L'Arche russe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Arche russe

Titre original Русский ковчег
Réalisation Alexandre Sokourov
Scénario Anatoli Nikiforov,
Alexandre Sokourov
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la Russie Russie
Sortie 2002
Durée 96 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Arche russe (en russe : Русский ковчег, Rousski kovtcheg) est un film russe réalisé par Alexandre Sokourov, sorti en 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Accompagnant un visiteur étranger (l'écrivain français Astolphe de Custine, auteur de La Russie en 1839, ouvrage qui fera découvrir la Russie à de nombreux Européens au moment de sa publication en 1843), sans être vu des personnages, le narrateur visite le musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg. Lors de sa visite, le narrateur et l'étranger rencontrent les héros de quatre cents ans d'histoire russe, comme le tsar Pierre le Grand ou le poète Alexandre Pouchkine.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film a la particularité d'être constitué d'un seul plan séquence de 96 minutes. Cette prouesse technique a été rendue possible grâce au développement de la vidéo numérique en haute définition, où l'image peut être enregistrée directement sur disque dur, repoussant les contraintes du tournage sur pellicule notamment de temps. Aucun montage n'a donc été nécessaire, toutefois l'étalonnage est légèrement différent sur certaines sections pour rattraper les différences de couleurs et de luminosité.

Il a fallu plusieurs mois de répétitions pour régler le mouvement de la caméra ainsi que le jeu des 850 acteurs et environ 1 000 figurants[1]. Après trois prises interrompues, la quatrième fut la bonne. C'est donc l'un des tournages les plus courts de l'histoire du cinéma : la journée du 23 décembre 2001.

Par ce choix technique contraint — l'équipe ne pouvait disposer du décor plus longtemps[1] — mais aussi esthétique, le réalisateur a voulu rendre hommage à l'histoire de son pays dans le décor du musée de l'Ermitage, « dans un souffle »[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Voir le documentaire sur la réalisation du film, inclus dans le DVD.
  2. Note d'intention d'Alexandre Sokourov sur le site du film