L'Affaire Pélican (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pelican.

L'Affaire Pélican

Titre original The Pelican Brief
Réalisation Alan J. Pakula
Scénario John Grisham,Alan J. Pakula
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Sortie 1993
Durée 2h11

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Affaire Pélican (The Pelican Brief) est un film américain réalisé par Alan J. Pakula, sorti le 17 décembre 1993.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux magistrats de la Cour suprême sont assassinés. Seule, une jeune étudiante en droit, Darby Shaw (Julia Roberts), décide de découvrir la vérité. Elle réunit toutes les pièces et regroupe ses théories dans un dossier. Son amant, Thomas Callahan, le transmet à un de ses amis du FBI. Le dossier, sous le nom d'affaire Pélican, remonte alors dans les différentes instances fédérales jusqu'au bureau du Président. La vie de Darby Shaw est alors menacée. Elle contacte alors un journaliste du Washington Herald[1], Gray Grantham (Denzel Washington), qui enquête également sur le meurtre des magistrats afin de révéler l'affaire...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Les droits du livre de John Grisham ont été achetés avant même sa sortie, l'auteur en ayant écrit un échantillon qui a aussitôt intéressé les producteurs de la Warner.
  • John Grisham a décrit le personnage de Darby Shaw en ayant Julia Roberts en tête.
  • F. Denton Voyles est le chef du FBI dans tous les livres de Grisham où cette organisation joue un rôle.
  • Denton Voyles apparaît également dans le film La Firme (1993), une autre adaptation d'un roman de John Grisham.
  • Le tournage a eu lieu du 22 mai au 20 juillet 1993 à La Nouvelle-Orléans, dans le Maryland et à Washington.
  • La scène où Julia Roberts et Sam Shepard conversent dans une salle de classe a été tournée dans une véritable salle de classe de l'Université Tulane de La Nouvelle-Orléans, aujourd'hui déménagée.
  • Victor Mattiece, le méchant qui planifie tous les assassinats et est à la tête du complot, n'apparaît jamais dans le film, au contraire du roman.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Quotidien fictif reprenant le nom d'un ancien quotidien ayant existé de façon indépendante entre 1906 et 1939, fusionnant à cette date avec un ancien titre Washington Times (sans rapport avec l'actuel journal de ce titre) dans le quotidien Washington Times-Herald, avant d'être racheté en 1954 par le Washington Post, avec lequel il fusionne alors.