L'Œil du mal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Œil du mal

Titre original Eagle Eye
Réalisation D. J. Caruso
Scénario Dan McDermott
John Glenn
Travis Wright
Hillary Seitz
Acteurs principaux
Sociétés de production DreamWorks Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action, Thriller
Sortie 2008
Durée 118 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Œil du mal (Eagle Eye) est un film américain d'action/thriller réalisé par D. J. Caruso en 2008. Aux États-Unis, le film a reçu l'interdiction PG-13 par la MPAA. Le film connaît une adaptation au format IMAX par un travail de retouche[1]. Aux États-Unis, le film est sorti le 26 septembre 2008 dans 3 300 salles à travers le pays[2]. En France, le film est sorti le 24 décembre 2008.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jerry, un jeune homme, découvre en rentrant chez lui du matériel de guerre. Juste après, il se retrouve embarqué par des agents du FBI auxquels il échappe quelques heures plus tard. Plus loin, Rachel, mère de famille célibataire et clerc de notaire , est contactée par une femme qui lui dit de monter dans une voiture dans laquelle elle retrouve Jerry. Tous les deux sont alors obligés d'intégrer une cellule spéciale et de suivre à la lettre les directives qu'on leur donne. À la fin, il sera récompensé par le FBI prés une longue aventure. Il retrouvera plus tard Rachel, le jour de l'anniversaire de son fils. Une relation naît entre les deux personnages.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôles principaux[modifier | modifier le code]

Jerry est un jeune fainéant étiqueté comme terroriste, embarqué dans une aventure qui le dépasse, il sera aidé par Rachel pour s'en sortir. Mais il y a aussi son frère jumeau Ethan, un jeune homme adroit, intelligent, jeune lieutenant dans l'US Air Force travaillant sur une activité à caractère secret et qui trouve la mort dans des circonstances mystérieuses.
Une jeune mère célibataire étiquetée comme terroriste, embarquée malgré elle dans une aventure qui la dépasse, s'en sortira avec l'aide de Jerry (Shia LaBeouf).
Membre de la police de l'US Air Force[3].
Le chef de la cellule anti-terroriste du FBI[4].
Collègue de Thomas Morgan qui l'aidera dans l'enquête terroriste[5].

Rôles secondaires[modifier | modifier le code]

  • William Sadler (VF : Georges Claisse) : William Shaw
  • Eric Christian Olsen  : Craig
  • Cameron Boyce : Sam Holloman, le fils de Rachel Holloman
  • Michael Chiklis (VF : Patrick Floersheim) : George Callister, le secrétaire à la défense
  • Madylin Sweeten : Becky
  • Anthony Mackie (VF : Emmanuel Garijo) : Major Bowman, un soldat assigné à contrôler un super ordinateur
  • Jerry Ferrara (VF : Tony Marot) : un ami de Jerry Shaw (non crédité au générique de fin)
  • Angelina Lyubomirova : Cliente de l'ATM
  • Stacey Scowley : Barmaid
  • Anthony Azizi : Turan
  • Madison Mason (VF : Gérard Rinaldi) : Le président
  • Charles Carroll (VF : Jean-Claude Sachot) : M. Miller
  • Gary Houston : Médecin légiste
  • Jay Disney : Propriétaire de la Mercedes
  • Tommy Bartlett : Le conducteur du train
  • Lorenzo Eduardo : Kwame
  • Michael Bretten : Le voyageur contrarié à l'aéroport
  • Jor'don Hodges : Passager du train
  • Michael Maize : Sergent en chef
  • Jeff Albertson : Officier de police de Chicago
  • Don Kress : Homme d'affaires
  • Fahim Fazli : Al Kohei
  • Eiko Nijo : Guide japonaise
  • Kent Shocknek : Présentateur du journal télévisé
  • Manny Perry : Transporteur de la Brinks
  • Dariush Kashani : Sergent Rourke
  • Tony Flores : Chef de l'équipe SWAT
  • James Huang : Officier de l'armée Intel
  • Lu Johnson : Le sénateur
  • Neil Ironfield : Enfant invité à la fête
  • Ali Olomi : Combattant
  • Peggy Roeder : Médecin légiste
  • Jarod Einsohn : Technicien
  • Joseph Mazurk : Avocat à l'ATM
  • Sean Kinney : Chef de l'équipe JTAC
  • David Hill : Le président de l'administration
  • McKay Stewart : Pilote du F-16
  • Brad Newman : Agent du FBI
  • Peter James : Officier Gaither
  • G. Larry Butler : Senateur Stanthon
  • Michael Daniel Cassady : Membre du personnel de la Maison-Blanche
  • Dean Cudworth : Agent de police du Capitole
  • Andrew Rowe : Agent de police du Capitole
  • Steve Barrons : Membre de l'équipe du JTAC
Source doublage VF : Voxofilm

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le scénariste Dan McDermott a écrit le scénario original de l'Œil du mal d'après une idée de Steven Spielberg. Le studio DreamWorks a acheté alors le manuscrit de McDermott et la série de projet potentiellement dirigé par Spielberg.

Steven Spielberg étant extrêmement occupé par Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, a abandonné le projet au profit du réalisateur D. J. Caruso, qui a dirigé en 1996 la série télévisée Haute Tension (High Incident) dont Spielberg était producteur exécutif. D. J. Caruso devenant le réalisateur du film, Spielberg restant producteur exécutif[7].

