L'Aigle de la Neuvième Légion (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Aigle de la Neuvième Légion.

L'Aigle de la Neuvième Légion

Titre original The Eagle
Réalisation Kevin Macdonald
Scénario Jeremy Brock d'après le roman de Rosemary Sutcliff
Acteurs principaux
Sociétés de production Focus Features
Film4
Toledo Productions
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni, Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Péplum
Sortie 2011
Durée 114 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Aigle de la Neuvième Légion (The Eagle) est un péplum britannico-américain réalisé par Kevin Macdonald. Il s'agit d'une adaptation du roman L'Aigle de la Neuvième Légion (The Eagle of the Ninth) de Rosemary Sutcliff, lui-même inspiré d'une énigme historique, la supposée disparition de la neuvième légion romaine dans le nord de l'Ecosse au début du IIe siècle de notre ère[1]. Le film est sorti le 11 février 2011 aux États-Unis[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 140 de notre ère, à l'époque de l'empire romain, un jeune centurion, Marcus Aquila, tente de lever le mystère qui plane sur la disparition de la neuvième légion romaine, survenue vingt ans plus tôt, et qui était commandée par son père. À cette fin, Aquila se rend au nord de la Grande-Bretagne en compagnie d'un esclave, Esca. Tous deux s'aventurent au delà du mur d'Hadrien, jusqu'en Calédonie, où ils sont confrontés aux tribus pictes. Aquila est déterminé à retrouver l'emblème de la légion, l'aigle romain, disparue en territoire picte en même temps que son père. Au cours de son voyage, Aquila rencontre une tribu locale, le « peuple des phoques ».

Production[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre français : L'Aigle de la Neuvième Légion[3]
  • Titre original : The Eagle
  • Réalisateur : Kevin Macdonald
  • Scénario : Jeremy Brock[1]
  • Musique : Atli Örvarsson, Dave Fleming
  • Casting : Des Hamilton, Des Hamilton, Jina Jay
  • Directeur de la photographie : Anthony Dod Mantle
  • Montage : Justine Wright
  • Direction artistique : Peter Francis, Neal Callow, Zsuzsa Kismarty-Lechner
  • Costumes : Michael O'Connor
  • Superviseurs des effets visuels : John Lockwood, Steve Street
  • Producteur : Duncan Kenworthy
  • Coproducteur : Caroline Hewitt
  • Producteurs exécutifs : Miles Ketley, Charles Moore, Tessa Ross
  • Production : Focus Features, Film4, Toledo Productions
  • Budget : 25 millions $
  • Langues : anglais, gaélique écossais (pour certains dialogues)
  • Genre : Péplum
  • Durée : 114 minutes

Distribution[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Le Loch Lomond, l'un des lieux de tournage du film.

Le tournage a démarré le 24 août 2009 et a été réalisé entièrement sur site, en Écosse et en Hongrie[1]. Pour les scènes tournées en Écosse, la production s'est installée à Film City, à Glasgow, et a tourné notamment au nord d'Ullapool dans le Wester Ross, et autour de Loch Lomond[5]. La production s'est aussi déplacée dans le village d'Achiltibuie, sur la côte ouest écossaise, en face des îles Summer[6].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Kevin Macdonald voulait mettre en scène la confrontation entre la culture romaine de Marcus Aquila et les cultures des tribus habitant la région à l'époque, les Pictes mais aussi d'autres tribus celtes ; ces tribus, et notamment les Pictes, étant très mal connues, il disposait d'une certaine liberté pour en offrir une reconstitution[6]. Afin de mettre en place un symbolisme contemporain, les Romains sont tous joués par des Américains, tandis que les tribus locales sont jouées par des Écossais[6]. Les tribus locales apparaissant dans le film parlent en gaélique. Ce détail est historiquement inexact, car le gaélique n'a été introduit en Écosse qu'au quatrième siècle : il est plus probable qu'à l'époque à laquelle se situe le film, les tribus celtes parlaient le picte, autre langue de la famille des langues celtiques, mais très différente du gaélique[5]. Kevin Macdonald a néanmoins choisi le gaélique pour donner à voir un équivalent proche des langues de la région[6]. Outre la langue gaélique, Macdonald s'est aussi intéressé à la danse et à la musique celtique ancienne, en employant des instruments comme le carnyx[6].

The Eagle traite globalement du même sujet que Centurion de Neil Marshall, sorti en 2010. Cependant, The Eagle est une adaptation à l'écran de L'Aigle de la 9e légion de Rosemary Sutcliff, un classique de la littérature pour la jeunesse en Grande-Bretagne, publié en 1954[7]. Les deux films ont en commun de traiter du thème de la confrontation entre une armée impérialiste et les populations locales et de développer indirectement une réflexion politique sur des conflits comme la guerre d'Afghanistan des années 2000[7]. À l'instar des westerns crépusculaires, qui dénonçaient l'attitude des États-unis au Vietnam, ce film dénonce l'impérialisme américain en le comparant à l'empire romain...

Réception[modifier | modifier le code]

Réception dans les pays anglo-saxons[modifier | modifier le code]

Le film sort aux États-Unis le 11 février 2011, puis au Royaume-Uni le 25 mars. Il reçoit dans ces deux pays un accueil critique dans l'ensemble tiède : à la date du 3 mai, le site de synthèse de critiques Rotten Tomatoes lui donne une moyenne de 5,4 sur une échelle de 10, fondée sur 133 critiques de presse[8], tandis que le site Metacritic lui donne une note de 55 sur 100 fondée sur 35 critiques de presse[9].

Box office[modifier | modifier le code]

  • Alt=Image de la Terre Mondial : 40 millions $ [10]
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 20 millions $
  • Drapeau de la France France : 2,1 millions $ (225 000 entrées)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « The Eagle of the Ninth Starts Principal Photography », article sur le site Comingsoon.net, 24 août 2009. Page consultée le 1er février 2011.
  2. (en) L'Aigle de la Neuvième Légion (film) sur l’Internet Movie Database. Page consultée le 1er février 2011.
  3. Fiche du film sur allociné. Page consultée le 23 mars 2011.
  4. Il s'agit d'ailleurs d'une erreur historique. Ce personnage porte deux praenomina - Lucius et Caius - mais aucun cognomen, Metellus étant un nom gentilice très courant sous la République.
  5. a et b « Hollywood searches for Gaelic child star », article de Brian Pendreigh dans le Sunday Times, 2 août 2009. Page consultée le 1er février 2011.
  6. a, b, c, d et e « Kevin Macdonald will bring to film pre-Celtic clash of the cultures », article de Magnus Linklater dans le Sunday Times, 3 août 2009. Page consultée le 1er février 2011.
  7. a et b Centurion kicks off British sword and sandals film wave, article de Charlotte Higgins dans le Guardian, 22 avril 2010. Page consultée le 1er février 2011.
  8. Fiche du film sur le site Rotten Tomatoes. Page consultée le 3 mai 2011.
  9. Fiche du film sur Metacritic. Page consultée le 3 mai 2011.
  10. http://boxofficemojo.com/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]