L'Amour en fuite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Amour en fuite

Réalisation François Truffaut
Scénario François Truffaut
Marie-France Pisier
Jean Aurel
Suzanne Schiffman
Acteurs principaux
Pays d’origine France
Sortie 1979
Durée 100 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Amour en fuite est un film français réalisé par François Truffaut, sorti en 1979.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Antoine et Christine sont mariés depuis huit ans. Christine donne des cours de violon au Conservatoire, Antoine a écrit un roman. Liliane devient la nouvelle élève et amie de Christine. Liliane écrit des livres pour enfants et Christine devient illustratrice des livres. Antoine aime lire des romans de Colette. Alors il voit des lesbiennes partout : « À ta place je ferais attention », dit-il à Christine. Finalement c'est avec Liliane qu'il trompera Christine. Et Antoine donne une explication qui lui ressemble à cent pour cent. Il avait offert un livre à Liliane et le lendemain il a vu que pour protéger ce livre, elle l'avait recouvert avec du papier journal. Il a été tellement ému qu'aussitôt il a couché avec elle. « Il a besoin d'une femme, d'une maîtresse, d'une petite sœur ou d'une nourrice, d'une infirmière et moi je me sens incapable de jouer tous les rôles à la fois », déclare Liliane à Christine en expliquant sa rupture avec Antoine.

Une année passe. Christine rappelle à Antoine qu'ils divorcent aujourd'hui et que leur fils Alphonse, part en classe de mer le soir même. Christine, occupée au conservatoire, ne peut conduire Alphonse au train, elle demande à Antoine de le faire. Dans un taxi Antoine et Christine se souviennent de leur passé commun lorsqu'ils échangeaient les Baisers volés, puis leur cohabitation dans le Domicile conjugal. Antoine et Christine Doinel sont le premier couple à divorcer par consentement mutuel. Les journalistes posent des tas de questions aux ex-époux. Christine dira que le divorce par consentement mutuel a été inventé par la République... et qu'il servira à Napoléon pour larguer Joséphine.

À la gare, Antoine rencontre Colette, avocate, et ex-amour platonique. Antoine parle de sa vie avec Christine et de son prochain roman : il s'agit d'un individu, au sous-sol d'un bistrot, en train de rompre avec une femme au téléphone. Dans un moment de colère il déchire sa photo, raccroche et s'en va. Un autre homme ramasse les morceaux éparpillés dans la cabine téléphonique et reconstitue la photo. Amoureux du visage recomposé, l'homme part à la recherche de l'original. En fait c'est la propre histoire d'Antoine et le début de son aventure avec Sabine Barnerias. Antoine saute du train et Colette retrouve dans son compartiment la photo reconstituée. Elle déchiffre au dos un nom : Barnerias. C'est celui de son ami Xavier. Sabine serait-elle l'épouse cachée de son amant ? Colette se rend chez Sabine et croise Christine dans l'escalier. Christine est en chargée de mission. Christine parle avec Colette sur Antoine. Christine raconte les disputes d'Antoine avec Liliane puis l'adultère et la fin de la relation avec Liliane. Christine déclare que Sabine est la jeune sœur de Xavier. Colette donne la photo à Christine et Christine la rend à Antoine, qui la donne à Sabine.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

« Je savais, en le tournant, que je faisais une connerie. »

— François Truffaut, Cahiers du cinéma, septembre 1980

« À quoi reconnaît-on que l'on est amoureux ? C'est très simple. On est amoureux quand on commence à agir contre son intérêt. »

— Antoine Doinel, dans le roman de Truffaut, Les Salades de l'Amour

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David Foenkinos, La Délicatesse, Gallimard,‎ 20 août 2009, 200 p. (ISBN 978-2070126415)

Liens externes[modifier | modifier le code]