L'Affaire Protheroe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Murder at the Vicarage.
L'Affaire Protheroe
Image illustrative de l'article L'Affaire Protheroe

Auteur Agatha Christie
Genre Roman policier (Whodunit)
Version originale
Titre original The Murder at the Vicarage
Langue originale Anglais
Pays d'origine Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 1930
Version française
Traducteur Claude Pierre-Langers
Lieu de parution Paris
Éditeur Librairie des Champs-Élysées
Collection Le Masque no 114
Nombre de pages 253 p.
Série Miss Marple
Chronologie
Miss Marple au Club du Mardi Suivant

L'Affaire Prothero ou l'Affaire Protheroe (The Murder at the Vicarage dans les éditions originales anglophones) est un roman policier écrit par Agatha Christie, publié en 1930, mettant en scène la détective amateur Jane Marple.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le colonel Protheroe, a pris sa retraite à St. Mary Mead où il réside avec sa jeune épouse. Il se rend impopulaire auprès des habitants du village, exigeant par exemple sans le moindre tact de vérifier les comptes de l'église pour « s'assurer qu'il n'y a pas de détournement de fonds ». Or il est retrouvé mort d'une balle dans la tête, dans le bureau même du pasteur. Les soupçons de la police s'orientent toutefois très rapidement dans une autre direction, tandis qu'une célibataire du village, Miss Marple, mène parallèlement sa propre enquête...

Commentaires[modifier | modifier le code]

Le roman est le premier des treize ouvrages d'Agatha Christie dans lesquels apparaît Miss Marple. Toutefois, il ne s'agit pas de sa première apparition chronologique. En effet, Agatha Christie avait précédemment publié 6 nouvelles du futur recueil Miss Marple au Club du Mardi, dans les colonnes du magazine The Sketch, en 1928. Cependant, dans ces nouvelles, la nouvelle héroïne d'Agatha Christie, bien que donnant toujours la clé de l'énigme posée, restait un peu à l'arrière-plan et n'avait pas encore l'« épaisseur » que lui donnera la romancière dans les douze romans où elle la mettra en scène.

Le personnage de Miss Marple est une nouvelle variation, dans un registre différent, du thème de la vieille fille observatrice déjà utilisé en 1926 dans Le Meurtre de Roger Ackroyd, via le personnage de Caroline Sheppard. Avec une différence notable : la sœur du docteur Sheppard, dans le roman de 1926, était visiblement plus jeune et « dynamique » que ne l'est Miss Marple lors de sa première prestation dans l'Affaire Protheroe, où on la devine âgée d'environ 65 ans.

Agatha Christie attendra une douzaine d'années, en dehors de la publication de la suite des nouvelles de Miss Marple au Club du Mardi en 1932, avant de faire « revivre » Miss Marple, dans Un cadavre dans la bibliothèque (1942). Agatha Christie semble avoir éprouvé une certaine prédilection pour décrire les rapports humains au sein d'une communauté villageoise, et a apparemment estimé que la vision exercée d'une célibataire endurcie pouvait constituer un bon point de départ pour la description d'un microcosme. Le personnage de Miss Marple a pu aussi jouer le rôle de dérivatif pour son auteur, à diverses périodes où elle était quelque peu « lassée » de son héros principal, Hercule Poirot.

Comme plusieurs romans d'Agatha Christie, l'Affaire Protheroe est raconté à la première personne, le narrateur étant ici Leonard Clement, le pasteur de St. Mary Mead.

Éditions et variations du titre[modifier | modifier le code]

Le roman est sorti simultanément avec deux titres différents (l'un sans article initial, l'autre avec) des deux côtés de l'Atlantique. Les titres des éditions françaises ont également subi des variations : « Prothero » était ainsi épelé dans la traduction de 1932 de Claude-Pierre Langers (et encore en usage dans l'édition de 1967 de la collection « Club des masques », tandis que la nouvelle traduction de 1991, réalisée par Raymonde Coudert (à la fois pour le tome 2 des Intégrales et en réédition dans la collection « historique » Le Masque) faisait cette fois usage de la graphie « Protheroe ».

