L'Alouette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alouette.
L'Alouette
Auteur Jean Anouilh
Genre Théâtre
Éditeur original Éditions de la Table ronde
Lieu de parution original Drapeau de la France France
Date de parution originale 1953
Date de la 1re représentation 15 octobre 1953
Metteur en scène Jean Anouilh et Roland Piétri
Lieu de la 1re représentation Théâtre Montparnasse
Chronologie
Précédent Cécile ou l'École des pères Ornifle ou le Courant d'air Suivant

L'Alouette est une pièce de théâtre en un acte de Jean Anouilh créée au théâtre Montparnasse (Paris) le 15 octobre 1953.

Elle fait partie des Pièces costumées avec Becket ou l'Honneur de Dieu (1959) et La Foire d'empoigne (1962).

Résumé[modifier | modifier le code]

Jeanne d'Arc, l'Alouette, est à Rouen, face à ses juges. La pièce alterne entre les scènes d'accusation de l'évêque Cauchon, de l'Inquisiteur, du promoteur, du comte de Warwick et les flash back qui retracent la vie publique de la pucelle. Jeanne tour à tour naïve et insolente, toujours pleine de bon sens, tient tête. Pourtant, devant les assauts répétés de ses contradicteurs, elle consent à renier ses actes et ses certitudes passées pour échapper au bûcher. Mais dans un ultime acte d'héroïsme, elle revient sur son abjuration et assume de devenir le personnage hors du commun qu'au fond d'elle, elle souhaite être.

Dans un ultime flash back, la pièce se finit en apothéose sur une Jeanne d'Arc triomphante au sacre de Charles VII.

Distribution originale[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

Le promoteur : Tu blasphèmes! L'homme est impureté, stupre, visions obscènes! L'homme se tord sur sa couche dans la nuit, en proie à toutes les obsessions de la bête...
Jeanne : Oui, messire. Et il pèche, il est ignoble. Et puis, soudain, on ne sait pas pourquoi (il aimait tant vivre et jouir, ce pourceau), il se jette à la tête d'un cheval emballé, en sortant d'une maison de débauche, pour sauver un petit enfant inconnu et les os brisés, meurt tranquille, lui qui s'était donné tant de mal pour organiser sa nuit de plaisir...
Le promoteur : Il meurt comme une bête dans le péché, damné, sans prêtre!
Jeanne : Non, messire, tout luisant, tout propre, et Dieu l'attend en souriant. Car il a agi deux fois comme un homme, en faisant le mal et en faisant le bien. Et Dieu l'avait justement créé pour cette contradiction.

Notes sur la pièce[modifier | modifier le code]

À sa création, la pièce connut 608 représentations.