L'Île oubliée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Île oubliée

Titre original Lord of the Flies
Réalisation Harry Hook
Scénario Sara Shiff
Acteurs principaux
Sociétés de production Castle Rock Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Sortie 1990
Durée 90 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Île oubliée (Lord of the Flies) est un film dramatique américain réalisé et monté par Harry Hook, sorti en 1990.

Il s'agit d'une nouvelle adaptation du célèbre roman Sa Majesté des mouches de William Golding, déjà adapté en film sous le même titre éponyme écrit et réalisé par Peter Brook (1963).

Synopsis[modifier | modifier le code]

De jeunes garçons d'une école militaire ayant survécu au crash d'un avion trouvent refuge sur une île déserte, avec le commandant de l'avion qui est gravement blessé. Sans famille et sans repères, ils tentent de se serrer les coudes pour survivre, en créant un monde démocratique avec Ralph, le plus âgé du groupe, comme chef. Mais ce monde idyllique tourne au cauchemar quand Jack, le plus rebelle, décide de faire bande à part et de créer un clan rival à celui de Ralph, qui se soldera par une bataille terrible, avec un sort tragique pour certains.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Les scènes du film ont été tournées à Port Antonio de la paroisse de Portland au nord-est de la Jamaïque[1] ainsi que, selon Internet Movie Database, sur les côtes de Hāmākua sur l'île d'Hawaï, à Hāna sur l'île de Maui et à Kauai dans l'archipel d'Hawaï[2].

Autour du film[modifier | modifier le code]

L'innovation principale qu'apporte cette nouvelle adaptation est la couleur. La proximité psychologique avec les personnages est moins fouillée et le naturel des acteurs et des situations est moins présent. Le film n'eût qu'un succès modéré.

Cependant, la mise en scène donne plus d'importance au militarisme que le livre de William Golding ou le film de Peter Brook. Cet aspect se retrouve dans les chants militaires des enfants (notamment dans le clan des chasseurs), la musique d'accompagnement, souvent à base de percutions rappelant les tambours de l'armée ou dans des éléments comme le rêve de Simon et l'hélicoptère bombardant l'île, l'emploi de grades militaires ("Colonel" pour nommer Ralph par exemple, ou "Sir"), la présence d'un adulte, officier de marine, etc. Cet accent est mis sur le militarisme afin de montrer que les enfants, instinctivement, recréé la société qu'ils viennent de quitter et celle qu'ils retrouvent à la fin du film. Comme le dit Porcinet et l'affiche du film : « On a tout fait comme des adultes… Pourquoi ça n'a pas marché ? » (« we did everything just the way grown-ups would have… What went wrong? »).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anonyme, « Port Antonio - The Lord of the Flies Location », sur YouTube,‎ 20 avril 2010 (consulté le 18 février 2013)
  2. Anonyme, « Film locations for Lord of the Flies », sur IMDb (consulté le 18 février 2013)