  • Murder at the Vicarage, Collins, Londres, 1930.
  • The Murder at the Vicarage, Dodd Mead, New York, 1930. 319 p. 20 cm.
  • L'Affaire Prothero, traduction de Claude Pierre-Langers, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque », no 114, Paris, 1932. In-16, 250 p.
  • L'Affaire Protheroe, traduction de Raymonde Coudert, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque », no 114, Paris, 1991. In-16, 285 p. (ISBN 2-7024-2165-2).
  • L'Affaire Protheroe, traduction de Raymonde Coudert, in Les Intégrales – Agatha Christie : Tome 2 : Les années 1926-1930, Librairie des Champs-Élysées, Paris, 1991. (ISBN 2-7024-2087-7).

Adaptation théâtrale[modifier | modifier le code]

En 1949, Moie Charles et Barbara Toy écrivirent pour le théâtre la pièce Murder at the Vicarage, et en confièrent la mise en scène à Reginald Tate. La pièce fut jouée pour la première fois au Playhouse Theatre de Londres, le 16 décembre 1949, avec dans les principaux rôles Barbara Mullen (Miss Marple), Jack Lambert, Genine Graham et Reginald Tate lui-même.

Adaptations télévisées[modifier | modifier le code]

Première adaptation (1970)[modifier | modifier le code]

Première adaptation télévisée de l'Affaire Prothero, en 1970, dans un téléfilm allemand intitulé Mord im Pfarhaus, initialement diffusé par la ZDF (2e chaîne allemande) le 21 novembre 1970, et apparemment jamais diffusé en France.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Mord im Pfarhaus
  • Réalisation : Hans Quest
  • Scénario : Peter Goldbaum, d'après une dramatique de Moie Charles et Barbara Toy, elle-même adaptée du roman d'Agatha Christie.

Distribution[modifier | modifier le code]

Inge Langen (Miss Marple), Herbert Mensching (le pasteur), Käte Jaenicke (Mary, la servante), Ingrid Capelle (Griselda), Heinz Bennent (Lawrence Redding), Edith Schneider (Anne Hampton), Willy Semmel Rogge (l'inspecteur Slack), Paula Denk (Mrs Price Ridley), Helga Anders (Virginia Hampton), Paul Neuhaus (Ronald Hawes), Fritz Hanecke (Dr. Haydock), Christian Margulies (Dennis).

Deuxième adaptation (1986)[modifier | modifier le code]

L'Affaire Protheroe a été adaptée, en 1986, dans un téléfilm intitulé L'Affaire Protheroe (The Murder at the Vicarage), dans le cadre de la série télévisée britannique Miss Marple (en anglais : Agatha Christie's Miss Marple).

Troisième adaptation (2004)[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la série britannique Miss Marple avec Geraldine McEwan dans le rôle-titre. À noter que le colonel Protheroe est joué par Sir Derek Jacobi et son épouse par Janet McTeer. En parallèle de l'histoire principale, nous nous trouvons confrontés à l'histoire sentimentale personnelle de Miss Marple, au travers de flash-back réguliers dans les souvenirs de la vieille dame.

À noter pour la petite histoire, que l'actrice Julie Cox qui joue le rôle de Jane Marple jeune est celle qui tient le rôle d'Elsa Greer dans l'adaptation de 2003 de Cinq petits cochons dans la série Hercule Poirot avec David Suchet dans le rôle-titre. Elle partage donc pour la deuxième fois l'affiche avec l'actrice Rachael Stirling qui joue Griselda Clement, la femme du pasteur. En effet, celle-ci était Carolyn Crayle dans Cinq petits cochons. D'ailleurs, en guise de clin d'œil, au début de cette version de l'Affaire Protheroe, on voit distinctement dans l'atelier du peintre Lawrence Redding, le portrait de l'actrice Rachael Sterling qu'avait peint le personnage du mari assassiné de Carolyn Crayle, Amyas Crayle, dans Cinq petits cochons. Deux romans, deux personnages de femmes, deux personnages de peintres, deux histoires différentes menées par deux détectives différents mais un seul portrait dans les deux ateliers : celui de l'actrice Rachael Sterling qui a joué les deux rôles.