L'Année du dragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Year of the Dragon.

L'Année du dragon

Titre original Year of the Dragon
Réalisation Michael Cimino
Scénario Oliver Stone
Michael Cimino
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Dino De Laurentiis Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Policier
Sortie 1985
Durée 134 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Année du dragon (Year of the Dragon) est un film policier américain de Michael Cimino sorti en 1985, avec dans les rôles principaux Mickey Rourke, Ariane Koizumi et John Lone.

Le scénario du film, écrit par Michael Cimino et Oliver Stone, est l'adaptation d'un roman de Robert Daley. Ce film était pour Cimino le premier après l'échec retentissant du film La Porte du paradis en 1980.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Capitaine Stanley White, ancien vétéran de la Guerre du Viêt Nam et fils d'immigrés d'origine polonaise, est flic à New York. Muté dans le quartier de Chinatown, Stanley part en guerre contre les bandes criminelles de trafiquants de drogue de la mafia chinoise new-yorkaise (les triades chinoises) qui gangrènent le quartier et qui se livrent à des assassinats et des règlements de compte sauvages, conséquence de la vente de drogue, de la pratique du racket et de l'extorsion de fonds.

Policier le plus décoré de New York, Stanley White est colérique, têtu et arrogant, et en conflit avec sa hiérarchie ; il devient revanchard et s’attaque de front à cet empire asiatique opaque, en grande partie souterrain, déployé sur Manhattan, dans une guerre qu'il compte mener jusqu'au bout et seul si nécessaire.

Stanley entre alors en conflit avec Joey Tai, un jeune et ambitieux homme d'affaire d'origine chinoise de Chinatown, qui s'est hissé parmi les autres trafiquants de manière impitoyable pour parvenir à la tête de la triade familiale. Conséquence de son ambition, il devient une figure emblématique de Chinatown, tant pour lui-même que pour l'activité des triades, et donc une cible de choix pour Stanley. Ensemble, ils vont mettre fin à la trêve informelle qui existait entre les triades et la police de Chinatown, même si cela doit les conduire à une guerre personnelle l'un contre l'autre.

Stanley, qui est un homme marié, va aussi tomber amoureux de Tracy Tzu, une journaliste d'investigation de la télévision, d'origine chinoise, qui va être la victime d'une attaque brutale de la part de criminels qui la violeront, tout comme la femme de Stanley, qui sera assassinée sous ses yeux.

Ces évènements feront de Stanley White un homme plus déterminé que jamais à vouloir enrayer et détruire ces triades, et spécialement Joey Tai.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

L'Année du dragon fut taxé de racisme à sa sortie : les personnages de chinois y seraient présentés comme des stéréotypes, s’exploitant entre eux, étant brutaux, fourbes, cupides et, pour les truands, ne pensant qu’à tuer.

« Plus de quinze ans après sa sortie en salles, L'Année du dragon a conservé toutes ses couleurs flamboyantes. Grâce notamment à la réalisation de Cimino, qui place ses personnages dans des décors plus somptueux les uns que les autres.

En regardant ce film, on ne peut s'empêcher d'y voir une allégorie de la carrière de Michael Cimino. Esseulé suite à l'échec de La Porte du paradis, mis au ban par ses pairs (tout comme Stanley White), il a dû lutter pour retrouver les chemins des plateaux de cinéma. L'Année du dragon prouve seulement son talent et son absence totale de compromissions. Qui s'en plaindra... »

— Edgar Hourrière, www.avoir-alire.com[5]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sources : Internet Movie Database[6]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Exécutif en charge
  2. Comme Fred Caruso
  3. Comme John Caglione
  4. Comme David Craig Forrest
Références
  1. (en) Section Business sur l'Internet Movie Database - Consulté le 6 septembre 2009.
  2. « Year of the Dragon », sur Box Office Mojo (consulté le 22 février 2013).
  3. « L'Année du dragon », sur Jp's Box-office (consulté le 22 février 2013).
  4. (en) Section Locations sur l'Internet Movie Database - Consulté le 6 septembre 2009 - Sauf référence contraire.
  5. (fr) Critique du film sur www.avoir-alire.com, consulté le 6 septembre 2009.
  6. (en) Section Awards sur l'Internet Movie Database - Consulté le 6 septembre 2009.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gina Marchetti, Conclusion: The Postmodern Spectacle of Race and Romance in 'Year of the Dragon' . Romance and the "Yellow Peril": Race, Sex, and Discursive Strategies in Hollywood Fiction. University of California Press, Berkeley, Californie (1993).
  • Gina Marchetti, Ethnicity, the Cinema and Cultural Studies. Unspeakable Images: Ethnicity and the American Cinema. University of Illinois Press, Urbana, Illinois (1991).
  • Alain Masson, L’année du dragon. Positif n.297 (novembre 1985).
  • John Pym, After the Deluge. Sight and Sound n.55 (décembre / janvier 1985-86).
  • Serge Toubiana, Il n'y a pas d'affaire Cimino. Cahiers du cinéma n.378 (décembre 1985).
  • Robin Wood, Hero/Anti-Hero: The Dilemma of ‘Year of the Dragon’. CineAction! n.6 (été / automne 1986).

Liens externes[modifier | modifier le code]