf à Londres[2].

Casting[modifier | modifier le code]

Le jeu d'acteur de Freema Agyeman dans le rôle de Adeola Oshodi plut à Russell T Davies, et l'amena à la rappeler afin de jouer le rôle de l'assistante du Docteur, Martha Jones l'année prochaine. Son personnage fut révélé à la presse le 4 juillet 2006[3]. Afin d'expliquer son jeu dans deux rôles différents, le premier épisode de la saison 3, « La Loi des Judoons » fait mentionner qu'elles sont toutes les deux cousines.

Tournage[modifier | modifier le code]

Cet épisode fut tourné lors du quatrième bloc de tournage de la deuxième saison en même temps que le double épisode « Le Règne des Cybermen. » Le réalisateur engagé pour ces épisodes fut Graeme Harper qui décide d'utiliser des effets de loupes et de distorsion des visages des acteurs. L'idée était d'avoir un tournage assez concentré pour permettre à Noel Clarke et Shaun Dingwall d'être disponibles pour les prises.

Le tournage de l'épisode eu lieu de novembre à décembre 2005 dans plusieurs lieux de tournage situés dans la région de Cardiff[2],[4].

Le tournage a commencé le 2 novembre 2005 à Kennington dans les barres d'immeubles du Brandon Estate qui figure les "Powell Estate" où les Tyler vivent. Mis à part pour le tournage de quelques courtes scènes, la plus partie grosse du tournage débuta le 29 novembre, par les scènes autour et dans la salle de la sphère, au studio Unit Q2 à Newport, le studio principal servant aux épisodes de la série. C'est là que furent tournées les scènes dans la salle du levier (les 8 et 9, 12, 13, 14 et 15 décembre 2005 et du 3 au 5 janvier 2006) ainsi que celles à l'intérieur du TARDIS (17 et 18 janvier) et d'autres scènes à l'intérieur de Torchwood (Les scènes dans les couloirs de Torchwood furent filmées le 6 janvier aux studios HTV à Cardiff. Ce fut le dernier jour de tournage de Freema Agyeman en tant que second rôle (elle auditionne pour le rôle de Martha Jones le 15 février)[2]. Les scènes dans le hangar de Torchwood eurent lieu du 9 au 10 janvier dans la base militaire de la RAF St Athan. D'autres scènes à l'extérieur des "Powell Estate" furent filmées le 12 janvier dans le quartier de Gabalfa à Cardiff. La scène se situant sur une planète extra-terrestre fut tournée le 16 janvier sur la plage de Southerndown Beach près de Bridgend qui servit aussi pour la plage vue dans le prologue[2]. Différents inserts furent filmés du 19 au 27 janvier, comme la scène de la famille terrorisée, Rose dans un bus et les passages télévisés[2].

Musique[modifier | modifier le code]

On peut entendre par certains moments (la scène où le Docteur tente de piéger un fantôme dans un parc pour enfant) la musique de Murray Gold qui sera utilisée comme thème de la série Torchwood. Le thème des fantômes est le même que celui des Cybermen mais composé sur un autre temps.

TARDISode[modifier | modifier le code]

Durant la saison 2 les épisodes de Doctor Who étaient accompagnés de « TARDISodes » disponibles sur le net ou via téléphone portable, ce sont des mini-épisodes d'environ 60 secondes. N'ayant pas rencontré le succès escompté, ils ont été arrêtés à la fin de la saison 2. Ceux-ci furent scénarisés par Gareth Roberts. À l'origine pour celui lié à cet épisode, Roberts pensait faire un vrai-faux clip d'entraînement de Torchwood[2]. Finalement, il montre un journaliste proposant à sa rédactrice en chef de faire un article sur Torchwood. On le voit fouiller des documents, retrouver la trace de sa création par la reine Victoria ainsi que l'explosion d'un vaisseau lors du Noël précédant. Finalement, au moment où il remet son article, des gens viennent l'arrêter et saluent la rédactrice pour sa fidélité à l'institut Torchwood. Interné de force par des médecins, le journaliste hurle « je suis au courant pour les fantômes ».

Diffusion et réception[modifier | modifier le code]

Pour laisser la surprise du contenu de la sphère, les épisodes envoyés à la presse avaient été amputés de la dernière scène[5].

L'épisode fut diffusé pour la première fois le 1er juillet 2006 sur BBC1 et a rassemblé 8,19 millions de téléspectateurs ce qui en fit le septième programme le plus regardé de la semaine après un match de football de la coupe du monde 2006 et deux épisodes de Coronation Street.[6] L'épisode obtint un indice de satisfaction de 86 %[2] .

Critiques[modifier | modifier le code]

L'épisode fut bien reçu par la critique. Le journal The Stage résume l'épisode à un « concours de tension, plein de drame, de pleurs, d'adversité et deux forces l'une face à l'autre avant la bataille ultime » en parodiant les avis sur le match de foot qui avait lieu plus tôt dans la soirée. L'auteur de la critique explique que le cliffhanger de la fin d'épisode a accru son affection pour la série. Le critique du journal The Guardian estime que l'épisode est « Who de retour au meilleur de sa forme » tandis que celui de The People complimenta l'humour de la scène où le Docteur zappe sur différentes chaînes[7]. Jacob Clifton du site Television Without Pity donne à l'épisode la note de A-[8]. Le critique du site IGN, Ahsan Haque, donne la note de 9,8 sur 10 et complimente l'épisode pour son ambiance et la révélation concernant l'attaque des Cybermen et des Daleks, concluant que « vous ne pouvez pas imaginer un cliffhanger meilleur que ça »[9].

L'épisode fut nommé en 2007 pour un Hugo Award dans la catégorie Best Dramatic Presentation, Short Form[10] mais le prix revint à l'épisode « La Cheminée du temps. »[11]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Doctor Who spin-off made in Wales », BBC News,‎ 17 octobre 2005
  2. a, b, c, d, e, f et g Shannon Patrick Sullivan, « Army of Ghost/Doomsday », A Brief History of Time (Travel),‎ 27 juillet 2006 (consulté le 27 janvier 2014)
  3. BCC press release "Freema Agyeman is New Companion Martha Jones"
  4. (en) « Army of Ghost - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 27 janvier 2014)
  5. « Fear Forecast: Army of Ghosts », Doctor Who microsite, BBC (consulté le 2006-09-16)
  6. « Army of Ghosts Final Ratings » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 2006-07-18. Mis en ligne le 10 décembre 2007, consulté le 2008-01-17
  7. « TARDIS report: Week in Review » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 2006-07-06. Mis en ligne le 10 décembre 2007, consulté le 2008-01-17
  8. Jacob Clifton, « Et in Arcadia Ego: Army of Ghosts recap », Television Without Pity,‎ 2006-12-30 (consulté le 2008-01-18)
  9. Ahsan Haque, « Army of Ghosts review », IGN,‎ 2006-12-22 (consulté le 2008-01-17)
  10. « Nippon 2007 Hugo Nominees », World Science Fiction Society (consulté le 2007-03-29)
  11. « 2007 Hugo Awards », thehugoawards.org, World Science Fiction Society,‎ 2007-09-01 (consulté le 2007-09-01)