L'Anglais et le Gallois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Anglais et le Gallois (English and Welsh) est une conférence donnée par J. R. R. Tolkien à Oxford le 21 octobre 1955, dans le cadre de la série de conférences O'Donnel, dédiée à l'étude de l'élément breton ou celtique dans la langue anglaise.

Contenu[modifier | modifier le code]

Tolkien y développe les relations historiques entre l'anglais et le gallois, dont la connaissance est, selon lui, « aussi essentielle […] qu'une connaissance du norrois ou du français[1] » pour un philologue anglais. Il avance également la théorie selon laquelle un individu a une « langue natale » distincte de sa « première langue apprise », qui correspond à « ses préférences linguistiques inhérentes »[2]. Il illustre cette idée avec sa propre expérience des langues, avec « l'anglais, teinté d'un soupçon d'afrikaans » comme sa langue maternelle, et le gotique comme son premier « coup de foudre », suivi par le finnois, qui lui a « procuré le plaisir le plus extrême », et bien sûr le gallois, qu'il avait découvert dans son enfance en lisant des noms écrits à la craie sur des wagons de charbon[3].

Postérité[modifier | modifier le code]

C'est dans cette conférence qu'apparaît l'idée selon laquelle l'expression cellar door (littéralement « porte de la cave ») recèle une beauté particulière[4]. Cette affirmation a souvent été reprise par la suite, et parfois attribuée de façon erronée.

Publication[modifier | modifier le code]

Le texte de la conférence a été publié dans le recueil Angles and Britons: Conferences O'Donnell (1963), ainsi que dans le recueil d'essais de Tolkien Les Monstres et les Critiques et autres essais (1983), édité par son fils Christopher.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Monstres et les Critiques, p. 204
  2. Les Monstres et les Critiques, p. 235
  3. Carpenter, p. 36-37
  4. Les Monstres et les Critiques, p. 236

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]