Au mois de juin 2007, l'acteur Shia LaBeouf, qui a joué dans le dernier Indiana Jones de Steven Spielberg et dans le film Paranoiak réalisé par D. J. Caruso en 2007 où Spielberg était déjà le producteur exécutif, fut choisi pour jouer le rôle principal dans l'Œil du mal.

Le scénario de McDermott fut récrit par les scénaristes John Glenn, Travis Wright et Hillary Seitz pendant la préparation de la production[8].

Le tournage a commencé le 6 novembre 2007[9] et s'est terminé en février 2008[10]. Les effets spéciax du film ont été créés par Sony Pictures Imageworks[11].

Le 13 août 2008, le film a été évalué PG-13 par le MPAA pour les séquences d'intenses violences et de langage.

L'histoire a été créée au début de l'année 1996, Caruso dit que le film réalisé 12 ans plus tard va avec l'air du temps, « la technologie avait enfin rattrapé l'art de raconter. Tout le monde a maintenant un Blackberry ou un iPhone sur leur ceinture, et nous pensons que nous pouvons être constamment traqués. C'est moins de science-fiction qu'au moment où Steven (Spielberg) l'a conçu." [12]

D. J. Caruso a voulu amener une sensibilité graveleuse et des années 1970 au film. En conséquence, une scène-clé de poursuite sur une chaîne d'emballage avec des convoyeurs a été tournée sans l'usage d'images numériques. « C'était comme des toboggans et comme des échelles pour les adultes[12]. C'était assez dangereux, et très amusant puisqu'en filmant la scène, Monaghan a souffert d'une marque après qu'un câble l'ait frappé au cou et Caruso s'est cogné la tête sur un boulon dépassant, ce qui a exigé des points de suture[12].

Musique[modifier | modifier le code]

La musique de l’Œil du mal a été écrite par le compositeur Brian Tyler, qui a enregistré la bande originale avec un ensemble à 88 pièces de Hollywood Studio Symphony chez le studio d'enregistrement Sony. La bande originale a été commercialisée sur iTunes le 25 septembre 2008, puis en format CD le 30 septembre.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Anecdote[modifier | modifier le code]

L'Œil du mal est le cinquième film de D. J. Caruso après Salton Sea en 2002, Taking lives, destins violés en 2004, Two for the Money en 2006 et Paranoiak en 2007.

C'est la deuxième collaboration entre l'acteur Shia LaBeouf et D. J. Caruso puisqu'ils avaient déjà travaillé ensemble sur le film Paranoiak. D. J. Caruso a déclaré au sujet de Shia LaBeouf : "La première fois que je l'ai vu, il n'était pas attirant. Mais plus je passais du temps avec lui, et plus il devenait attirant. Tout est dans son esprit, son intuition, son timing. 99 % du temps, ce qu'il fait lui vient naturellement."[1]

Box Office[modifier | modifier le code]

Lors de sa sortie, le film récolta un peu plus de 29 millions de dollars[13], se classant à la première place du box office américain. Au 3 octobre 2008, le film engrangeait déjà 46,9 millions de dollars dans le monde dont 42,4 millions de dollars rien qu'aux États-Unis et au Canada.

Critique[modifier | modifier le code]

Jeu de Téléphone portable[modifier | modifier le code]

Un jeu basé sur le film pour téléphone portable a été développé et publié par les jeux Magmic. Il a été réalisé pour les Blackberry, le Windows mobile avant le lancement du film au début de septembre[14],[15].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.allocine.fr/film/anecdote_gen_cfilm=129766.html
  2. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18432505.html
  3. (en) Michael Fleming, « Rosario Dawson joining 'Eagle Eye' », Variety,‎ 2007-08-13 (lire en ligne)
  4. (en) Tatiana Siegel, « Billy Bob Thornton spies 'Eagle Eye' », Variety,‎ 2007-11-07 (lire en ligne)
  5. (en) Clint Morris, « Embry joins Eagle Eye », Moviehole,‎ 2007-11-21 (lire en ligne)
  6. (en) L'Œil du mal sur l’Internet Movie Database
  7. Eagle Eye (2008) - Full cast and crew
  8. (en) Michael Fleming, « 'Disturbia' duo set for 'Eagle Eye' », Variety,‎ 2007-06-25 (lire en ligne)
  9. (en) Nellie Andreeva, « For most part, the shows go on », The Hollywood Reporter,‎ 2007-11-06 (lire en ligne)
  10. (en) Carly Mayberry and Borys Kit, « 'Eagle' lands Chiklis in cabinet post », The Hollywood Reporter,‎ 2008-01-08 (lire en ligne)
  11. (en) Carolyn Giardina, « G-Force' is with Imageworks », The Nielsen Company,‎ 2008-07-01 (lire en ligne)
  12. a, b et c Vary, Adam B. "Fall Movie Summer Preview, September: Eagle Eye." Entertainment Weekly, Iss. #1007/1008, August 22/29, 2008, pg.52.
  13. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18432626.html
  14. (en) « Eagle Eye: The Game »
  15. (en) « Movie tie-in »

Liens externes[modifier | modifier le code]